CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

naturel

  • Acide Hyaluronique, quel sérum privilégier ?

    Définition

    L’acide hyaluronique est un mucopolysaccharide qui se trouve naturellement dans notre peau. Il est généré par notre corps dès la naissance afin de réguler l’hydratation de l’épiderme. Il a la capacité d’absorber et de retenir de grandes quantités d’eau ; il est comme une « éponge » capable de contenir plus de 1 000 fois son poids en eau.

    Histoire

    L’acide hyaluronique (AH) a été découvert en 1930 dans l’humeur vitrée d’un œil de bovin. L’identification de la structure chimique de ce nouveau polysaccharide riche en acide uronique lui vaut son nom actuel : hyalos = vitreux et uronique.

    Il est présent dans tous les tissus embryonnaires. Ensuite, au sein du corps humain, il est principalement formé par les fibroblastes au niveau de la peau et des chondrocytes pour le cartilage. Il est synthétisé sous l’action d’une enzyme : la hyaluronane synthetase.

    L’AH est très hydrophile. Il se lie à des molécules d’eau, de collagène et de protéoglycane pour constituer un gel dense et visqueux.

    Sensible aux UV, capteur des radicaux libres, au fil des années son poids moléculaire diminue entraînant une perte de ses fonctions hydratantes, élastiques et visqueuses.

    C’est pourquoi il concentre l’intérêt des thérapies anti-âge pour combler les rides, hydrater et tonifier la peau, soulager les douleurs articulaires.

    Propriétés

    L’acide hyaluronique apporte de la viscosité au liquide synovial permettant la lubrification des articulations. Il comble l’espace inter-cellulaire, hydratant et donnant ainsi de la cohésion au tissu.

    Il intervient dans les processus de cicatrisation, d’inflammation. Il s’oppose à l’angiogenèse d’où son intérêt dans les cancers.

    Effets

    Les effets les plus visibles de cette réduction de l’acide hyaluronique dans notre organisme sont :

    • l’apparition des premières rides d’expression,

    • l’altération de l’élasticité et de la souplesse de la peau,

    • la diminution de la turgescence

    • l’augmentation de la sécheresse et de l’aspérité.

    La quantité d’acide hyaluronique que nous synthétisons naturellement détermine l’élasticité et la fermeté de notre peau.

    À un âge précoce, nous générons des quantités élevées ; jusqu’à 40 ans, sa production se réduit de moitié ; à 60 ans, nous générons à peine 10 % de notre production d’enfance.

    L’acide hyaluronique apportée par les thérapies anti-âge offre de multiples bénéfices pour la beauté peau :

    • booste la synthèse naturelle d’acide hyaluronique dans l’épiderme,

    • hydrate et repulpe,

    • lisse les rides et ridules,

    • raffermit, redensifie,

    • est antioxydante.

    Mais attention, il existe différents types d’acides hyaluroniques et tous n’ont pas les mêmes bénéfices car ils ne pénètrent pas dans la peau de la même façon. Tout dépend de leur taille. C’est là, la principale différence entre les différents types d’acides hyaluroniques.

    Définition du Dalton

    Dans le domaine de la biochimie, on appelle l'unité de masse des atomes, le dalton (symbole Da), en l'honneur de John Dalton pour son travail sur la théorie atomique.

    Unité de mesure de masse équivalente à un seizième de la masse d'un atome d'oxygène.

    Poids moléculaire et efficacité

    Actuellement, aucune étude n’a établi de rapport entre le poids moléculaire d’un acide hyaluronique et son efficacité.

    Il semble que son action soit différente selon le poids moléculaire. Les molécules de bas poids moléculaire seraient absorbées plus vite ; les molécules de haut poids moléculaire seraient moins bien absorbées, plus tardivement ou sur une période plus longue.

    Des études prouvent néanmoins que même de forts poids moléculaires passent la barrière intestinale. Des molécules d’un poids allant jusqu’à 500 000 daltons ont ainsi montré une absorption identique à des molécules de faible poids (5000 daltons) car la molécule est absorbée par un autre moyen : la voie des chylomicrons qui opère une fragmentation de la grosse molécule en plus petites.

    Types d'acides hyaluroniques

    Nous pouvons distinguer deux types d’acide hyaluronique :

    L’acide hyaluronique de poids moléculaire élevé (1 – 1 500 000 Dalton), pénètre moins profondément dans la peau, mais a une extraordinaire capacité d’hydratation, formant un mince film, non occlusif, sur la peau, qui agit comme un humectant. Il exerce également un effet de lissage sur les rides.

    L’acide hyaluronique, de poids moléculaire faible (20 000 – 50 000 Dalton), pénètre plus profondément dans la peau et, par conséquent, est en mesure de combler les rides de l’intérieur, en retenant l’eau dans la matrice intercellulaire du tissu connectif. Il est en mesure de réduire les rides profondes, de ralentir le processus de vieillissement de la peau, de régénérer et d’apporter une grande élasticité à la peau.

    Méthodes de fabrication

    Il en existe deux différentes :

    • la première est d’origine animale puisque l’acide hyaluronique est issu de la crête des coqs, après broyage, traitement chimique et purification. Cependant, ce procédé est aujourd’hui presque abandonné.

    • la deuxième est le procédé biofermentaire ou « végétal » , cultivé sur un substrat qui permet de sécréter des filaments d’Acide Hyaluronique. Ce procédé plus récent génère de l’acide hyaluronique purifié à faible teneur en résidus protéiques. L’acide hyaluronique issu de cette méthode est souvent dit « d’origine végétale ».

