CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Alimentation et manque d'énergie

  • Par vogot
  • Le 16/10/2020
  • 0 commentaire

Comme je le répète souvent, et cela n'est plus à démontrer, l'alimentation représente 65% de vos pathologies. Mais alors, quand on manque d'énergie, me direz-vous, que faut-il manger ?

Je vous répondrai, bien évidemment, des aliments riches en vitamines C, D, B9, mais aussi riches en fer et en magnésium. C'est la base !

Attention toutefois, pour rappel, les fruits sont à consommer en dehors des repas.

Aliments riches en vitamine C

L’acide ascorbique, plus connu sous le nom de vitamine C, est indispensable à la bonne santé de l’organisme et est reconnu comme un puissant antioxydant. Mais c’est aussi une vitamine importante pour être en forme puisqu’elle contribue:

  • à la réduction de la fatigue

  • au fonctionnement normal du système immunitaire

  • au fonctionnement normal du système nerveux

  • au métabolisme énergétique normal 

Si vous souffrez de fatigue permanente, il est donc primordial de consommer beaucoup d’aliments riches en vitamine C. Et si les plus connus sont les agrumes, d’autres aliments contiennent beaucoup plus d’acide ascorbique que n’importe quelle orange :

  • le kiwi 

  • l’acérola 

  • le poivron

  • le cassis

  • le persil 

Il est également possible d’opter pour une complémentation en vitamine C, avec Levure de sélénium et vitamine C par exemple.

Aliments riches en vitamine D

Les calciférols, plus connus sous le nom de vitamines D (D2 ou D3 principalement) sont indispensables à la bonne santé, notamment à la santé musculaire et osseuse. Or, selon l’Académie nationale de médecine, une grande partie de la population souffre d’une carence en vitamine D (80 % de la population française, par exemple). Cette dernière se manifeste notamment par une fatigue chronique.

Consommer fréquemment des aliments riches en vitamine D vous aidera donc à lutter contre la fatigue:

  • les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, etc.) 

  • les produits laitiers à base de lait de chèvre ou de brebis 

  • les huîtres 

  • les champignons 

  • le foie gras 

  • le foie de veau

Cependant, comme le précise l’Académie nationale de médecine, l’alimentation, dans les pays développés, ne suffit pas à apporter les doses journalières nécessaires en vitamine D. Vous avez donc tout intérêt à opter pour une complémentation en Vitamine D3, ainsi que Calcium citrate et vitamine D3.

Aliments riches en vitamine B9

La vitamine B9, que l’on rencontre également sous la désignation d’acide folique (bien connue des femmes enceintes), est apportée à l’organisme par les aliments, sous forme de polyglutamates, que l’on appelle également les folates.

Cette vitamine B9 est essentielle à la multiplication des cellules, à la régulation des gènes, à la fabrication des globules rouges et des globules blancs, etc. Et comme aucun surdosage n’est possible, il peut être très intéressant d’en consommer en grandes quantités car cette dernière contribue notamment à la réduction de la fatigue.

On retrouve essentiellement la vitamine B9 dans les aliments suivants :

  • la levure de bière (également appelée levure diététique) 

  • le foie 

  • les asperges 

  • les oranges 

  • les légumes secs 

  • les légumes à feuille vert foncé comme le chou, la roquette, la mâche, les blettes, les épinards, etc.

Il est à noter cependant que certains de ces aliments peuvent provoquer des effets indésirables s’ils sont consommés en trop grandes quantités. Levure de bière et choux provoquent des flatulences inconfortables tandis que les blettes et autres épinards favorisent les calculs rénaux chez les personnes déjà sujettes à ce type de pathologie.

Pour éviter ces soucis, vous pouvez aussi entamer une cure de vitamine B9 sous forme de compléments alimentaires, comme Complexe de vitamines B.

Aliments riches en fer 

Alors que plus de 30 % de la population mondiale souffre d’anémie, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le fer est indispensable, comme de nombreux autres micronutriments, à la bonne santé de l’organisme. Intervenant dans la synthèse de l’hémoglobine et de la myoglobine, le fer contribue:

  • à la réduction de la fatigue

  • au métabolisme énergétique normal 

  • aux fonctions intellectuelles normales

Il est donc important d’avoir une alimentation riche en fer afin d’éviter les problèmes d’anémie, en particulier pour certaines personnes (enfants, adolescentes, femmes en âge de procréer, femmes enceintes, femmes allaitantes, sportives de haut niveau) mais aussi les végétariens et les vegans.

