CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Vieillissement oculaire : retarder l’inexorable grâce à la phytothérapie

  • Par vogot
  • Le 01/04/2021
  • 0 commentaire

L’œil est un marqueur du temps qui passe. On ne peut échapper à son vieillissement qui commence dès le premier jour de notre vie.

Cette usure inexorable est cependant considérablement accélérée par notre mode de vie moderne et l’on voit se développer, de plus en plus tôt, des pathologies oculaires qui, auparavant, ne touchaient que les personnes très âgées. Pour retarder l’inéluctable, une prévention active, dès quarante ans est aujourd’hui absolument indispensable.

La lutéine, la zéaxanthine et la mésozéaxanthine sont présentes dans l'œil, auquel elles apportent une protection contre le risque de dégénérescence maculaire et de cataracte, deux maladies ophtalmiques responsables de cécité et de mal vision chez les personnes âgées. Elles permettent également aux yeux en bonne santé de mieux réagir à une lumière éblouissante. 

Ces trois caroténoïdes forment le pigment maculaire. Des études ont montré qu'une supplémentation permet d'en augmenter la densité et, par suite, l'efficacité de sa protection. 

La densité du pigment maculaire diminue avec les années

La dégénérescence maculaire liée à l'âge se traduit par une destruction des photorécepteurs de l'œil. C'est l'une des causes les plus courantes de cécité chez les personnes âgées. Au fur et à mesure que la DMLA progresse, la vision centrale disparaît, la capacité à distinguer les traits d'un visage, à lire ou à exécuter de nombreuses tâches de la vie quotidienne demandant une bonne vision diminue graduellement. 

Des épidémiologistes de Boston ont étudié 356 personnes âgées de 55 à 80 ans ayant une dégénérescence maculaire avancée et les ont comparées à 520 sujets témoins ayant d'autres pathologies ophtalmiques. Ils ont observé une diminution de 42 % du taux de dégénérescence maculaire chez les personnes ayant les consommations les plus élevées en caroténoïdes (essentiellement lutéine et zéaxanthine) comparés à ceux ayant la plus faible consommation. 

Un autre groupe de chercheurs a étudié le pigment maculaire de 878 sujets adultes en bonne santé. Ils ont observé un déclin significatif lié au vieillissement de ce pigment protecteur essentiel qui s'aggravait chez les fumeurs et chez ceux ayant des antécédents familiaux de DMLA.

La densité du pigment maculaire liée à l'apport en lutéine, zéaxanthine et mésozéaxanthine

Un groupe de chercheurs de l'étude « Age-related Eye Disease Study » (AREDS) a étudié 4 519 participants âgés de 60 à 80 ans. Ces chercheurs ont évalué la consommation nutritionnelle des participants et pratiqué des examens ophtalmiques périodiques. Ils ont constaté que les personnes ayant la consommation la plus élevée de lutéine et de zéaxanthine dans leur alimentation montraient une diminution des signes de DMLA à l'examen ophtalmique, allant de 27 à 55 % selon les mesures effectuées. Les chercheurs ont conclu de ces observations qu'une consommation plus élevée en lutéine et en zéaxanthine était associée à une diminution du risque de développer une DMLA.

La lutéine, la zéaxanthine et l'éblouissement

La lutéine et la zéaxanthine agissant comme une sorte de filtre solaire pour les yeux, des chercheurs en ophtalmologie ont étudié les effets de ces nutriments absorbant la lumière sur l'éblouissement lumineux, un problème que connaissent les conducteurs, les pilotes et tous ceux qui ont besoin de conserver une bonne vision dans des conditions d'éblouissement. Quarante sujets âgés de 23 ans ont reçu quotidiennement pendant six mois des suppléments de lutéine (10 mg) et de zéaxanthine (2 mg).

Les chercheurs ont ensuite regardé de quelle façon les caroténoïdes affectaient la réaction des sujets à un éblouissement similaire à celui que l'on éprouve en plein soleil ou, la nuit, face à des phares de voiture. Les sujets ayant la densité de pigment maculaire la plus élevée étaient ceux qui réagissaient le mieux aux tests d'éblouissement.

Après six mois de supplémentation, la densité de leur pigment maculaire avait été significativement augmentée et les sujets réagissaient beaucoup mieux aux tests d'éblouissement.