    Bien entendu, nous privilégions cette dernière méthode.

    Acide hyaluronique d'origine naturelle

    D’où vient l’acide hyaluronique d’origine naturelle ?

    Le sérum acide hyaluronique d’origine naturelle a été choisi par la CYBERBOUTIQUE VOGOT pour sa capacité à hydrater et à repulper la peau. En effet, il est capable de retenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau tout en étant parfaitement toléré, même par les peaux sensibles. Dans un soin, le sérum acide hyaluronique d’origine naturelle est donc un atout pour celles et ceux qui souhaitent afficher une peau bien hydratée et pulpeuse.

    Serum acide hyaluronique 1
    Autre atout : l’acide hyaluronique d’origine naturelle forme un réseau à la surface de la peau, pour la protéger des agressions extérieures.

    Le sérum acide hyaluronique vendu en CYBERBOUTIQUE VOGOT se situe entre 800 000 et 1 500 000 Daltons. Il ne provient pas d’origine animale. Il est obtenu à partir de la fermentation de peptone de blé, de graines de maïs, d'extrait de levure en poudre et du glucose.

    Contre-indications et effets secondaires

    Pour les personnes présentant une hypersensibilité à l’acide hyaluronique, son utilisation est déconseillée, sauf pour l'acide hyaluronique d'origine naturelle.

    Aucun effet secondaire renseigné.

    Précautions d’emploi

    L’acide hyaluronique ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

    Interactions médicamenteuses

    Aucune interaction médicamenteuse renseignée.

  • Arthrose du genou : Plusieurs solutions naturelles et efficaces

    Dans cet article, je vais essayer de vous expliquer comment soulager l’arthrose du genou (gonarthrose) grâce à des traitements naturels et surtout efficaces.

    Qu'est-ce que l'arthrose du genou ?

    L’arthrose du genou correspond à un phénomène prématuré de vieillissement de l’articulation du genou, principalement des cartilages. Cette usure déclenche souvent des symptômes douloureux, une inflammation, et une raideur articulaire.

    Quand survient-elle ?

    L’arthrose du genou survient lorsque le cartilage protégeant une articulation commence à se détériorer. Cette usure prématurée empêche la bonne mobilité entre les os, entraînant ensuite une inflammation et une douleur.

    Arthrose du genou : que faire pour se soulager ?

    Prendre des médicaments, et tout particulièrement des médicaments anti-inflammatoires, n’est pas sans conséquence.

    Non seulement ils bloquent la réaction inflammatoire, nécessaire à la réparation des tissus endommagés, mais ils perturbent totalement le fonctionnement du système immunitaire.

    De plus, ils viennent détériorer l’équilibre de la flore intestinale. Un déséquilibre du microbiote peut alors augmenter l’inflammation qui devient chronique, avec ses effets secondaires, permettant les maladies de transfert.

    Je vous suggère la lecture de cet article : Les médicaments contre l’arthrose sont prouvés inefficaces !

    Pour ces raisons, il est préférable de soigner votre arthrose en utilisant des solutions naturelles, qui n’ont pas tous ces effets secondaires sur votre organisme.

    Mettre du chaud ou du froid

    Le chaud ou le froid peuvent être utilisés pour soulager votre arthrose du genou.

    Il est vrai que le froid est plus souvent conseillé que le chaud pour soulager la gonarthrose. Cependant, le chaud peut être utile lorsque le genou n’est pas en phase inflammatoire.

    Quand mettre du froid sur votre genou ?

    Lorsque votre genou souffre d’inflammation, il devient alors gonflé, chaud et plus raide.

    Dans ce cas, il est conseillé de mettre du froid. En effet, la glace est un moyen très efficace de soulager votre douleur, sans effet secondaire.

    Vous pouvez donc glacer votre genou 3 fois par jour, sur des périodes de 15 minutes.

    Utilisez une poche de glace, ou un sac de légumes surgelés. N’oubliez pas de placer un linge entre la glace et votre peau, pour éviter d’irriter le genou.

    Quand mettre du chaud sur votre genou ?

    Si vous avez mal au genou mais qu’il n’est pas chaud, ou rouge, ou gonflé, vous pouvez opter pour le chaud.

    En effet, le chaud augmente la circulation sanguine (vasodilatation) et l’activité cellulaire. Il diminue également la raideur articulaire, les contractures musculaires et la douleur.

    Dans cette situation, vous pouvez tester l’application d’une bouillotte souple sur votre genou, pendant 15 minutes, 3 fois par jour.

    Vous pouvez utiliser le chaud avant de pratiquer vos exercices, afin de relâcher les tissus articulaires et les muscles.

    Chaque personne étant différente, il faut tester pour voir quelle solution, entre le chaud et le froid, s’avère la plus adaptée à votre situation.

    Faire du vélo, de la piscine ou de la marche tous les jours

    Le mouvement est l’un des meilleurs remèdes pour soulager votre gonarthrose. Plus le genou reste inactif, plus il se raidit et plus l’inflammation et la douleur augmentent.

    Bien évidemment, toutes les activités physiques ne sont pas adaptées.

    Quels sports puis-je pratiquer en cas d’arthrose du genou ?

    La réponse est n’importe quel sport qui vous fait vous sentir bien et qui vous soulage. Malgré tout, éviter la course à pied qui donne un impact, de micro-chocs sur votre cartilage. Tous les types de sauts, sont à bannir, bien évidemment !

    En cas d’arthrose sévère, il faut privilégier les sports portés avec peu de contrainte de poids du corps. Les meilleurs choix sont alors le vélo, la piscine, le vélo elliptique ou le rameur.

