CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Constipation: Approche et interventions naturopathiques

  • Par vogot
  • Le 07/04/2021
  • 0 commentaire

Qui parle de " constipation " parle d'intestin et qui parle d'intestin parle d'émonctoire.

En naturopathie, l'intestin se classe parmi les 5 émonctoires principaux régulièrement sollicités dans le drainage des déchets emmagasinés et retenus dans l'organisme.

Il est évident que l'émonctoire intestinal, intervenant pour l'exemple, dans le cas ou l'élimination des déchets portera sur des métabolites colloïdaux, devra être en parfaite condition de fonctionnement, afin de remplir le rôle pour lequel il est destiné.

Dans le cas de la constipation, l'émonctoire intestinal ne pouvant plus remplir normalement son office, devra être remplacé par un émonctoire dit de substitution, jouant le même rôle.

Mais le fait de devoir procéder à ce remplacement, dénote un affaiblissement notoire d'un des organes les plus importants de notre corps, prélude à des problèmes de santé plus graves dans le futur.

La constipation provoquant une accumulation de matières indésirables, dans l'intestin, favorise un milieu malsain entraînant des putréfactions et la présence de parasites, vers, champignons,... et l'apparition de lésions contre lesquelles, l'intestin va se défendre, en sécrétant une plus grande quantité de mucus, jusqu'à épuisement et assèchement de la paroi.

Nous voyons pourquoi, une constipation qui prend au tout début de la manifestation, une allure de trouble fonctionnel, devra être appréhendée au plus vite, afin d'éviter que ce trouble ne s'installe dans le temps, débouchant sur un état de chronicité, se transformant par la suite en véritable maladie, ce que nous devons absolument éviter.

Rappel des 5 émonctoires principaux

Les émonctoires sont les portes de sortie des toxines. Il existe aussi des émonctoires secondaires. 

Les 5 émonctoires principaux sont: 

  • le foie - vésicule biliaire

  • les intestins

  • les reins

  • la peau

  • les voies respiratoires

4 émonctoires secondaires (plus difficiles à drainer):

  • les glandes salivaires

  • l'utérus

  • les glandes lacrymales

  • les amygdales

et deux groupes de déchets:

  • les cristaux

  • les colles (glaires)

Nous pouvons distinguer 2 types de constipations 

La première est une " constipation dite vraie " ou constipation primitive, qui correspond à notre mode de vie.

La seconde est " dite dépendante " ou constipation secondaire, qui est consécutive à des maladies ou fait suite à un acte chirurgical.

Nous allons étudier le premier type de constipation ou " constipation dite vraie " qui touche aujourd'hui toutes les catégories et tous les âges de la population.

La constipation, représente un des troubles les plus fréquents, rencontrés en naturopathie, puisqu'il représente plus de 10% des consultations.

La constipation vraie ou primitive se décompose en deux aspects:

  • Constipation colitique, se définissant comme un ralentissement du transit, le long du côlon, dans ce cas, les selles ne peuvent apparaîtrent que 2 ou 3 fois par semaine.

  • Constipation distale, pour laquelle le ralentissement se situe au niveau rectosigmoïdien. Cette constipation est caractérisée par des difficultés d'exonération et l'absence de besoin.

La constipation est souvent due au mode de vie, qui est directement liée à des erreurs d'hygiène vitales (terme générique pour évoquer toutes les erreurs, que l'on peut commettre par méconnaissance ou par facilité dans des domaines tels que l'alimentation, le comportement émotionnel, physique, professionnel, relationnel etc.).

Il est impératif de ne jamais s'habituer à un état de constipation prolongé, car les selles retenues à l'intérieur du colon, vont provoquer une accumulation de toxines, qui vont agir comme des poisons vis à vis de l'organisme tout entier.

Echelle de Bristol

On classe les selles selon une échelle, appelée échelle de Bristol.

C’est un outil intéressant pour le naturopathe qui lui permet d’identifier un trouble ou d’évaluer l’efficacité d’un traitement.

Un peu d'anatomie

  • Le gros intestin ou côlon : est un organe d'évacuation et correspond à la partie terminale de ce que l'on appelle : l'appareil digestif. Ce tuyau souple qui s'étend de l'iléum (extrémité de l'intestin grêle) à l'anus, mesure environ 1,50m de longueur et à un diamètre de 3 à 8 cm. Il entoure l'intestin grêle et se divise en 6 parties  principales :

  • Caecum : se situe à la jonction de l'intestin grêle et du côlon, séparés par une valvule ou sorte de clapet anti-retour, qui empêche les déchets de remonter dans l'intestin grêle (iléum à ce niveau).