En effet, le fer d’origine végétale est 5 fois moins absorbé par l’organisme que le fer d’origine animale. À noter sur ce point qu’une complémentation en vitamine C permet de compenser potentiellement ce défaut en favorisant l’absorption du fer. Voici quelques aliments riches en fer :

  • abats 

  • viande rouge 

  • volaille 

  • poissons 

  • fruits de mer 

  • légumes secs 

  • fruits séchés 

  • graines et noix 

  • spiruline 

Et si l’alimentation ne suffit pas, après avis thérapeutique, il est possible de pallier une carence avérée par une complémentation en fer, par exemple avec Chlorella et Spiruline ou Wakamé.

Aliments riches en magnésium

Intervenant dans la production d’énergie au niveau cellulaire, le magnésium est un sel minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. D’ailleurs, les premiers signes d’une carence en magnésium sont une fatigue persistante, des maux de tête, des maux de ventre et, évidemment, des crampes.

Les aliments les plus riches en magnésium sont les suivants :

  • les légumes verts 

  • la levure de bière

  • les céréales complètes

  • les oléagineux

  • les légumes secs

  • le chocolat

  • les eaux minérales riches en magnésium

Et bien sûr, il est possible de subvenir à ses besoins en magnésium avec des compléments alimentaires tels que Magnésium Marin + Vitamine B6 ou Magnésium marin.

Pour conclure, une alimentation riche, équilibrée et bien associée faisant la part belle à tous les types d’aliments – légumes, fruits frais, céréales complètes, légumineuses, oléagineux, viandes, poissons, etc. est essentielle pour être en forme et moins ressentir la fatigue. En plus de ça, vous pouvez miser sur des compléments alimentaires qui vous aideront à retrouver toute votre vitalité.

Mais alors, me direz-vous, si malgré tout vous tombez malade.

Qu'est-ce que la maladie ?

Face à la maladie, deux attitudes sont possibles:

  • D’un côté se dire que c’est le total fruit du hasard, la faute à pas de chance, pourtant le hasard n'existe pas…

  • De l’autre se poser la question de son origine et de ce que vous auriez pu mettre en place pour l’éviter.

En effet, lorsque nous observons le langage populaire, celui-ci nous révèle que nous envisageons la maladie comme une sorte de fatalité. Un certain nombre d’expressions viennent d’ailleurs l’attester comme par exemple « tomber malade », « attraper un virus » ou encore « être frappé par la maladie ». Vous considérez probablement que c’est la maladie qui vous agresse et fait de vous des victimes innocentes. Serait-ce uniquement de la malchance? Je n'y ai jamais cru, cela serait tentant pourtant. La facilité serait d'attendre la maladie arriver et de soigner les symptômes. Je n'ai jamais plié devant la facilité.

C'est donc surement la faute à certains dysfonctionnements. Seriez-vous donc totalement dépendants de micro-organismes extérieurs ?

Le sort s’acharnerait-il contre vous ? L’hérédité serait-elle aussi un facteur inéluctable ? Et si au contraire vous y aviez une part de responsabilité ? Et si votre mode de vie y était pour quelque chose, hérédité ou pas…

La maladie c'est un style de vie

HIPPOCRATE, père de la médecine disait déjà en 400 ans avant JC : « Si tu es malade, recherche d’abord ce que tu as fait pour le devenir. » Il nous a transmis une façon différente d’appréhender la maladie, malheureusement souvent occultée par la médecine moderne.

Nous observons que dans de nombreux cas la maladie est le résultat d’un non-respect des lois naturelles qui entraine des dysfonctionnements au sein de notre organisme.

La maladie montre le plus souvent un encrassement du corps et cherche ainsi à se débarrasser d’un trop plein de déchets. Il est donc important d’identifier les causes de ce mauvais fonctionnement afin de modifier vos divers comportements, qu’ils soient alimentaires, physiques ou psychiques. C’est ainsi que l’hygiène de vie globale est au cœur des valeurs de la naturopathie.

Quels sont ces déchets qui ne devraient pas se trouver dans l’organisme et qui lorsqu’ils sont en excès mènent à la maladie ?