    La marche est très souvent conseillée également. Elle a l’avantage d’ajouter des contraintes utiles au genou, mais les amplitudes du genou sont moindres que dans les autres activités.

    En cas d’arthrose modérée ou légère, vous pouvez pratiquer n’importe quelle activité physique non douloureuse.

    20 à 30 minutes quotidiennes de vélo, de marche, de piscine… sont le meilleur moyen de soigner votre arthrose du genou.

    Consommer des plantes et des compléments alimentaires

    C'est le domaine de votre naturopathe. N'hésitez pas à consulter, il saura vous conseiller. Les plantes et les compléments alimentaires suivants peuvent vous aider à soulager votre arthrose du genou, notamment grâce à leur action anti-inflammatoire.

    Le curcuma

    La curcumine est l’agent actif du curcuma permettant de réduire les douleurs articulaires et l’inflammation en bloquant les cytokines et les enzymes inflammatoires. La curcumine a des effets protecteurs sur le cartilage.

    Consommez alors très régulièrement du curcuma dans vos plats, associé au poivre noir pour augmenter son absorption. Attention toutefois, le curcuma vendu en poudre aux rayons épices et herbes aromatiques ne contient hélas qu'environ 5% de curcumine.

    Vous pouvez également consommer le curcuma sous forme de complément alimentaire (en gélules ou liquide). Un complexe Douleurs articulaires à base d'Harpagophytum, Uncaria Tomentosa, Curcuma est d'une efficacité redoutable. Une prise de plusieurs mois est nécessaire.

    Les oméga 3 (EPA-DHA)

    L’huile de poisson contient une quantité importante d’oméga 3 qui, après conversion par l’organisme, permet la synthèse de molécules ayant des propriétés anti-inflammatoires.

    Certaines études contrôlées comparant la prise d’ibuprofène (AINS) et un complément d’acides gras oméga-3 démontrent un effet équivalent dans la réduction de la douleur liée à l’arthrite.

    Vous pouvez donc consommer, plusieurs fois par semaine, des poissons gras comme le maquereau, l'anchois ou la sardine, uniquement de petits poissons, car ils contiennent moins de métaux lourds et créent moins d'acidose métabolique. Je vous suggère également la lecture de l'article suivant : Aliments acides, acidifiants et alcalinisants

    Il est également possible de prendre un complément alimentaire d’oméga 3 (EPA-DHA) quotidiennement.

    Le resvératrol

    Il s’agit d’un polyphénol naturellement présent dans les baies, les raisins et les cacahuètes.

    Certaines études montrent qu’il peut diminuer l’inflammation et protéger les articulations contre l’arthrose.

    Il semble difficile d’obtenir la quantité suffisante de resvératrol via votre alimentation pour observer ses effets.. Il faudrait consommer 10 000 myrtilles pour l’obtenir…

    Vous pouvez vous orienter vers un complément alimentaire en gélules, Resvératrol et OPC de raisin à base de renouée du japon et d'OPC de raisin.

    Autres plantes et compléments alimentaires

    D’autres plantes peuvent être utiles pour soulager votre arthrose. Vous pouvez tester le gingembre, la capsaïcine, la boswellia ou les compléments de glucosamine et chondroïtine. Je vous suggère fortement ce complément "Confort articulaire" qui donne d'excellents résultats. A prendre sur le long terme. Le collagène marin reste un incortournable dans la lutte contre les problèmes articulaires.

    Pratiquer des exercices de renforcement des jambes

    De nombreuses recherches démontrent clairement que les exercices sont bénéfiques pour les personnes souffrant d’arthrose du genou. L’exercice physique diminue la douleur et l’atrophie musculaire.

    Les exercices de renforcement peuvent améliorer votre qualité de vie et contribuer à retarder le recours à la chirurgie, dans les cas les plus sévères.

    En plus des activités cardiovasculaires, je vous conseille de consulter un thérapeute qui saura vous prodiguer efficacement et holistiquement des massages contre l’arthrose du genou. Des massages locaux s’avèrent souvent efficaces momentanément, mais démontrent leur inefficacité sur le long terme...

    Se masser le genou avec une huile essentielle

    Un massage simple du genou, tout autour de l’articulation, est un excellent moyen de soulager votre douleur, mais doit être complété par un ensemble de techniques holistiques.

    Je vous conseille de faire vous même votre huile de massage en mélangeant quelques gouttes d’huile essentielle de gaulthérie (30 gouttes) pour 500 ml d’huile de support (avocat, amande douce, olive, pépins de raisins, jojoba…).

    Il est également possible d’utiliser une pommade contenant de la capsaïcine, un anti-inflammatoire naturel très efficace contre l’arthrose.

    Dans les 2 cas, frictionnez votre genou jusqu’à ce que l’huile ait totalement pénétré, soit pendant 5 à 10 minutes.

    Perdre du poids en adoptant une alimentation anti-inflammatoire

    Le surpoids augmente les contraintes exercées sur votre genou. De plus, le fait de trop manger et d’être en surpoids augmentent la réponse immunitaire.

    Cette augmentation de la réponse immunitaire entraîne une inflammation excessive de l’organisme, pouvant entraîner un certain nombre de maladies chroniques, dont l’arthrose.

    Le meilleur moyen de réduire l’inflammation via l’alimentation sera de consommer des aliments anti-inflammatoires.

    En effet, même si aucun aliment miracle à lui seul ne pourra soulager votre arthrose, manger ou éviter certains aliments peut aider à combattre l’inflammation du corps. Votre naturopathe-hygiéniste, conseiller en santé vous fournira plusieurs conseils en la matière, notamment les « bonnes » associations alimentaires.