  • Appendice : est annexée au caecum d'une longueur comprise entre 2cm et 20 cm, d'un diamètre d'environ 1cm et qui fait partie du système immunologique de défense de l'organisme.

  • Côlon ascendan t: remonte le long du flanc droit de l'abdomen et se limite au dessous du foie, dans l'angle hépatique, en formant un angle de 90° environ, maintenu par le méso-côlon ascendant.

  • Côlon transverse : légèrement fléchi qui passe au dessous de l'ombilic et rejoint le flanc gauche sous l'angle splénique, en décrivant un nouvel angle de 90°, maintenu par le méso-côlon transverse.

  • Côlon descendant : part de l'angle splénique, longe le flanc gauche, jusqu'à la hauteur de la crête iliaque ou il forme une courbure en forme de « S » rejoignant le centre de l'abdomen et donne naissance au côlon sigmoïde, fixé par le méso-côlon descendant.

  • Rectum ou partie terminale du côlon : fait suite au côlon sigmoïde situé dans la concavité du sacrum et débouche à l'extérieur par l'anus.

  • Anus : lui-même entouré de muscles sphinctériens, externes et internes. Ces muscles ferment l'orifice anal et contrôlent la défécation.

Rappel de la physiologie intestinale

Voyons brièvement comment fonctionne notre intestin. Pour être plus précis nous allons parler du gros intestin ou côlon puisque c'est dans cette partie plus exactement (arrivée du bol fécal), que se produit le trouble de la constipation.

Le côlon est un organe excréteur, il ne secrète pas de sucs digestifs. Sa fonction principale est de conduire vers l'extérieur toutes les matières (bol alimentaire à l'origine) qui ne peuvent être assimilées par l'organisme.

Ce bol alimentaire revêt plusieurs noms différents selon l'endroit qu'il traverse. Appelé " chyme " lors de son passage dans l'estomac, puis " chyle " lorsqu'il parcourt l'intestin grêle, devient les " fèces " ou " matières fécales " ou tout simplement " bol fécal " dès qu'il franchit la " valve iléo-caecale ". Le transit intestinal qui permet l'acheminement des déchets vers l'extérieur de l'organisme dépend des contractions musculaires de la paroi du côlon ou péristaltisme intestinal et du volume du bol fécal.

Le côlon héberge une flore microbienne ou bactéries amies encore appelée " flore colique" ou "flore intestinale" ou "microflore", qui digère la cellulose contenue dans les fibres végétales et participe à la synthèse de diverses vitamines comme la K (contrôlant la coagulation sanguine) et celles du groupe B.

La flore intestinale est également à l'origine de la formation de sucres de haute qualité biologique à partir de la digestion des celluloses.

Pour terminer ce chapitre, il ne faut pas oublier le rôle très important joué par la flore intestinale dans la lutte contre les infections d'où l'intérêt de la conserver en bon état et enfin son action immunitaire qui conjuguée à la précédente vont s'opposer aux développement des bactéries pathogènes, sources de nombreuses maladies.

Manifestations de la constipation

La constipation est la stase intestinale, c'est-à-dire une inertie totale ou partielle de l'intestin.

Elle se définit comme un retard à l'évacuation des matières fécales dont le séjour dans l'intestin est trop prolongé (trouble de la progression), entraînant une surdigestion et une déshydratation des selles.

Les fèces sont alors dures, rares, fétides, accompagnées d'émissions de gaz. Présence de ballonnements. Parfois, des douleurs intestinales et abdominales sont ressenties.

Ce sont aussi des lourdeurs, des gènes pour se mouvoir dues à l'encombrement du côlon. Sensation de fatigue, digestion fortement perturbée. La constipation peut occasionner des migraines, des névralgies voire des troubles nerveux.

D'une façon générale, la constipation a un retentissement dans tout l'organisme. Il faut savoir que la plupart des maladies n'ont pas d'autres points de départ que la constipation.

L'accumulation des matières dans le côlon entretient un milieu malsain, propice à la naissance et à la prolifération de bactéries pathogènes. Nous pouvons également citer les parasitoses, les lésions intestinales, les problèmes hépatiques qui trouvent leurs origines dans la constipation.

