CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

Selles et urines : Elles en disent long sur votre santé

  • Par vogot
  • Le 03/12/2020
  • Commentaires (0)

Dans l'article « Votre digestion », je vous révélais que la mauvaise digestion peut causer une série de problèmes pour votre corps: rapports sexuels douloureux, douleurs de hanche et genou, problèmes de respiration, peau à imperfections, peau sèche, incontinence (quand on ne peut pas retenir son urine et son gaz) et incapacité sexuelle.

Dans un autre article « Temps de digestion des aliments », j'ai expérimenté moi-même un test tout simple qui consiste à manger différents aliments en ordre, une variété à la fois, [tout dans le même repas], et ce pour plusieurs repas différents. Puis, quand j’allais aux toilettes, j'ai examiné les fèces, et j’ai constaté des couleurs différentes dans les mêmes fèces. La pastèque qui est de couleur rougeâtre est sortie en premier, puis la salade verte qui est brun très foncé, et en dernier le fromage de couleur marron. Tous étaient réunis, à la sortie du corps, dans le même ordre qu'ils avaient été mangés.

Si vous avez déjà consulté un naturopathe vous avez peut-être remarqué que nous parlions facilement de la vie intime de votre tube digestif. En réalisant une anamnèse, la plus précise possible, il devient inévitable d'aborder ce thème.

En naturopathie, donc, nous sommes souvent confrontés aux problèmes « pipi-caca ». Le drainage des émonctoires est une pratique essentielle et courante, sans faire de jeu de mot !

Rappel: Que sont les émonctoires? 

Les émonctoires sont les portes de sortie des toxines.

Il existe 5 émonctoires principaux: 

  • le foie - vésicule biliaire

  • les intestins

  • les reins

  • la peau

  • les voies respiratoires

4 émonctoires secondaires (plus difficiles à drainer):

  • les glandes salivaires

  • l'utérus

  • les glandes lacrymales

  • les amygdales

et deux groupes de déchets:

  • les cristaux

  • les colles (glaires)

En effet, l’observation de ce qui sort de notre corps nous procure des informations capitales sur notre état de santé, susceptibles de nous alerter sur des dysfonctionnements organiques, notamment au niveau du foie et des intestins. C’est pourquoi je vous incite à lire attentivement les informations ci-dessous et à observer régulièrement vos urines et vos selles.

Hippocrate en 400 avant JC pratiquait déjà cette médecine d’observation.

Connaissez-vous l’étymologie de cette phrase que vous prononcez régulièrement « comment allez-vous? »

Et bien cette expression nous vient des romains et son sens premier était « comment allez-vous... à la selle? ». En effet à cette époque déjà, aller à la selle quotidiennement était reconnu comme un gage de bonne santé.

Et puis, selon les époques, le "caca" et le "pipi" ont eu plus ou moins bonne presse. Il suffit d’observer le langage populaire d’aujourd’hui et ses nombreuses expressions type « c’est la merde! » ou « remuer la merde » ou encore de dire aux enfants « le caca c’est sale » et la fameuse "dame-pipi", ainsi que pour désigner une personne froide, morose et ennuyeuse, on va utiliser "pisse-froid", pour se rendre compte que ces termes ont mauvaises réputations et des côtés tabous. 

A ce jour, on en reparle de plus en plus car on étudie de très près le microbiote et on sait maintenant que des transplantations fécales peuvent avoir des enjeux de santé majeurs. Peut-être reprendra-t-il ainsi du galon… et une place de choix dans notre vie! Il faudrait avoir une vision étriquée et anti- amish pour penser que la naturopathie est une médecine sectaire. Certaines institutions ont été condamnées pour propagande contre la santé naturelle ! Je vous invite à lire cet excellent article de Guillaume Chopin de l'Association Santé Naturelle.

Actuellement, avec les soucis d'immunités, et de virus, le mieux est de se retourner vers ce qui entre dans notre corps, afin de maitriser ce qui en sort. 

La maladie c est cela

Qu’est-ce qu’une selle normale?