Eyes Protect: le pouvoir antioxydant pour la santé de vos yeux

Eyes Protect est une synergie d'anti-oxydants idéale pour la santé des yeux et l'amélioration de la vision, notamment à l'occasion d'efforts visuels soutenus.

La lutéine et la zéaxanthine sont des anti-oxydants particulièrement actifs au niveau de la macula de la rétine, où elles préviennent les troubles visuels liés à l'âge.

Eyes protect

Quant aux myrtilles, elles recèlent de précieux anthocyansosides : ces antioxydants agissent sur la circulation sanguine oculaire et préviennent notamment cataracte, glaucome, et autres dégénérescences oculaires...

Enfin, la vitamine A améliore la vision nocturne, favorise l'adaptation à l´obscurité ainsi que la restauration rapide de la vision après un éblouissement.

Cette formule riche en antioxydants protège aussi votre organisme des radicaux libre et prévient de cette façon le vieillissement.

Moringa : un allié pour diminuer les effets du photovieillissement

Ce n’est pas un hasard si la feuille de moringa est classée parmi les « super-aliments ». Il est très riche en vitamines A et C, en fer, en potassium et même en protéines, et est utilisé pour traiter les infections, les gonflements, les douleurs d’estomac, l’asthme et l’épilepsie.

C’est aussi un booster d’énergie, immunostimulant, qui favorise la vue, la santé cardiovasculaire, qui détoxifie et lutte contre le vieillissement de la peau.

Moringa biologique ou naturel gélules ou poudre / Vente en Cyberboutique

Qu'est-ce que la dunaliella ?

La dunaliella (Dunaliella salina (Dunal) Teodoresco) est une algue verte qui tolère de hautes concentrations de sel. Cette algue contient des caroténoïdes, principalement β-carotène (90% des caroténoïdes totaux) ainsi que de la lutéine (5%). De plus, lorsqu'elle est soumise à des conditions de stress, elle peut accumuler des quantités importantes de β-carotène au niveau des chloroplastes (jusqu'à 14% de son poids sec).

Dunaliella salina

Les autres grandes causes de DMLA

Une prédisposition génétique

Il a été également démontré que la fréquence d’apparition de la DMLA s’élève significativement dans la fratrie d’une personne porteuse de l’affection.

Un phototraumatisme

Toute exposition brutale, aux effets calorifiques des rayons infrarouges, telle que la fixation du soleil, les yeux largement ouverts, l’observation d’une éclipse de soleil ou des éclairs, pendant un violent orage, sans port de lunettes de protection, ou encore l’usage de certains télescopes domestiques.

La préexistence d’une hypertension artérielle (surtout si elle a été difficile à équilibrer ou négligée) et/ou d’une hypercholestérolémie.

La coexistence d’une cataracte, d’une hypermétropie ou/et d’une myopie extrême.

Une étude a montré, qu’il existe une relation statistique directe, entre la progression de la cataracte et la susceptibilité à la DMLA, du fait de l’affaiblissement progressif, des défenses antiradicalaires de la macula.

Les traitements officiels

Les traitements officiels sont assez limités :

On prescrit généralement un complexe antioxydant en cas de DMLA sèche : là, médecine officielle et « parallèle » parlent d’une voix commune !

Complexe antioxydant

Comme pour la cataracte, il est possible de traiter la DMLA par la chirurgie. Cependant, il s’agit d’interventions lourdes, dont le résultat reste incertain. Il faut ajouter, que les chirurgiens eux-mêmes ont des avis divergents sur la méthode la plus efficace. Enfin, les complications ne sont pas rares et le patient s’expose à la perte de vision pure et simple.

L’autre acte de la médecine officielle est de prescrire les anti-VEGF en cas de DMLA humide (le pegaptanib, ou Macugen, et le ranimizumab) : apparus au cours de ces dernières années, ces médicaments qui s’opposent à la prolifération de nouveaux vaisseaux au niveau de la macula, apparaîtraient intéressants. Ils devraient retarder la chirurgie, mais leurs interactions médicamenteuses et leurs effets indésirables sont encore mal connus. Ils sont injectés dans le corps vitré au rythme d’une fois par mois environ.