    Les aliments anti-inflammatoires

    En cas d’arthrose, veillez à consommer régulièrement les aliments suivants :

    • les poisson gras, tels que l'anchois, la sardine et le maquereau,

    • les légumes verts à feuille, racines et à bulbes,

    • les oléagineux et graines,

    • les viandes blanches et les œufs bio,

    • l’huile d’olive, de lin, d’avocat,

    • le thé vert.

    Les aliments pro-inflammatoires

    À l’inverse, limitez la consommation des aliments suivants :

    • les produits transformés (plats préparés, charcuterie, biscuits, desserts, pâtisseries, gâteaux),

    • les graisses hydrogénées ou trans,

    • les sucres et les céréales raffinées,

    • les jus de fruit et les sodas,

    • l’alcool.

    Je vous suggère la lecture de cet article : Aliments acides, acidifiants et alcalinisants

    Pratiquer la relaxation ou la méditation

    Le stress augmente l’inflammation dans votre organisme. De plus, il augmente la perception de l’intensité de la douleur, la rendant plus difficile à gérer au quotidien.

    Le meilleur moyen de diminuer votre stress reste la pratique de la relaxation ou de la méditation.

    Il existe également des exercices respiratoires simples, je vous suggère la lecture de cet article, au sujet du stress oxydatif.

    Tester l’homéopathie, l’acupression, le yoga, le Pilâtes, ou le taï-chi

    Ces alternatives sont à tester lorsque vous souffrez de douleurs articulaires. Chaque individu réagit différemment. C’est pourquoi, le meilleur moyen de savoir si cela vous aide, c’est de tester !

    Il semble y avoir un effet positif de l’homéopathie sur le traitement des patients atteints d’arthrose, même si les résultats peuvent être très variables d’un individu à l’autre.

    L'acupression permet essentiellement de diminuer la douleur et de libérer les tensions.

    Le yoga, le taï-chi ou encore le Pilâtes ont l’avantage de faire travailler votre flexibilité et vos articulations.

    Vous pouvez également tester des étirements pour travailler la souplesse de vos genoux et vos articulations.

    Quelles chaussures porter en cas d’arthrose du genou ?

    Le choix de vos chaussures est important lorsque vous souffrez de gonarthrose. Il est certain que les modèles avec talon sont à proscrire, car ils augmentent les contraintes articulaires du genou.

    Les chaussures dites “minimalistes”, avec une semelle plate, flexible et souple, sont à recommander.

    Elles permettent de laisser le pied fonctionner librement et diminuent les contraintes sur le genou.

    Les semelles orthopédiques peuvent également être utiles, mais ne doivent pas être prescrites automatiquement car ce n'est pas la panacée. Rechercher en premier la cause de l'arthrose est essentiel.

    Il faut d’abord commencer par utiliser les bonnes chaussures et si cela n’est pas concluant, consulter peut-être un podologue qui vous guidera.

    Je vous invite à lire l'article suivant : Semelles de soutien ou orthopédiques

    Voilà, je pense que maintenant vous pouvez utiliser ces solutions alternatives et extrêmement efficaces. Ça marche !

  • Triglycérides élevés : Approche et solutions naturelles naturopathiques

    L'autre jour, un patient me disait que son taux de triglycérides était élevé. Apparemment, il revenait de chez son médecin qui l'avait, une fois de plus (peut-être une fois de trop) affolé. Je le rassurais, en lui disant qu'il y avait une issue, une ouverture, en modifiant sûrement son alimentation, une cause fondamentale d'un grand nombre de pathologies.

    Suite à anamnèse, et après deux séances, nous avons mis en place, une façon nouvelle, pour lui, de s'alimenter, adaptée à son cas. Par rééquilibrage alimentaire et en dissociant certains aliments, les associations alimentaires étant fortement nécessaires, ce patient est revenu quelques jours plus tard avec de nouveaux résultats d'analyses. Je ne vous dis pas quel a été son choc, quand il s'est aperçu que les taux avaient rigoureusement baissé.

    Mais au fait, vous allez me dire ...

    Les triglycérides, qu'est-ce que c'est?

    Ce sont des lipides ou acides gras. Ils résultent au niveau de leur structure de l’union d’un glycérol et de trois acides gras. Les triglycérides ont une origine exogène, ils proviennent des graisses dites saturées comme les graisses d’origine animale, les produits laitiers ou encore les huiles. Ils ont également une origine endogène, car ils sont fabriqués par le foie lorsqu’il y a un excédent de glucose (sucres et alcool) au sein de l’organisme. Ce sont des composés lipidiques stockés au niveau des cellules du tissus adipeux appelées les adipocytes.

    Leurs rôles

    Ce sont nos principaux fournisseurs d’énergie. Ils sont donc essentiels à l’organisme. Ils font partie du cycle de Krebs et permettent ainsi la production d’ATP indispensable à toutes les fonctions de notre corps, grâce à leur oxydation. Ce sont aussi les transporteurs des vitamines liposolubles, A, D, E et K. En revanche leur quantité ne doit pas dépasser un certain seuil, auquel cas ils deviennent dangereux pour l’organisme.

    Cycle de Krebs

    Le cycle de Krebs, également appelé cycle de Szent-Györgyi et Krebs, cycle du citrate, cycle de l’acide citrique ou cycle des acides tricarboxyliques, consiste en une série de réactions biochimiques qui ont pour but de produire des intermédiaires énergétiques qui permettront la fabrication d’ATP (Adénosine triphosphate) dans la chaîne respiratoire.