Une selle « normale » doit être de couleur brune. Elle doit sa couleur à stercobiline, issue de la dégradation de l’hémoglobine et excrétée par la bile. Elle est bien moulée en forme de saucisse et d’une longueur avoisinant les 15 à 20 cm. L’expulsion doit de réaliser aisément et sans douleur. Son odeur ne doit pas être forte. Elle ne devrait ni salir l’anus, ni tacher les toilettes et couler tranquillement au fond de la cuvette. On considère qu’une à trois selles par jour est signe d’un bon transit.

De quoi sont composées les selles?

Elles sont composées de trois quart d’eau, de résidus alimentaires, de fibres non digérées, de bactéries encore vivantes ou mortes, de mucus, de déchets issus de médicaments et divers toxiques, et de différents résidus issus du métabolisme normal de notre corps comme les sels biliaires, les sucs pancréatiques ou les cellules mortes.

Les différentes consistances des selles

Je viens de décrire ci-dessus la selle « parfaite », mais ce n’est pas toujours le cas. Il existe une échelle de consistance des selles, et oui, on n’arrête pas le progrès!

C’est l’échelle de Bristol, élaborée par des universitaires, qui permet de catégoriser nos selles et d’identifier le rythme du transit. Plus les selles sont sèches plus le transit est long, plus elles sont molles plus il est rapide. Un des fondements de la naturopathie est de rechercher la ou les causes d’un inconfort ou d’une pathologie, l’aspect des selles pourra nous y aider.

Echelle de Bristol

On classe les selles selon une échelle, appelée échelle de Bristol. C’est un outil intéressant pour le naturopathe qui lui permet d’identifier un trouble ou d’évaluer l’efficacité d’un traitement. Elle comporte 7 types de selles :  

  • Type 1 (petites boules de selles dures) : vous ne buvez probablement pas assez d’eau et ne mangez pas suffisamment de fruits et légumes (surtout ceux qui contiennent des fibres)

  • Type 2 (en forme de saucisse, mais grumeleux) : c’est mieux, mais il faut manger plus de fibres et boire plus.

  • Type 3 (en forme de saucisse avec craquelures à la surface) : tout va bien, mais il faut boire un peu plus.

  • Type 4 (en forme de saucisse) : le caca parfait, tout va bien !

  • Type 5 (morceaux irréguliers) : normal si vous allez à la selle plusieurs fois par jour.

  • Type 6 (mousseux, pas loin de la diarrhée) : à surveiller, peut-être trop de graisse.

  • Type 7 (complètement liquide) : c’est de la diarrhée, votre corps se défend contre un intrus !

Echelle de bristol

Un peu plus en détail

Les selles peuvent être très sèches en forme de billes ou dures et moulées, ce qui indique souvent une constipation chronique et/ou une carence en eau. Dans ce cas, il sera intéressant d’observer la quantité d’eau bue chaque jour, la quantité de fibres alimentaires consommées et le degré d’activité physique. On pourra aussi se poser la question d’une éventuelle hypothyroïdie qui ralentie les métabolismes.

Elles peuvent être grasses, indiquant alors une difficulté à digérer les graisses, ou encore un problème de pancréas, de foie (insuffisance de sels biliaires) ou d’intestins (intolérances, maladie cœliaque, inflammations).

Elles peuvent être molles voire liquides et traduire des intolérances, des intoxications alimentaires, des inflammations, des troubles du fonctionnement comme les colopathies fonctionnelles, des infections comme la gastro entérite, du diabète ou encore une hyperthyroïdie. Cela peut être également dû à un abus d’alcool, de tabac, de café ou aux effets secondaires de certains médicaments. A noter que les baies de myrtilles ont des vertus anti-diarrhée.

Si vos selles flottent, peut-être consommez-vous trop de fibres ou trop de gras ou votre intestin produit-il trop de gaz.

Si vos selles sont recouvertes d’un excès de mucus, il peut s’agir d’une inflammation, d’une irritation, d’une allergie ou d’une intolérance et cela peut révéler la présence de champignons comme le candida, souvent associé à la présence de filaments blancs.

