Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    Blog

    Intestins poreux, troués et collagène

    Un nombre stupéfiant de maladies sont causées, à l’origine, par un problème de trous dans les intestins, et les gens ne s’en rendent pas compte ! 

    Les médecins appellent ça le problème des intestins " hyper-perméables " (" leaky gut syndrome " en anglais). 

    Image associée

    Migraine, douleurs articulaires, maladies auto-immunes, dépression, maladies cardiovasculaires, fatigue chronique : toutes ces maladies peuvent être déclenchées ou aggravées par des problèmes d’intestin. 

    Je vais vous parler des causes et des solutions. 

    Mais avant cela, un peu d’anatomie. 

    Notions essentielles à connaître sur vos intestins

    Les cellules élémentaires des intestins sont appelées " entérocytes ". Entre chacune de ces cellules se trouve un espace appelé " jonction serrée ".

    Comme leur nom l’indique, les jonctions serrées doivent être serrées. Elles sont là pour filtrer le contenu des intestins et ne permettre que le passage de l’eau, des nutriments, des électrolytes (potassium, magnésium…) dans le sang.

    Résultat de recherche d'images pour "jonction serrée intestin"

    Mais les intestins sont autant là pour laisser passer les éléments nutritifs que pour nous protéger des substances dangereuses : particules de nourriture non digérées, bactéries intestinales, toxines, leur rôle est alors de faire barrage. 

    Image associée

    Malheureusement, comme toute mécanique complexe, la barrière intestinale peut se dérégler. Des petits " trous " peuvent se former dans vos intestins parce que les jonctions serrées se desserrent. Des molécules passent dans votre sang alors qu’elles n’ont rien à y faire.

    À ce moment-là, c’est le début des ennuis. Car ce problème peut provoquer les maladies les plus variées, et les plus graves. 

    Comment l’hyperperméabilité intestinale provoque des maladies ?

    Lorsque les jonctions serrées s’élargissent et forment de petits trous dans l’intestin, des protéines ou des bactéries passent dans le sang.

    Plusieurs mécanismes peuvent se déclencher, et provoquer des maladies : 

    • Le premier de ces mécanismes est une réaction immunitaire. Le corps essaye d’attraper ces molécules et de les détruire pour les évacuer. Pour cela, il provoque une inflammation. Selon l’endroit où se trouvent les corps étrangers, l’inflammation peut se produire dans les articulations, le foie, les artères. 

    C’est alors que se déclenchent ou s’aggravent l’arthrose et les maladies coronaires (les artères qui irriguent le cœur). 

    • Le second mécanisme est une maladie auto-immune. 

    Voici comment cela fonctionne : certaines protéines de nourriture ressemblent beaucoup aux protéines de nos organes. En essayant de les attaquer, notre système immunitaire attaque aussi les organes semblables. 

    Par exemple, il a été montré que des morceaux du gluten, une protéine du blé, ressemblent beaucoup aux protéines de notre glande thyroïde. Si vous avez l’intestin hyper-perméable et que du gluten passe dans votre sang, votre système immunitaire va réagir en attaquant le gluten… et en attaquant votre glande thyroïde. 

    Résultat de recherche d'images pour "jonction serrée intestin"

    C’est pourquoi la maladie de Hashimoto, qui est une hypothyroïdie provoquée par la destruction de la glande thyroïde, est fortement corrélée avec la consommation de gluten. Inversement, les personnes souffrant de cette maladie connaissent souvent une rémission quand elles se mettent au rééquilibrage alimentaire sans gluten.

    Autres maladies associées à l’hyper-perméabilité intestinale

    D’autres maladies graves sont associées aux intestins hyper-perméables : le diabète de type 1, le syndrome du côlon irritable, la maladie cœliaque, la sclérose en plaques, l’asthme. 

    L’insuffisance cardiaque est liée à la présence de bactéries et de toxines intestinales dans le sang. Une étude a montré que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ont 35 % de perméabilité intestinale en plus. 

    Image associée

    L’intestin hyper-perméable peut aussi déclencher de l’acné, des démangeaisons, de la couperose, des maux d’estomac, des maux de tête et de la fatigue.