    Mitochondrie et triglycerides

    Il participe au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.

    Cette voie métabolique produit des substrats énergétiques qui assurent l’essentiel des besoins en énergie de la cellule. En effet, la série de réactions biochimiques qui la compose produit des intermédiaires énergétiques qui permettent la fabrication d’ATP (adénosine tri-phosphate) dans la chaîne respiratoire qui suit le cycle de Krebs.

    Cela a l'air complexe, dit comme cela, mais je vous rassure, tout va bien se passer.

    N'oublions pas, en passant, l'équilibre acido-basique.

    Taux normal de triglycérides

    Pour la femme, il se situe entre 0,35 et 1,40gr/l,

    pour l’homme entre 0,45 et 1,75 gr/l.

    Complications possibles en cas d’excès de triglycérides

    On parle alors d’hyper-triglycéridémie. De nombreuses pathologies sont ainsi favorisées, notamment les pathologies cardio-vasculaires, le diabète de type II, l’obésité, l’hypertension, les cancers, la stéatose hépatique … A noter que les adipocytes localisés au niveau abdominal et viscéral sont un facteur de risque aggravant. Mais oui, vous savez bien, cette fameuse bouée abdominale!

    Trop de triglycérides – triglycérides élevés: Causes

    Quels sont les facteurs favorisant l’excès de triglycérides?

    L’hyper-triglycéridémie est donc caractérisée par un trop plein de triglycérides dans la circulation sanguine.

    Celle-ci est occasionnée par une alimentation riche en graisses saturées et trans, en sucres raffinés et en aliments à index glycémiques élevés. Outre ces habitudes alimentaires inadaptés, le surpoids, le diabète, l’obésité, la sédentarité, le tabagisme ou encore la prise répétée de certains médicaments peuvent être des facteurs de risque importants.

    Les conséquences peuvent être graves, si une hygiène de vie saine n’est pas rapidement mise en place.

    Associée à une hypercholestérolémie, les risques de pathologies cardiovasculaires comme l’hypertension, les maladies thrombo-emboliques, les troubles du rythme, l’infarctus ou encore les insuffisances veineuses, sont encore augmentés.

    Moyens naturels pour faire baisser les triglycérides

    Il sera indispensable d’intervenir sur l’hygiène de vie globale. L'intervention de votre naturopathe sera nécessaire, à ce moment là également.

    1. Alimentation

    Agir sur les comportements alimentaires sera incontournable. Il sera donc indispensable de diminuer sa consommation de glucides raffinés, de graisses saturées et trans, d’alcool, de produits raffinés. Cuisiner des produits frais, légumes et fruits de saison, consommer des bons lipides, des petits poissons gras, des céréales complètes, des protéines maigres, adopter une alimentation saine, vivante, antioxydante équilibrée et dissociée seront les solutions pour faire baisser le taux de triglycérides. Si le grignotage répété est en cause, il sera important de trouver des solutions pour réguler l’alimentation.

    2. Exercice physique

    Il devra être régulier et adapté. En effet celui-ci permet une meilleure pénétration intracellulaire du glucose. Il est vivement recommandé de pratiquer un minimum de 30 mn d’activité physique chaque jour, d’oublier les escalators et de préférer les escaliers.

    3. Stress et comportements alimentaires inadaptés

    On sait à quel point certains comportements alimentaires sont dictés par un excès de stress ou des émotions mal gérées, entraînant des mécanismes de compulsion. Si c’est le cas, il sera indispensable d’en comprendre les causes psycho-affectives et de se faire éventuellement aider par un thérapeute. Pour diminuer le stress un certain nombre de techniques comme la méditation, la cohérence cardiaque, la sophrologie ou encore le Qi Gong sont appropriées en fonction des goûts de chacun.

    Fleurs de Bach sans alcool, outil essentiel

    Il existe 7 catégories correspondant aux différents états de déséquilibres psychologiques et 38 quintessences de fleurs se rapportant aux 38 états négatifs de la pensée.

    Le choix dépendra du type d'émotion ressentie ou causale.

    Le stress non compensé ou les émotions fortes non maîtrisées peuvent trouver calme et sérénité avec l'utilisation des fleurs de Bach sans alcool. Une solution d'accompagnement efficace dans le traitement global de la personne sera bénéfique avec un suivi thérapeutique.

    4. Causes hormonales

    Il se peut aussi que des causes hormonales type hypothyroïdie soient à l’origine d’un excès de triglycérides, auquel cas il sera important d’agir afin de réguler les hormones en question. Divers compléments alimentaires pourront vous aider à réguler ces causes.

    5. Compléments alimentaires

    Un drainage de l’organisme, par gemmothérapie, pourra aider à se débarrasser des toxines. En fonction du tempérament de chacun le bouleau, le romarin, l’artichaut ou encore le genévrier pourront être utilisés.

    En cas d’organisme fatigué l'élixir du Suédois ou l'Acéro-boost aideront à redonner de l’énergie à l’organisme.

    Si la personne est sujette aux compulsions alimentaires, le griffonia, précurseur de la sérotonine l’apaisera. Le chrome impliqué dans le métabolisme des glucides et des lipides pourra aussi être utile, mais aussi, la gymnéma avec ou sans chrome.

  • Spermidine - Vieillir n'est plus une fatalité

    Vous cherchez un moyen naturel de prolonger votre espérance de vie ?

    Sachez que toutes les cellules humaines contiennent un composé bien particulier : la spermidine.