Les différentes couleurs

Les selles « normales » sont donc de couleur brune, qui peut aller du clair au foncé, selon ce qui a été mangé.

Les selles noires peuvent indiquer la présence de sang, sauf si vous faites une cure de charbon ou de fer ou si vous avez consommé des betteraves, dans ce cas pas d’affolement c’est normal. Par contre, si ce n’est pas le cas il s’agit probablement de sang digéré en provenance de l’estomac, de l’œsophage ou de l’intestin et il est urgent de consulter.

Des selles jaunes peuvent signaler un transit ultra rapide, un problème de foie, de vésicule biliaire, une intolérance au gluten ou encore une parasitose comme la giardiose humaine (car il existe une giardiose animale, notamment la giardiose du chien qui est malheureusement très contagieuse ), il faut consulter.

Giardiose humaine : définition

La giardiose humaine est la parasitose intestinale la plus répandue dans le monde. Elle est due à un protozoaire flagellé, Giardia duodenalis (ou Giardia intestinalis, anciennement Giardia lamblia). Son habitat est la partie supérieure de l’intestin grêle. C’est une des étiologies parasitaires du syndrome de malabsorption intestinale.

Des selles de couleur verte sont susceptibles aussi de révéler un transit rapide ou peuvent être simplement dues à une grande consommation de légumes verts ou à une cure de spiruline.

Des selles décolorées, couleur mastic peuvent traduire un problème de foie, d’obstruction des voies biliaires ou de pancréas, il faut consulter.

Des selles brunes recouvertes de sang, peuvent révéler soit une anomalie au niveau de l’intestin, du côlon, du rectum ou de l’anus… Les origines peuvent être des hémorroïdes, des ulcères ou même une tumeur, une maladie de Crohn ou une colite ulcéreuse. Là aussi il faut consulter.

Qu'en est-il de vos urines ?

Si notre corps est sain et en bonne santé, notre urine doit être de couleur jaune clair. La couleur de l'urine indique l'état de santé de notre organisme.

La couleur de l’urine a toujours été un indicateur très utile pour diagnostiquer des maladies chez l’être humain, surtout en naturopathie.

La moindre altération de sa couleur, de sa densité ou de son odeur peut indiquer un dysfonctionnement au sein de l’organisme.

À travers la couleur de l’urine, nous expulsons quotidiennement des centaines de déchets dont notre corps n’a pas besoin. Ces déchets proviennent de ce que nous buvons et nous mangeons.

La couleur de l’urine permet également de nous alarmer sur des éventuels problèmes de santé, sur des défaillances de notre corps.

Sa couleur peut varier, et son odeur peut devenir très forte, ce qui peut nous alerter rapidement.

Vous êtes nombreux à ne pas savoir décrypter les messages que vous envoie votre urine sur les éventuels dysfonctionnements de votre organisme.

Il est donc très important de savoir ce qui se passe dans votre corps. Le simple fait de mieux connaître cette substance de votre organisme peut épargner beaucoup de complications.

Je vais vous présenter les 8 grands types d’urine que vous pouvez avoir, et ce qu’ils vous disent sur votre santé.

Urine jaune clair

L’urine d’une personne saine est de couleur brillante, quasi-transparente. Cette couleur caractéristique provient d’un pigment appelé urobiline.

Votre urine saine transporte des urobilines, qui se diluent dans l’eau et créent cette couleur légèrement jaune, presque transparente. Cette transparence indique que votre hydratation est correcte.

Mais, si la couleur jaune s’intensifie, cela peut être le signe d’une déshydratation.

Cependant, si la couleur de l’urine est extrêmement claire, cela peut indiquer une envie d’uriner trop fréquente, causée par une intoxication à l’eau. Il peut également s’agir d’une sur-hydratation, qui se produit lorsqu’une personne consomme de l’eau en excès.