     Les causes des trous dans l’intestin

    Les maladies citées ci-dessus, et qui sont potentiellement liées à un problème de perméabilité des intestins, font partie des maladies " émergentes " dont la fréquence a beaucoup augmenté ces dernières décennies. 

    Et en effet, le mode de vie et l’alimentation moderne sont directement responsables de ces problèmes d’intestins " poreux ou troués ".

    Les principaux coupables sont : 

    • Les blés modernes et la farine blanche hautement raffinée,

    • Les protéines du lait de vache,

    • Les pommes de terre et les aliments épicés (piment, poivre),

    • L’alcool,

    • Les médicaments comme les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ibuprofène et aspirine) et les antibiotiques, 

    • Le stress, aigu ou chronique, 

    Le gluten favorise la production de zonuline, une hormone qui augmente la perméabilité intestinale. 

    La protéine du lait, appelée caséine, est irritante pour l’intestin et accroît la perméabilité intestinale. 

    Le sucre et les glucides raffinés peuvent augmenter la perméabilité intestinale en augmentant la résistance à l’insuline des cellules des intestins. Une cellule résistante à l’insuline n’absorbe plus tout le sucre dont elle a besoin pour fonctionner. Elle souffre et finit par mourir, ce qui provoque des trous dans la paroi intestinale. 

    Le Roundup (glyphosate) pourrait être une autre cause de perméabilité intestinale. Il agirait comme un antibiotique, tuant les bactéries dans l’intestin et provoquant une " dysbiose " (perturbation de l’équilibre de la flore intestinale). Mal protégée par les bactéries, la barrière intestinale serait davantage soumise aux agressions, provoquant un élargissement des jonctions serrées. 

    Alors que faire ? 

    La première chose à faire est de prendre conscience du problème. Ecoutez les signaux que vous envoie votre corps. Si vous remarquez des symptômes provoqués par vos repas, vous avez presque certainement un problème intestinal.

     Si vous avez une maladie auto-immune ou un des problèmes de santé mentionnés dans cet article, vous pouvez envisager des mesures pour restaurer l’intégrité de votre barrière intestinale. 

    Arrêtez le blé, les pommes de terre, les épices qui brûlent. 

    Réduisez votre niveau de stress, si nécessaire en changeant de métier ou en déménageant. 

    Réduisez ou éliminez votre consommation de sucre et d’alcool. 

    Arrêtez les médicaments "antidouleur", quand cela est possible, avec accord de votre médecin généraliste et en vous faisant "suivre" par votre naturopathe. 

    Mangez des aliments bio qui n’ont jamais été en contact avec le Roundup.

    Légumes frais contenant du collagène

    Parmi les légumes frais contenant du collagène, je peux souligner le brocoli, qui apporte de grandes quantités de vitamine C, essentielle pour accroître la production de collagène dans l'organisme. De plus, il est riche en vitamine A et B, ce qui fait du brocoli un puissant antioxydant naturel aidant à prévenir le vieillissement cellulaire causé par l'action des radicaux libres et à améliorer l'état de la peau, des cheveux et des ongles.

    De la même famille que le brocoli, citons le chou frisé ou chou vert comme excellent légume pour augmenter le taux de collagène. C'est l'un des légumes qui fournit le plus de fibres et de vitamine C, constituant ainsi un antioxydant extraordinaire pour favoriser la jeunesse du corps et prévenir la formation de cellules cancéreuses. Il contient également de la vitamine A, idéale pour renforcer le système immunitaire, protéger la santé oculaire, ainsi que celle des os et des dents. Le mieux est de manger le chou frisé en salade, à la vapeur ou sous forme de jus végétaux nutritifs.

    Vous aimez les épinards ? Alors consommez-en régulièrement car ce sont des aliments indispensables pour favoriser la formation et la conservation du collagène dans l'organisme. Les épinards sont très riches en vitamine K, un nutriment vital à la croissance et la force de tous les tissus corporels. En outre, ils sont antioxydants, régulent le transit intestinal et sont idéaux contre la surcharge pondérale car ils ne contiennent pas de matières grasses.

