CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Syndrome maniaco-dépressif ou bipolaire

Plus de 2 % de la population en Europe souffre de trouble bipolaire, appelé aussi trouble maniacodépressif. 85 % d'entre eux souffrent d'une forme grave et ont environ 25 ans.

Si vous êtes atteint de bipolarité, vous essayez surement de trouver des solutions pour améliorer vos symptômes.

Il existe des méthodes naturelles qui peuvent influencer les symptômes en complément des médicaments que vous prenez. Discutez toujours de votre traitement avec votre naturopathe, que vous choisissiez la thérapie, le rééquilibrage alimentaire, les exercices physiques ou les compléments alimentaires naturels.

La première cause de chimie du corps étant l'alimentation, il est logique d'étudier cette piste, qui se révèle très prometteuse, en n'oubliant pas les compléments alimentaires.

La nutrithérapie vient naturellement en complément

Les médicaments sont une dernière piste... et on se rend souvent compte que leur action vise parfois (voire souvent) à annihiler l'action de certains nutriments, ou à compenser le manque d'autres nutriments.

Toutefois, il ne faut pas pour autant négliger les considérations d'hygiène de vie : sommeil, sport, psychologie... car leur rôle est aussi très important. 

Pour lutter contre la maniaco-dépression, l'équilibrage alimentaire doit donc être :

  • Sans gluten,

  • Sans excès de sucre (pour éviter hyper et hypoglycémie),

?Gymnema & Chrome

  • Au moins pauvre en laitages (les supprimer si possible),

  • Pauvre ou limité en phytine et en phosphates,

  • Enrichi en Oméga 3, particulièrement d'origine marine (supplémentation obligatoire),

  • Riche en fruits et légumes, (Lire: Aliments qui déclenchent la mauvaise humeur),

  • Riche en magnésium (supplémentation obligatoire),

Magnésium marin

  • Le ginseng est connu pour augmenter le taux d'énergie et pour améliorer l'état de santé. Il peut aussi augmenter votre capacité à vous concentrer, améliorer votre mémoire et votre attention (supplémentation),

?Ginseng (Cereboost™) + Bacopa monnieri

  • Ne prenez pas de millepertuis perforé. À moins que votre médecin vous l'ait autorisé, évitez ce complément alimentaire. Le millepertuis perforé est vendu en tant qu'antidépresseur, mais il peut en fait déclencher un épisode de manie. En plus, il pourrait faire diminuer l'efficacité d'autres compléments que vous prenez,

  • Pensez aussi aux autres minéraux : Lithium, Zinc et iode en particulier. (supplémentation)

?Chia Bio

  • Sans oublier quelques vitamines, en particulier du groupe B. Le chocolat noir à plus de 78% de cacao est aussi réputé avoir un effet antidépresseur.

?Complexe de Vitamines B

Les bonnes habitudes à suivre pour vivre avec le trouble bipolaire

Rendez-vous à une thérapie par le massage

Un massage peut vous aider à soulager les angoisses et le stress qui peuvent tous les deux aggraver les symptômes de la bipolarité. Lorsque vous vous faites masser, votre corps libère de l'ocytocine, ce qui peut vous aider à vous sentir plus calme et à réduire les symptômes de la bipolarité.

Le massage est une excellente option dans le traitement de la bipolarité pour de nombreuses raisons. Les personnes bipolaires doivent suivre des emplois du temps fixes, prendre bien soin d'elles et bien dormir, ce qui peut être facilité par des massages. Les massages permettent de libérer de l'ocytocine, l'hormone qui vous aide à vous sentir bien et de diminuer la quantité de cortisol qui circule dans votre organisme, ce qui fait alors diminuer votre stress.

Respecter une certaine routine quotidienne    

Suivre un emploi du temps quotidien régulier peut vous aider à stabiliser les changements d'humeur du trouble bipolaire. Structurez vos journées avec des plages horaires réservées au sommeil, aux repas, aux sorties, à l'exercice, au travail, à la relaxation. Essayez d'avoir un emploi du temps régulier, même pendant les phases de haut et de bas de la maladie.