Les nutriments essentiels

Parallèlement, la médecine naturelle propose des compléments alimentaires qui permettent dans une proportion intéressante de ralentir l’évolution de cette maladie, voire de la stopper et d’éviter un certain nombre d’interventions.

Les oméga-3

De façon générale, il faut apporter les acides gras polyinsaturés oméga-3 à longue chaîne (EPA et DHA) qui sont des constituants naturels des cellules visuelles, aussi fragiles qu’indispensables. Deux gélules par jour au cours des repas assureront une bonne prévention. Veillez à ce que ces oméga-3 soient pris en synergie avec vitamine E.

Omega 3 epa / Vente en Cyberboutique

Les vitamines

La défense antioxydante est ici essentielle. Au cours d’études récentes randomisées et statiquement fiables, il est apparu que :

La prise de lutéine (à raison de 10 mg par jour) pendant trois mois induit une augmentation considérable de la densité pigmentaire de la macula lutea chez des personnes porteuses de DMLA avancée. Et au terme d’un an d’une telle complémentation, il a été observé une amélioration de la récupération après éblouissement, de la sensibilité au contraste et de l’acuité visuelle.

Lutéine et zéaxanthine composent la majeure partie du pigment maculaire et réduisent la quantité de lumière bleue, toxique, reçue par les photorécepteurs de la fovéa. Cette propriété ajoutée à leur effet antioxydant indique particulièrement leur utilisation, ou du moins l’utilisation de l’une d’elles, dans la DMLA.

La complémentation alimentaire par une association de bêta-carotène, de vitamines C et E et de zinc réduit la progression de 25 % de la DMLA sur cinq ans et fait régresser la perte de vision de 19 %. Les résultats de cette association se sont révélés supérieurs à ceux de la prescription seule du complexe de vitamines ou de zinc. Formule VitaMinéro est une formule dosée et complète qui contient une large sélection d’éléments essentiels. Formule VitaMinéro aide en période de vie active: physiquement et mentalement Elle contribue à un bon métabolisme énergétique et au bon fonctionnement cognitif.

Formule vitaminero / Vente en Cyberboutique

Les plantes

Pour être efficace, il faut utiliser des extraits concentrés et des doses assez élevées. Ainsi :

  • Le ginkgo

Le Ginkgo biloba (extrait à 24 % de produits actifs) à la posologie de 40 à 80 mg trois fois par jour, est susceptible au bout de six à huit semaines d’améliorer de façon significative la vision lointaine des sujets atteints de DMLA. Son efficacité a été aussi rapportée au cours de la cataracte. Existe également sous forme liquide.

  • La myrtille

La myrtille (extrait à 24 % d’anthocyanidine) également à la posologie de 40 à 80 mg trois fois par jour, est susceptible de ralentir l’évolution de ces deux maladies. Collaskin (20 sachets monodose) et Eyes protect (60 ou 120 gélules) sauront répondre aisément à vos attentes.

  • L’extrait de pépins de raisin

L’extrait de pépins de raisin (à 95 % de pro-anthocyanidine) à la posologie de 50 à 100 mg trois fois par jour, est plus efficace qu’un placebo dans la protection contre l’éblouissement oculaire, trouble particulièrement gênant au cours de la forme sèche de la DMLA. Resvératrol et OPC de raisin, ou sous forme liquide, Vigne rouge BIO, vous permettront d'atténuer le désagrément d'une DMLA.

Glaucome, quand l’humeur aqueuse ne se vide plus

Le glaucome est la destruction progressive du nerf optique, due – dans la grande majorité des cas – à l’élévation de la pression de l’humeur aqueuse qui remplit le globe oculaire et lui donne son tonus. Souvent indolore, cette affection conduit à une baisse progressive de la vision, voire à la cécité.

En France, on estime que le glaucome touche aujourd’hui environ un million de personnes. Mais seulement la moitié des malades savent qu’ils en sont atteints, car cette affection se développe discrètement – généralement sans douleur – après 40 ans. Ainsi, elle n’est souvent diagnostiquée que très tard, à l’occasion d’un examen de routine. Le glaucome concerne 1 % de la population à 70 ans et 2 % à 80 ans et affecte plus particulièrement certaines populations : les Scandinaves, les Africains et les Asiatiques.