    La betterave contient des flavonoïdes et des anthocyanes qui sont antioxydants et permettent donc de lutter contre le vieillissement cellulaire et le développement de certaines maladies telles que le cancer. Par ailleurs, sa consommation renforce les défenses et améliore considérablement la santé de la peau, car en accroissant le taux de collagène, la betterave aide à garder la peau rayonnante et à réparer les tissus les plus abîmés.

    L'aubergine est bénéfique pour l'organisme en raison de sa forte teneur en eau, ce qui fait d'elle un hydratant naturel incroyable, mais elle possède également un effet antioxydant et aide le corps à produire plus de collagène, retardant ainsi l'oxydation des cellules. C'est également un légume très apprécié pour ses propriétés diurétiques qui aident à éliminer les toxines accumulées.

    Je termine la liste des légumes qui contiennent du collagène par la tomate. En effet, cet aliment consommé naturellement est parfait pour protéger les cellules de la peau, favoriser la production de collagène et conserver le derme beaucoup plus jeune et en meilleure santé. Tout cela est dû en grande partie à son contenu en lycopène, un puissant antioxydant capable de neutraliser l'action des radicaux libres dans le corps.

    La consommation de ces légumes n'est pas la seule façon d'augmenter la production de collagène ; il existe de nombreux autres aliments qui vous aideront à remédier à la perte de cette protéine. Vous trouvez les fruits avec un grand contenu en vitamine C comme : oranges, mandarines, citrons, pomelos, kiwis, papaye, raisins blancs, myrtilles (bleuets), fraises et framboises. Ce nutriment est un puissant antioxydant qui aide à combattre l'action des radicaux libres dans l'organisme, et c'est pour cela qu'il est excellent pour favoriser la jeunesse de la peau et éviter qu'elle devienne flasque de façon prématurée. En plus, la vitamine C aide à fortifier le système immunitaire et améliore le procédé de guérison de la peau.

    Certains produits de soja contiennent de la génistéine, substance chimique qui a la capacité de stimuler l'organisme pour produire du collagène et, qui agit pour bloquer ces enzymes qui détruisent l'élasticité et la flexibilité de la peau. Ajoutez cette légumineuse à votre alimentation et profitez de tous les bienfaits que sa composition nutritionnelle peut vous apporter.

    Le soufre est un minéral essentiel à la synthèse du collagène et de la kératine dans l'organisme, et son manque pourrait occasionner une certaine faiblesse dans la peau, les cheveux et les ongles. C''est pour cela que les ingrédients riches en soufre ne peuvent pas manquer dans la liste des aliments pour produire du collagène, et parmi eux la banane, le tofu, la noix de coco, la papaye, l'ail.

    N'hésitez pas à les inclure dans votre alimentation !

    Mangez des aliments fermentés : choucroute, kéfir, cornichons. Ce sont de gros pourvoyeurs de probiotiques, des bactéries qui vont venir renouveler et renforcer votre flore intestinale. 

    Prenez un complément alimentaire bio de glutamine, un acide aminé essentiel, qui entre dans la composition des entérocytes (les cellules de l’intestin), et accélère la régénération. 

    L-glutamine en poudre

    Vous pouvez faire encore plus avec de bons probiotiques sous forme de compléments alimentaires : prendre les souches Saccharomyces boulardii, Lactobacillus caseii Var GG. Il a été montré qu’elles sont efficaces dans le traitement de la diarrhée ; de plus, des données expérimentales suggèrent qu’elles stimulent les sécrétions d’un composant immunologique essentiel de la barrière intestinale.

    Formule Probiotiques

    Prenez également un complexe de vitamines B, de la vitamine D et du zinc en complément alimentaire. 

    Formule Multivitamines

    En espérant que cela pourra vous aider. 

    À votre santé ! 

    10 aliments pour vivre plus longtemps

    J'ai voulu pour cet article, répertorier sur une liste, les meilleurs aliments pour garder votre tonus et ralentir votre vieillissement. À défaut d’élixir de jouvence, il est possible de bien s’alimenter pour augmenter son espérance de vie. A la fin de l'article, je vous conseillerai également, des compléments alimentaires BIO (non irradiés), afin d'harmoniser les bienfaits. Effets garantis !