D’un autre côté, si la couleur de l’urine est claire, qu’il y a un fréquent besoin d’uriner, alors même qu’elle n’a pas bu beaucoup de liquides, cela peut indiquer que cette personne souffre de diabète.

L’urine trouble

La couleur trouble de l’urine peut indiquer la présence de phosphate, qui peut être produit par des calculs rénaux.

Si elle reste trouble durant plusieurs jours, c’est un signe clair d’une infection du tractus urinaire. Il est urgent de consulter.

En règle générale, on peut affirmer que la couleur trouble de l’urine s’accompagne d’une odeur forte et de mictions fréquentes.

Chez l’homme en particulier, la couleur trouble de l’urine peut provenir du sperme qui est resté bloqué dans le tractus urinaire.

L’urine bleuâtre-verdâtre

En général, cela s’explique par l’ingestion en forte quantité d’un colorant alimentaire bleu ou vert. Une forte consommation d’asperges peut donner à l’urine une teinte bleutée ou verte.

D’un autre côté, cette couleur peut indiquer la prise importante de vitamines et de médicaments. Si vous ne vous retrouvez dans aucun des deux cas précités, Il est urgent de consulter.

L’urine de couleur orange

La consommation d’aliments comme la betterave rouge, la carotte ou autre aliment couleur orange, peut faire varier la couleur de l’urine dans cette teinte.

Certains médicaments, ou une forte déshydratation peuvent également donner cette couleur à l’urine.

Si votre urine est de couleur orange foncé, presque marron, cela peut indiquer la présence de bile. Dans tous les cas précités, Il est urgent de consulter.

L’urine de couleur marron

L’urine de couleur marron peut être le produit d’une ingestion massive d’aliments comme des haricots, des fèves, de la rhubarbe. Cette couleur peut également provenir de certains types de médicaments.

Dans un cas plus extrême, cette couleur peut indiquer un problème hépatique, ou un état de déshydratation très avancé.

L’urine mousseuse

Dans ce cas précis, ce n’est pas la couleur de l’urine qui change, mais sa texture. Cependant, il est possible, dans des cas plus rares, de remarquer quelques changements de couleur.

Si votre urine est trop mousseuse, cela indique que vous souffrez d’un excès de protéines dans votre organisme.

L’urine à l’odeur forte

L’urine n’a jamais une odeur agréable, mais l’important est de savoir différencier une odeur d’urine classique et une odeur d’urine trop forte.

Une consommation importante d’asperges ou de café peut également favoriser une forte odeur.

Si ce n’est pas votre cas, veuillez consulter votre thérapeute pour découvrir l’origine de cette mauvaise odeur.

L’urine de couleur rose ou rougeâtre

Certains aliments de couleur rouge peuvent altérer la teinte de l’urine.

La consommation d’airelles, de rhubarbe ou d’un quelconque aliment de couleur rouge peut altérer la couleur. Cependant, cela peut également indiquer une forte consommation de médicaments, ou la présence de sang dans l’urine, voire une infection. Si l’urine ne revient pas à sa couleur habituelle sous 24 heures, il est urgent de consulter.

Dans des cas plus extrêmes, cette coloration peut révéler la présence d’un cancer du rein, d’une extension de la prostate ou bien de la présence de calculs dans la vessie.

En conclusion

Dans tous les cas, il est utile de différencier un état passager dû probablement à des modifications alimentaires à une situation durable qui doit alerter et pousser à consulter.

Suivant les cas, des modifications d’hygiène de vie seront suffisantes. Il sera utile de revoir l’alimentation, son niveau de stress et l’intensité de l’exercice physique. Dans d’autres situations il sera indispensable d’aller plus loin dans l’investigation afin de trouver la cause et de mettre en place un traitement.

Lire aussi "La digestion des aliments"... "Le lavement intestinal purifie le corps .... et l'esprit"... "Constipation et jus thérapeutiques"... "Hemorroïdes en physiothérapie"... "Hémorroïdes et jus thérapeutiques"... " Transit ".

 

couleur santé urine fèces Selles

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Visitez la CYBERBOUTIQUE VOGOT
×