Le processus du glaucome

L’humeur aqueuse est régulièrement renouvelée. Elle régulièrement évacuée dans le sang par un tissu spécial (le trabeculum) mais lorsque cette évacuation est ralentie, la pression augmente à l’intérieur de l’œil et comprime le nerf optique. Si le phénomène perdure, ce qui est le cas le plus fréquent, le nerf optique dégénère, c’est-à-dire qu’un certain nombre de fibres meurent sans être remplacées. Lors du processus normal de vieillissement, cette perte est d’environ 5 000 fibres par an sur un total initial d’1,2 million. Au cours du glaucome, le processus est considérablement accéléré. Une myopie ou/et un diabète favorisent l’émergence de la maladie.

Le glaucome à angle ouvert : le plus insidieux

Il y a différentes formes de glaucome dû au vieillissement. La plus courante est le glaucome à angle ouvert et c’est aussi la plus insidieuse car la maladie se développe sans occasionner de douleur et le champ de vision diminue sans affecter l’acuité de la vision centrale.

Ses causes sont avant tout génétiques de sorte que toute personne présentant un seul antécédent familial de glaucome devrait se faire dépister au plus tard à l’âge de 40 ans. Par ailleurs, certains facteurs alimentaires sont considérés par un petit nombre d’auteurs comme des facteurs favorisant : l’excès de protéines au-dessus d’un gramme par kilo et par jour comme l’excès en acides gras trans.

C’est sur ce type de glaucome que les traitements préventifs (voir plus loin) sont les plus efficaces.

Les autres types de glaucome : plus rares et plus graves

Il y a de nombreuses autres formes de glaucome dont le glaucome à angle fermé qui est très douloureux. Ces autres formes résultent généralement de causes diverses parmi lesquelles les plus fréquentes sont :

L’insuffisance vasculaire

Pour une action de prévention, il faut ici s’attaquer aux facteurs de risque (diabète, hypercholestérolémie, hypertension). Votre naturopathe saura cibler vos problèmes alimentaires et rééquilibrer votre alimentation, efficacement.

D’autres problèmes oculaires

Une hypermétropie ou un astigmatisme importants ou encore une cataracte peuvent provoquer un glaucome. Tout comme une maladie inflammatoire de l’œil.

Une émotion violente

Le glaucome peut survenir après une émotion violente ou une insomnie.

La prise de médicaments

Un traitement corticoïde ou atropinique (l’atropine est une molécule très utilisée pour les examens de l’œil).

Les traitements

Le traitement officiel comporte en première intention un traitement médicamenteux (collyre, comprimés), puis en cas d’échec, le laser et enfin la chirurgie. En médecine naturelle, seul le glaucome à angle ouvert peut être traité préventivement et de façon efficace avec des compléments alimentaires naturels comme la vitamine C qui, prise en continu, permet d’abaisser la pression oculaire, un exemple parmi tant d'autres. 

Ester-C® plus Vitamine C est un complément alimentaire contenant de la vitamine C, sous sa forme la plus efficace, utile au bon fonctionnement du système immunitaire. Ester-C® est une méthode brevetée de vitamine C PH neutre (non acide) qui n'est pas agressive pour l'estomac. Les métabolites de la vitamine C contenues dans Ester-C® ont un impact positif sur l'absorption et la rétention de la vitamine C dans les cellules : la vitamine C Ester-C® est absorbée, en moyenne, deux fois plus rapidement et reste deux fois plus longtemps dans le corps que la vitamine C traditionnelle.

En gemmo-phytothérapie, Vita Sang offre une action complète sur le système circulatoire car il va agir sur la qualité du sang, sur la qualité du système veineux, notamment en lui assurant un passage efficace, et sur les circulations ascendantes et descendantes. Son action sera particulièrement efficace contre les problèmes de circulation veineuse. 

Traditionnellement, la teinture-mère d'Euphraise est utilisée en cas d'yeux fatigués. La teinture-mère d'Euphraise est ainsi conseillée aux personnes travaillant sur écran ou dans la poussière, mais également aux conducteurs.

 

oculaire œil vue phytothérapie vieillissement

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Voeux 2023