    Passé un certain âge, il faut savoir adapter son alimentation et se tourner vers des aliments riches en spermidine. Ils permettent de vivre plus longtemps en bonne santé.

    L'alimentation doit être surveillée plus particulièrement passé un certain âge car les organes comme le foie ou les reins sont plus fragiles. En plus de privilégier des aliments riches en spermidine, il faut réduire : moins de calories, c'est plus de vie.

    Ne pas hésiter à user de coupe-faims naturels et à consulter votre professionnel de santé qui sera d'une grande aide.

    Compléments alimentaires et perte de poids

    Cétones de framboise

    Les cétones de framboise à libération rapide, sont un puissant brûleur de graisse facilitant la perte de poids naturellement. Elles favorisent la perte de poids en régulant l'appétit et le métabolisme des graisses. Ce complément alimentaire est particulièrement conseillé pour perdre du poids dans la zone abdominale et obtenir un ventre plus plat.

    Konjac

    Tous les thérapeutes qui s’intéressent au konjac ne tarissent pas d’éloges sur ce légume ultra-populaire au Japon mais encore très confidentiel chez nous. D’abord, il cale très rapidement ce qui permet un déclenchement rapide de la satiété (un élément capital quand on est en recherche de perte de poids).

    Autre point fort, ses fibres ralentissent la digestion et l’assimilation du sucre. Et enfin, il aurait une action de réduction du cholestérol et des triglycérides.

    Somatropine naturelle

    La somatropine permet une régénération rapide des cellules, ce qui lui vaut ses propriétés nécessaires. Cependant, aujourd’hui, cette hormone est aussi très utilisée pour ses avantages amincissants et pour ses vertus contre le vieillissement.

    Wakamé

    Le Wakamé est un puissant antioxydant grâce à la fucoxanthine qu'il contient. Ces effets antioxydants en font l'allié de la lutte contre le cancer, la dégénérescence de la peau et des cheveux, et un atout pour la santé.

    Le Wakamé, riche en fibre, permet également de perdre du poids grâce au fait qu'il entraîne rapidement un sentiment de satiété, facilite le transit intestinal, agit contre la cellulite, pauvre en calories.

    Nopal

    Originaire du Mexique, le nopal, également appelé figuier de Barbarie, est un cactus arbustif qui pousse dans les lieux chauds, secs et pierreux.

    Propriétés:

    • Soutient et pallie aux carences durant un régime.

    • Effet « coupe-faim ».

    • Améliore le transit intestinal.

    • Soutient le système digestif (estomac et intestin).

    • Combat l’acidité et reminéralise.

    • Diminue le cholestérol et les triglycérides.

    • Lutte contre la fatigue et procure une sensation de bien-être.

    • Combat la rétention d’eau et soulage les effets de la « gueule de bois ».

    • Renforce les défenses naturelles.

    La spermidine joue plusieurs rôles cruciaux

    • favorise l'autophagie (le processus de nettoyage et de recyclage des cellules)

    • contribue à réguler la pression artérielle et la fonction cardiaque

    • aide à éviter la corruption des cellules

    • participe à repousser le vieillissement.

    On sait toutefois que les niveaux de spermidine intracellulaire diminuent fortement avec l'âge...

    Cette substance a hérité son nom du sperme grâce auquel elle a été découverte. Mais nul besoin de concocter une recette farfelue dont l’ingrédient miracle serait la semence masculine pour bénéficier de ses vertus.

    Un point sur l'autophagie

    L’autophagie est un mécanisme de mort programmée de la cellule, qui diffère de l’apoptose.

    En effet, l’apoptose mène systématiquement à la mort de la cellule: c’est un processus répondant à des conditions de stress ou de souffrance qui permet de maintenir le maximum de cellules en vie grâce à la destruction de certaines.

    L’autophagie, en revanche, est une sorte de cannibalisme cellulaire: la cellule, en réponse à des signaux extérieurs, va engager une dégradation de ses propres organites. C’est un mécanisme de survie dans le sens où, si les organites défectueux sont éliminés correctement, la cellule va pouvoir continuer à vivre.

    Néanmoins, si les organites altérés sont trop nombreux ou mal éliminés, la cellule enclenchera une mort programmée. Ce mécanisme est déclenché en réponse à différents facteurs, tels que le jeûne, le stress, certaines modifications de la chromatine…

    Une régulatrice de l’autophagie

    Le vieillissement résulte de plusieurs mécanismes dont des processus génétiques et épigénétiques (comportement, environnement) complexes déclenchés, entre autres, par des événements stressants et délétères pour nos cellules, résultant en une activation de la mort programmée.

    La spermidine, dont la concentration intracellulaire est diminuée lors du vieillissement (et augmentée dans le plasma), a un rôle anti-oxydant puissant permettant de lutter contre ces processus.

    Chez la levure, des études ont démontré que la spermidine permettait de déclencher des mécanismes de dé-acétylation des histones (les protéines qui maintiennent l’intégrité de notre ADN) diminuant ainsi le stress oxydant et la nécrose et permettant de réguler l’autophagie.

    D’autres actions centrales

    Des recherches récentes ont montré que la spermidine pouvait agir sur le vieillissement et l’allongement de la vie via d’autres processus, tels que l’inflammation, le métabolisme lipidique et la régulation de la prolifération cellulaire. Bien que l’action de la spermidine sur ces mécanismes ne soit pas encore bien connue, il semblerait qu’elle passe par la régulation d’une voie de signalisation majeure.

    On retrouve les polyamines, et notamment la spermidine, dans des aliments de tous les jours.

