CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

Chimiothérapie

Fréquent, le traitement par chimiothérapie repose sur la prise de médicaments qui vont s'attaquer aux cellules cancéreuses, en les détruisant ou en stoppant leur croissance. Redouté, ce traitement est l'objet de nombreuses critiques. 

Plantes médicinales
Chardon-marie
Desmodium
Shiitaké

Lire aussi "Sept aliments qui aident à purifier l'organisme de ses déchets".

 

Aliments à éviter en cas de chimiotherapie  

Ne pas consommer de jus de pamplemousse, de carambole ni d'oranges de Séville en cas de traitement par le lapatinib.

Eviter de consommer des aliments riches en phytoestrogènes.

Aliments à privilégier en cas de chimiotherapie    

Il faut privilégier une alimentation riche en antioxydants: Thé vert, curcuma, fruits et légumes frais.

Que faut-il manger sous chimiothérapie?

Dans les 24heures qui précédent.     

Afin de limiter l'incidence des aversions alimentaires chimio-induites et de réduire les nausées et vomissements, il est recommandé de:

  • Préférer les repas légers et non épicés.
  • Eviter les repas trop gras et lourds à digérer.
  • Limiter les quantités de boisson ingérées.
  • Éviter la consommation d'aliments nouveaux ou que l'on aime particulièrement.

 
Plus l'alimentation des 24heures qui précédent est diversifiée, plus le risque d'aversion alimentaire est important.

Prévention des vomissements    

Les préparations doivent être plutôt tièdes et nécessiter peu de mastication. Privilégier les aliments faciles à digérer (yaourts, pommes, riz, viande maigre). Les repas froids ou à température ambiante ainsi que les boissons froides sont mieux tolérées.
Éliminer les odeurs nauséabondes dans l'air environnant (fritures, poissons, choux, oignions, brocolis, café, peintures, parfums...)
Éviter les épices trop piquantes, les aliments vinaigrés et salés ou trop gras.
Remplacer le bœuf et le porc par d'autres sources de protéines (poulet, tofu, fèves, pois chiches, lentilles et autres légumineuses)
Modifier la préparation et la cuisson de certains aliments (pensez à réchauffer à basse température). Eviter de cuisiner gras.
Ne pas hésiter à demander à une personne de l'entourage de cuisiner, plutôt que de le faire soi même.
Il est parfois nécessaire de manger le matin avant de se lever et de faire plusieurs petits repas dans la journée.
Ne pas s'angoisser si la quantité des aliments ingérés est insuffisante. Manger ce qui fait envie. Les biscuits secs sucrés ou salés sont généralement bien supportés.
Boire suffisamment pour éviter la déshydratation entrainée par les vomissements.


Mangez de préférence ce qui vous fait envie et ce qui est facile à digérer

Pendant la cure    

Penser à apporter avec soi des bonbons acidulés ou mentholés.
La consommation d'alcool est proscrite.

Après la cure    

Dans les jours qui suivent    


Favoriser les repas conviviaux, soigner la présentation des aliments, varier les menus et ne pas s'angoisser si la quantité d'aliments ingérée est insuffisante.  Consommer des fruits frais, boire beaucoup, éviter les graisses animales.
Privilégier les aliments qui fortifient: riches en vitamines B, huile de germe de blé (riche en vitamine E anti-oxydante), les céréales complètes, le poisson. 
Boire des petites quantités. La consommation de boissons gazeuses est possible. Préférer la consommation de thé vert (antioxydant)

En cas de refus total de s'alimenter pendant plusieurs jours, ou en cas de perte de poids importante, contactez votre thérapeute afin qu'il prescrive une complémentation orale naturelle permettant sous de faibles volumes de suppléer à une alimentation insuffisante (aliments hyper protéinés hypercaloriques aux parfums et textures variées).

Préférez alors des compléments sans lactose car parfois la chimiothérapie altère le gout et cela peut donner une gout métallique prononcé en présence de protéines de lait.

Prévention des infections
Si vous avez reçu de la chimiothérapie intensive, préférer les aliments cuits  (notamment les viandes et les poissons) pendant les 15 jours suivant la cure.
Éviter de manger en raison du risque infectieux : crustacés, lait cru et fromages au lait cru, les œufs durs, charcuterie à la coupe, les pâtisseries à la crème du commerce, la mayonnaise, la mousse au chocolat, la consommation de légumes ou de fruits crus non épluchés.

Privilégier les fruits ou les légumes crus qui s'épluchent et qui sont préparés au dernier moment.
Éviter de consommer les aliments préparés depuis plus de 24heures.
Vérifier que la température de votre réfrigérateur ne dépasse pas 4°C.

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Cyberboutique VOGOT