Ils sont un certain nombre et de natures différentes. Il y en a certains sur lesquels il reste compliqué d’intervenir, comme les divers polluants issus de la terre, de l’air et de l’eau.

Cependant, nous avons le choix de devenir acteur de notre santé et de réduire, voire de supprimer un certain nombre de substances nocives, comme par exemple les additifs alimentaires, un excès de tabac ou d’alcool ou encore de médicaments, être très attentifs aux associations alimentaires. A vous de prendre la responsabilité de ce que vous ingérez. 

Mettre un masque sur la bouche n'évitera pas le microbe ou le virus de vous parler. Par contre il risque de vous rendre muet devant l'adversité.

Voici quelques exemples

L’excès de sucre est à l’origine du diabète de type II. Hors, le diabète n'est pas une fatalité. Je vous suggère la lecture de ces articles:

Diabète : des plantes pour dominer les effets du sucreBerbérine: Le diabète n'est pas une fatalitéDiabète type 2: Berbérine, arrêtez de vous faire sucrer !Diabète et pancréatite.

Les acides gras saturés comme la charcuterie, les frites, les produits gras transformés… se transforment au sein de l’organisme en « mauvais » cholestérol et en triglycérides, ces derniers vont aller encrasser nos artères, les détériorer puis les boucher, amenant progressivement aux pathologies cardio-vasculaires.

Une alimentation pro-inflammatoire entraînera la production d’acides et de cristaux qui enflammeront les articulations et conduiront aux maladies rhumatismales.

Une consommation excessive de produits laitiers entrainera la production de mucus, de colles qui génèreront des maladies de la sphère ORL.

Dans un article, j'avais évoqué en détail les colles, les cristaux, les déchets et les toxines: Comment rester en bonne santé ?

Une alimentation industrielle apportera son lot de substances nocives, pesticides, conservateurs, hormones, herbicides et autres.

Et puis, il y a tous ces médicaments que vous consommez en excès de vous-même et parfois sans avis médical, que ce soit des anti-inflammatoires, somnifères ou autres antidouleurs. Votre corps ne possède pas la capacité de les absorber en masse, ces substances l’agressent petit à petit, entrainent de l’inflammation et finissent par entrainer la maladie.

Il est important d’écouter ce que la maladie vous dit et d’en comprendre la cause. En effet, si elle n’est pas comprise, elle pourra évoluer vers une baisse d’énergie vitale, un trop plein de toxines, une inflammation et pourra aller jusqu’à la cancérisation. Il est donc capital de comprendre ce qui se cache derrière les maux. N'oubliez pas que la naturopathie est une démarche de l'intelligence. Votre naturopathe saura vous expliquer en détail ce que la médecine allopathique met tant de mal à vous cacher.

La maladie, c’est également l’expression de mots qui n’ont pas été verbalisés et qui vont évoluer en maux. Ainsi la « maladie » peut devenir le « mal-à-dit ». En effet, lorsqu’une émotion, une blessure ou une inquiétude n’a pas été exprimée et qu’elle est restée confinée dans votre corps, celui-ci va chercher à l’exprimer par des maux. C’est la solution que l’organisme a mis en place pour s’adapter. L'article Comment se faire une maladie! pourra vous éclairer sur le sujet.

Ces maux vont toucher la partie du corps dont la fonction correspond le plus au trouble en question.

Par exemple la gorge pourra être touchée s’il y a une difficulté à s’exprimer et l’estomac quand la capacité à digérer une émotion s’est avérée difficile. Une crise de foie pourra exprimer de la colère ou de la rancune et des douleurs cervicales une certaine rigidité au niveau du comportement. Les reins sont le foyer de la peur, les intestins symbolisent l'anxiété et les angoisses, la fameuse boule au ventre. Quant à la rate, elle est le siège de la rumination et des pensées excessives.

On comprend donc que la maladie est là pour vous faire progresser, vous inciter à vous remettre en question et à vous apporter des réponses. Elle se manifeste pour vous maintenir en vie, aussi curieux que cela puisse paraitre. En ce sens elle peut être positive, dans la mesure où vous en comprenez ses intentions. Elle vous permet ainsi d’avancer, de vous remettre en question et de faire évoluer vos agissements.

 

alimentation energie virus fatigue masque

  • 5 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×