    Aliments contenants de la spermidine

    J'ai retiré de cette liste les produits laitiers et animaliers qui à mon sens ont plus d'inconvénients dans cette recherche et des effets secondaires délétères.

    Le germe de blé : 24,3mg / 100g

    Le germe de blé est un aliment absolument puissant et contient la plus forte teneur en spermidine de tous les aliments. Le germe de blé est la partie la plus précieuse du grain de blé et est trié lors de la production de la farine en raison de sa forte teneur en huile.

    Le soja séché : 20,7mg / 100g

    Les fèves de soja séchées et d’autres produits à base de soja, comme l'eau végétalisée au soja, le tofu, le miso ou le tempeh, contiennent beaucoup de spermidine. Cependant, ils ne sont pas non plus incontestés en raison de leur teneur élevée en phytoestrogènes et en méthionine, connue sous le nom de bloqueur d’autophagie.

    Champignons : 8,8mg / 100g

    Les champignons contiennent beaucoup de spermidine et sont également très sains grâce à leur teneur élevée en vitamine D, sélénium, niacine, potassium et phosphore.

    Pois : 6,5mg / 100g

    Les pois sont non seulement très savoureux et polyvalents, mais ils contiennent également de la spermidine. Bien que la teneur ne soit pas aussi élevée que celle du germe de blé, on peut y manger de plus grandes quantités sans problème et de manière très savoureuse.

    Son de riz : 5mg / 100g

    Le son de riz est constitué des couches les plus externes du grain de riz et contient de la spermidine ainsi que de nombreuses protéines, vitamines et fibres.

    Mangue : 3mg / 100g

    Les mangues sont non seulement rafraîchissantes et fruitées, mais aussi très riches en spermidine. Donc si vous l’aimez plutôt sucré, vous pouvez atteindre ce fruit délicieux en toute bonne conscience.

    Pois chiches : 2,9mg / 100g

    Les pois chiches ne sont pas seulement pleins de spermidine, ils sont aussi très polyvalents à préparer. Sous forme de houmous, de falafel ou simplement rôtis, ils constituent un délicieux en-cas ou un accompagnement sain.

    Chou-fleur / Brocoli : 2,5mg / 100g

    Le chou-fleur et le brocoli sont des aliments importants et riches en spermidine et sont facilement disponibles partout. Qu’ils soient verts, blancs ou violets, ces légumes étroitement apparentés sont en tout cas délicieux.

    La spermidine dans les légumes

    Parmi les légumes que je vous suggère également, il y a des sources de spermidine de très bonne qualité. Les graines de soja séchées ont la plus forte teneur en spermidine, suivies des champignons et des pois, comme nous l'avons vu ci-dessus.

     

    Spermidine 

    mg-ml / kg

      

     

    Spermidine 

    mg-ml / kg

    Aubergine   4,4   Chou-fleur 28,1
    Maïs 32,1   Carotte 6,4
    Brocoli 32,4   Champignon   88,6
    Pois 65,2   Riz 1,9
    Oignon de printemps 17   Céleri 26,7
    Fèves de soja séchées 207   Concombre 8,5
    Épinard 16   Chips de pommes de terre 17,1

    Pomme

    de terre

    14   Pois chiche 29
    Chou blanc 10,4   Ail 11
    Oignon 8,3   Laitue 18,8

     

    La spermidine dans les fruits

    Malheureusement, la teneur en spermidine des fruits est souvent très faible, les seules exceptions étant les mangues et les melons, qui ont tous deux une forte teneur en spermidine. Malgré tout, la banane peut être classé dans le trio de tête.

     

    Spermidine 

    mg-ml / kg

        

    Spermidine 

    mg-ml / kg

    Tomate 2,6   Ananas 4
    Citron 5   Pomme 1,6
    Banane 8,6   Mangue 30
    Poire 1,5   Melon 11,7
    Fraise 2   Orange 3,8
    Figue 5,2   Pêche 4,4
    Pamplemousse 7,3   Cerise 1,6
    Raisin 0,06   Kiwi 5,4

    La spermidine dans les céréales et le riz

    Parmi les céréales, la concentration la plus élevée de spermidine se trouve dans le germe de blé. Ces gènes sont également utilisés comme base pour les compléments alimentaires. Le son de riz a une teneur en spermidine beaucoup plus faible, mais toujours acceptable.

     

    Spermidine 

    mg-ml / kg

       

    Spermidine 

    mg-ml / kg

    Farine 7,3      Pain complet 17,8
    Nouilles  cuites 7,2   Le pain blanc 6,5
    Son de riz 50   Germe de blé 243


    La spermidine dans les noix et les fruits sec

    Dans les noix, seules les noisettes contiennent une dose importante de spermidine.

      Spermidine mg-ml / kg     Spermidine mg-ml / kg
    Noisette 21    Amande 6
    Raisin sec 0,4   Noix 0,2

    La spermidine dans d’autres aliments

     

    Spermidine 

    mg-ml / kg

       

    Spermidine 

    mg-ml / kg

    Œufs 0,6   Thé noir 2,4
    Chocolat 2,2      

  • Arrêt tabagique au naturel

    Ça y est, c'est le moment d'arrêter de fumer. Comme je l'écrivais dans un article, c'est en janvier ou en septembre que vous devriez vous engager dans un sevrage tabagique.

    Le tabac entraîne des carences car les nombreuses substances toxiques qui s’en dégagent sont de grandes consommatrices de nutriments indispensables à une bonne santé.