Principales causes de la constipation

Cinq erreurs importantes sont à l'origine de la constipation à savoir :

L'ALIMENTATION inadaptée (mauvaises associations alimentaires), défectueuse, dénaturée, etc.,

L'ENERVATION ou affaiblissement de l'énergie nerveuse. Cette déficience de l'influx nerveux à destination des viscères et en particulier de l'intestin grêle et du côlon, contribue à créer des états de constipation.

La SEDENTARITE et INSUFFISANCE D' EXERCICES PHYSIQUES: la musculature s'affaiblit, la sangle abdominale perd son tonus.

La FATIGUE et les EXCES dans tous les domaines: les habitudes de vie excitent le système nerveux et conduisent à des dérèglements, heures tardives, hâte, course effrénée, excès sexuels, etc.

La maladie c est cela

Les CONDITIONS MENTALES DEFECTUEUSES occasionnées entre autres par les soucis, la peur, l'angoisse, le doute, la jalousie, le pessimisme, le harcèlement conduisent à des constipations d'ordre psychologique.

La CONSTIPATION IATROGENE provoquée par les médicaments.

Causes immédiates de la constipation 

Les causes principales sont:

  • Usage immodéré de médicaments.

  • Mauvaise qualité du liquide absorbé.

  • Pas assez de liquide absorbé.

  • Dérèglement du pancréas.

  • Dérèglement du système parasympathique.

  • Endommagement de la flore intestinale.

  • Etat de stress quasi permanent.

  • Manque d'activité physique.

  • Manque de conscience du ventre que l'on oubli de programmer.

  • Manque de fibres dans l'alimentation.

  • Problème de sécrétion biliaire.

  • Régime trop carné.

  • Hypothyroïdie.

  • Inflammation ou pincement du disque lombaire.

Complications d'une constipation chronique

Une constipation chronique peut être à l'origine de fécalomes (amas de selles séchées et durcies ) dans le recto-sigmoïde pouvant entraîner un ulcère au niveau du fécalome, une perforation caecale suivie d'une péritonite, un prolapsus (descente d'un organe ou d'une partie d'organe) rectal ainsi que des poussées hémorroïdaires.

Rôle préventif de la naturopathie

Devant un problème de constipation, le naturopathe va d'abord intervenir sur la cause première du trouble puis dans un deuxième temps régénérer et réactiver l'émonctoire concerné. Il va enfin s'attacher à maintenir un état d'équilibre. Il est important de souligner que le processus utilisé sera le même pour tous les troubles de santé rencontrés. Seules les procédures établies et les protocoles mis en place vont être différents, car adaptés au cas traité, chaque individu étant différent et évoluant dans un environnement qui lui est propre (émotionnel, familial, professionnel, relationnel, climatique etc.).

Pour effectuer son intervention, le naturopathe dispose d'un certains nombre d'outils et de techniques, qui vont avoir pour principal objectif, de faire remonter le niveau de vitalité, d'augmenter ainsi le potentiel énergétique de la personne et lui permettre en retrouvant son autonomie physiologique (fonctionnement normal de l'organisme) de faire face au trouble, en l'occurrence ici " la constipation ".

Après avoir agit sur la ou les causes, le naturopathe va proposer un traitement à base de plantes, qui vont chacune répondre à un problème précis en fonction de leur propriété et de l'action recherchée et corriger.

Attention règle très importante: ne jamais tomber dans le piège qui consiste à rechercher ou utiliser une plante qui répond directement aux symptômes, mais plutôt recourir à celles qui vont nettoyer l'intérieur de l'organisme en éliminant les toxines en surcharge puis, à celles qui vont revitaliser en apportant les éléments nutritionnels manquants et combler les carences.

Interventions naturopathiques

Les interventions naturopathiques se feront dans le cadre de consultations au cours desquelles, le naturopathe au moyen des 3 cures et des techniques dont il dispose, va informer, éduquer la personne, prévenir en lui indiquant les choses à ne plus faire, les précautions à prendre au travers d'une ANAMNESE ( fiche de renseignements ou questionnaire traitant de la personne depuis sa naissance à ce jour) et traiter le trouble par des moyens naturels non agressifs, tout en permettant à la personne de restaurer son capital santé, de façon globale ou Holistique (terme couramment employé en naturopathie, pour dire que rien n'est dissociable dans une maladie et que l'ensemble des systèmes et des organes les composant, ne font qu'un dans la genèse des troubles).

 

Constipation alimentation techniques intestin emonctoire

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
St valentin