Exercice physique et sport    

Faire du sport régulièrement peut avoir un impact bénéfique sur votre humeur et peut réduire votre nombre d'épisodes bipolaires. L'aerobic est particulièrement efficace pour soigner la dépression. Essayez d'incorporer trois sessions d'exercice et de sport de 30 minutes dans l'emploi du temps hebdomadaire que vous aurez créé. La marche est un bon moyen de commencer et c'est un exercice accessible par tous.

Avoir un sommeil équilibré    

Un temps de sommeil trop court peut être la cause d'épisodes de manie, il est donc important de dormir suffisamment pour bien récupérer. Attention cependant, trop dormir peut aussi faire empirer l'état de votre humeur. La meilleure solution est donc d'avoir les mêmes horaires de lever et de coucher tous les jours.

Avoir une alimentation saine    

Il existe un lien indéniable entre l'humeur et l'alimentation. Pour être en forme, mangez des fruits frais, des légumes et limitez les produits gras et sucrés. Les aliments très sucrés peuvent être à l'origine de gros revirements d'humeur et de coup de blues, ils sont donc à éviter. 

La vitamine B9 est essentielle pour éviter une montée d'homocystéine, une hormone très fréquente lors de la dépression. Il a été démontré que l'acide folique est présent en plus petite quantité pendant les états de dépression et de manie.

Consommez de la vitamine C en mangeant des agrumes, des baies, des poivrons, du chou frisé, des épinards, des brocolis et du chou-fleur. Il est recommandé de consommer entre 75 et 90 milligrammes de vitamine C par jour.

Baies de Goji Bio

Procurez-vous de la vitamine B dans les haricots, les épinards, les asperges, les mangues . Si vous prenez des compléments alimentaires qui contiennent de l'acide folique, vous devez en prendre 200 μg par jour si vous êtes atteint de bipolarité.

Proscrire l'alcool et les drogues

L'alcool et les drogues peuvent être la cause des épisodes maniaques et des épisodes de dépression bipolaires. Même un verre de temps en temps à l'occasion d'un événement social peut avoir un impact sur votre équilibre émotionnel. L'usage de substances peut troubler votre rythme de sommeil et peut faire un mélange dangereux avec vos médicaments. Essayer de se soigner par ses propres moyens en prenant de l'alcool ou des drogues ne fera qu'empirer les choses.

Réduire le stress dans votre vie    

Le stress peut délencher des épisodes du trouble bipolaire, il est donc très important de le contrôler. Il est important que vous ayez conscience de vos limites, à la fois au travail et à la maison. Réservez-vous du temps pour vous détendre et n'essayez pas de vous surcharger avec plus de pression que vous ne pouvez en supporter.

Apprendre à se relaxer    

Des techniques de relaxation telles que la respiration profonde, la méditation, le yoga ou l'imagerie guidée peuvent vous aider à réduire votre stress. Des recherches ont montré que la pratique quotidienne de la relaxation pendant 30 minutes ou plus peut aider à améliorer son humeur et empêche l'apparition de la dépression.

Prendre des Omegas 3  

Les omegas 3 permettent de réduire les épisodes de changements d'humeur du trouble bipolaire. Les omegas 3 sont disponibles en suppléments alimentaires et vous pouvez en retrouver naturellement dans les aliments tels que les graines de citrouille, les noix, l'huile de colza ou le soja.

Les oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont efficaces dans la plupart des cas pour soulager les personnes qui souffrent de troubles maniaco-dépressifs. C’est d’ailleurs d’abord dans ce syndrome que je les conseille avec succès. Les effets secondaires sont nuls (ne pas consommer en cas d'allergie aux poissons), et font donc des ces compléments naturels un traitement de choix.