    Le fumeur empoisonne non seulement son organisme mais il le prive également de vitamines, minéraux, oligo-éléments ou encore antioxydants…

    Ces carences ont comme conséquences directes d’affaiblir l’ensemble de l’organisme notamment les systèmes immunitaire, pulmonaire, cardio-vasculaire ou encore hormonal.

    Le tabagisme engendre également le vieillissement cellulaire et rend l’individu dépendant physiquement et psychologiquement.

    En effet, la nicotine qui est un poison violent, entraîne l’addiction en agissant directement sur le système nerveux central. La cigarette procure un plaisir à court terme et permet souvent de gérer son stress et ses émotions.

    C’est sur l’ensemble des ces phénomènes que le thérapeute va s’appuyer pour aider son consultant à stopper le tabac.

    Le plus important passe par l’alimentation

    Comme nous l’avons vu ci-dessus, le fumeur est particulièrement carencé. L’alimentation va donc jouer un rôle capital pour combler les manques en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

    Une alimentation équilibrée, dissociée, vivante, et riche en antioxydants sera ainsi préconisée, elle comportera un apport conséquent en légumes et fruits frais, des céréales complètes et des protéines de bonne qualité.

    Les graines germées, la spiruline et le pollen que l’on appelle des super-aliments, seront très intéressants pour leur apport en nutriments essentiels et contribueront à retrouver une belle énergie vitale, le fumeur étant souvent fatigué suite aux carences.

    Il faudra également s’intéresser à éviter la prise de poids en conseillant de bien mâcher et en mangeant en pleine conscience dans un environnement calme.

    Il sera conseillé d’éviter la consommation des sucres raffinés et de toute alimentation industrielle et raffinée, riche en acides gras saturés, sucres cachés et additifs multiples, et de remplacer par des fruits frais, du chocolat noir à plus de 70 % ou encore des oléagineux.

    Enfin, la cigarette est souvent associée à la consommation d’alcool ou de café, il sera indispensable pour éviter une dépendance comportementale de supprimer ces excitants et de proposer à la place des jus de fruits frais ou des tisanes relaxantes comme par exemple le tilleul, la camomille, la mélisse, le coquelicot ou la lavande.

    Le drainage du foie est primordial

    Le foie est un des cinq émonctoires du corps humain, chargé d’évacuer les toxines. Il est par contre le seul à évacuer les toxiques qui sont des polluants venant de l’extérieur et qui normalement n’ont rien à faire dans l’organisme.

    Le drainage du foie sera donc essentiel à préconiser pour aider le foie dans sa lourde tâche.

    On s’orientera vers du radis noir, artichaut, romarin … et vers du desmodium, chardon-marie ou du chrysanthellum americanum en cas de fatigue.

    Pratiquer une activité physique

    La pratique régulière d’un sport adapté à sa condition physique et à son tempérament est indispensable à plusieurs niveaux.

    Elle apportera du bien-être, une meilleure gestion du stress et participera à un meilleur sommeil.

    Elle évitera également la prise de poids souvent associée à l’arrêt du tabac.

    Enfin elle contribuera au nettoyage des poumons en évacuant l’oxyde de carbone et en augmentant la consommation d’oxygène.

    Ne pas rester seul et s’attaquer à la cause

    Lorsqu’on souhaite arrêter de fumer, le plus important est d’être motivé et de ne pas rester seul, ce qui augmentera considérablement les chances de se libérer de l’emprise du tabac.

    Arrêter seul peut être compliqué et il est important de comprendre les raisons qui ont amené à fumer afin de s’attaquer directement à la cause et éviter ainsi les rechutes.

    La naturopathie, l’acupression, la pose de ventouses comme en cupping-thérapie, l’ostéopathie ou une écoute thérapeutique sont des techniques qui ont toute leur place dans l’accompagnement de l’arrêt du tabac.

    Se relaxer, se détendre

    Différentes disciplines peuvent contribuer à aider le patient dans sa démarche. L’hypnose, la sophrologie, la méditation ou toutes autres formes de relaxation sont des aides précieuses. La réflexologie plantaire ou les massages relaxants peuvent venir compléter efficacement ces protocoles. En prenant soin de soi, en se détendant et en se tournant vers d’autres plaisirs, il sera ainsi plus facile de se détourner de la cigarette.

    Les fleurs de Bach pourront apporter une aide efficace lorsque les émotions en jeu dans le fait de fumer auront été identifiées.

    L'homéopathie pourra également aider dans une autre mesure.

    La supplémentation en phytothérapie

    Il existe de nombreuses plantes qui pourront apporter une aide précieuse à l’arrêt du tabac, au niveau du stress et de l’addiction.

    Des plantes relaxantes comme le millepertuis, la passiflore, la valériane, la synergie mélisse et valériane ou des plantes adaptogènes comme la rhodiola, l’éleuthérocoque (gélules ou sous forme de bourgeons) ou le schisandra, seront appréciables pour réduire les troubles nerveux et contribuer à un sommeil réparateur.

    Le kudzu facilitera le sevrage.

    Le choix des plantes et les posologies seront à déterminer par votre thérapeute en fonction de son anamnèse, ne jamais se supplémenter sans l’avis d’un professionnel, l’usage de la phytothérapie peut se révéler dangereux si les traitements ne sont pas adaptés ou si les contre-indications ne sont pas respectées.

    En conclusion

    Vous l’aurez compris, l’arrêt du tabac nécessite pour mettre toutes les chances de son côté de se faire accompagner, de comprendre la cause qui a amené à l’addiction et mettre en œuvre une hygiène de vie globale tout en conservant le plaisir.

St valentin
×