OMÉGA 3  - EPA +

 

Le tryptophane

Plusieurs études suggèrent qu’un acide aminé précurseur de la sérotonine, le tryptophane, est efficace dans les cas de dépression bipolaire (syndrome maniaco-dépressif). Par exemple, dans une expérience, j'ai donné 9 à 10 g de tryptophane à huit dépressifs unipolaires (syndrome dépressif) et à quatre maniaco-dépressifs. Sur les huit patients du premier groupe, seul un fut soulagé par le traitement. En revanche, les quatre patients maniaco-dépressifs répondirent positivement aux suppléments de tryptophane, et trois sur cinq rechutèrent lorsqu'ils repartirent sur de la médication chimique. Sachant que les antidépresseurs traditionnels sont efficaces dans 40 % des cas, le score réalisé par le tryptophane dans cette étude est extrêmement intéressant. D'autres études ont confirmé ces résultats.

Sur la base de la relation entre sérotonine basse et comportement agressif, j'ai essayé d'évaluer l'effet du tryptophane sur cet aspect de la personnalité. j'ai donné des suppléments et un placebo à quatre patients relativement agressifs envers eux et leur entourage. Comme l'agressivité s'accompagne souvent d'une anxiété importante, cette expérience laisse supposer que le tryptophane agit sur l'aspect «anxiété» de la dépression.

Une autre substance, le 5-hydroxytryptophane (5-HTP), est sensiblement plus efficace que le tryptophane, car elle semble influencer les sécrétions de dopamine, noradrénaline et sérotonine, là où le tryptophane ne joue que sur la sérotonine . Le 5-HTP est tout simplement le produit intermédiaire entre le tryptophane et la sérotonine.

Griffonia Simplicifolia


Le lithium

L'apparition du lithium dans le traitement des dépressions unipolaires et bipolaires est due aux travaux du psychiatre australien John Cade. Malgré son efficacité, le lithium n'a pas réussi à s'imposer comme traitement de choix de ces troubles psychiatriques, peut-être parce que ce métal ne peut faire l'objet de brevet de la part des compagnies pharmaceutiques et qu'il est donc infiniment moins rentable que des médicaments comme les inhibiteurs de la mono-amine-oxydase, les tricycliques ou les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine. Le lithium est surtout efficace pour traiter les épisodes maniaco-dépressifs.

Longtemps, son mécanisme d'action est resté inconnu

Récemment, des chercheurs de la société Merck Sharp & Dohme ont montré qu'il interagissait avec une enzyme du cerveau (inositol monophosphatase), bloquant un mécanisme de recyclage de l'inositol. 

L'inositol, un messager cellulaire, affecte le degré de réaction des cellules nerveuses ; un recyclage rapide de l'inositol augmenterait la réponse de ces cellules aux stimuli extérieurs, d'où les changements d'humeur observés chez les maniaco-dépressifs.

Le gluconate de lithium (Lithium Oligosol) est en vente libre, alors que l'orotate de lithium est délivré sur ordonnance. L'orotate de lithium est souvent prescrit à des doses de 150 à 300 mg, qui ne nécessitent pas un dosage de la lithémie (taux du métal dans le sang).

Cependant, un traitement à 300 mg de lithium ne doit pas être poursuivi au-delà d'un mois.

Quelques exemples d’aliments contenant du lithium

L’eau constitue la principale source de lithium. Elle suffit largement à couvrir nos besoins journaliers. Toutefois, vous pouvez en retrouver à l’état de trace dans les aliments tels que les céréales complètes, les légumes (légumes verts et légumes racines), les produits laitiers, les viandes, les poissons et les œufs.

Quelques exemples d’aliments par famille

Il existe peu de données sur la présence de lithium dans les aliments. Vous pouvez toutefois le retrouver dans ces familles d’aliments :

  • Condiments, sauces et herbes : sel de table…
  • Viandes, oeufs et poissons : poulet, hareng, jaune d’oeuf…
  • Céréales : grains complets
  • Légumes verts et légumes racines : radis, épinard, betterave, laitue, chicorée, pomme de terre…
  • Produits laitiers : yaourts, lait, fromages…

 

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Dates fermeture hivernale 2022 2023
×