    L'ail, protecteur du système cardiovasculaire

    Ail.jpg     Les bienfaits de l'ail sont connus depuis l'Antiquité. Les Égyptiens s'en servaient déjà pour soigner l'hypertension et les maux de tête.

    Les actions antimicrobiennes et antibactériennes de l'ail sont très bénéfiques pour le corps humain, l'aidant à bien vieillir. Il protège également contre les cancers digestifs et contient des vitamines A, B, C et E qui renforcent le système immunitaire. Pour éviter une mauvaise haleine après avoir consommé de l'ail, vous pouvez le laisser mariner dans de l'huile d'olive et le confire au préalable. [En savoir plus]

    Le chocolat noir, l'antioxydant gourmand

    Cacao.jpg     Trop sucré, trop gras, le chocolat noir est souvent banni lors des régimes. Pourtant, il est excellent pour la santé ! Récemment, une étude réalisée par l'Université de Harvard a conclu que la consommation de chocolat noir booste l'espérance de vie. En effet, cet aliment est riche en flavonoïdes, des antioxydants bénéfiques pour le système cardiovasculaire. Bien sûr, il faut se montrer raisonnable et éviter les abus. Le chocolat est en effet l'un des aliments les plus caloriques. [En savoir plus]

    L'huile d'olive, des vertus anti-âge

    Résultat de recherche d'images pour "olive vogot"     Symbole de la cuisine méditerranéenne, l'huile d'olive accompagne tous les bons plats. Tant mieux, car elle augmente la longévité ! Elle contient en effet de l'acide oléique qui abaisse le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Riche en antioxydants et en vitamine E, cette huile hydrate la peau et ralentit son vieillissement. C'est également un excellent remède de grand-mère contre la douleur, la toux et même la gueule de bois ! [En savoir plus]

    Les fruits rouges, pour colorer votre alimentation

    Résultat de recherche d'images pour "fruits rouges vogot"     S'ils apportent une touche de couleur à vos petits-déjeuners, collations et beaucoup de saveur, les fruits rouges vous permettent également de bien vieillir. Fraises, raisin, myrtilles et groseilles contiennent beaucoup de vitamines et minéraux qui renforcent le tonus. De plus, leurs pigments naturels, roses, rouges et violets, sont d'excellents antioxydants. Les fruits rouges ralentissent le vieillissement cellulaire tant au niveau des organes internes que de la peau externe. Parmi les fruits rouges, la canneberge (cranberry) est l'antioydant le plus efficace. [En savoir plus]

    L'oignon, contre les infections et l'ostéoporose

    Oignon.jpg     Il apporte un arôme délicat à vos salades et vos préparations culinaires. Aliment peu calorifique, l'oignon est très riche en oligoéléments, en minéraux et en eau. Il améliore le transit, réduit les infections urinaires, prévient l'ostéoporose et l'arthrose. De plus, il augmente la longévité. En effet, ses propriétés antioxydantes permettent de ralentir le vieillissement. Dans ce domaine, l'oignon rouge est la variété la plus efficace pour vivre longtemps. [En savoir plus]

    Les agrumes, toniques incontournables

    Citronnier.jpg     Citrons, oranges, mandarines et pamplemousses sont riches en vitamines A et C, mais aussi en fibres et minéraux, ainsi qu'en antioxydants. Bref, les agrumes sont des concentrés de vitalité qui booste le système immunitaires et augmentent l'espérance de vie. Leur consommation quotidienne permet de lutter contre l'action des radicaux libres et le vieillissement cellulaire. Les agrumes vous protègent notamment contre les maladies cardiovasculaires et les cancers digestifs. [En savoir plus]

    Les algues, contre les cancers

    Spiruline.jpg     Très présentes dans la cuisine asiatique, les algues sont réputées pour leurs multiples vertus. Remarquablement riches en vitamines et en minéraux, les algues apportant du tonus, notamment aux personnes âgées, aux enfants, ainsi qu'aux femmes allaitantes ou enceintes. Elles permettent en particulier de lutter contre l'hypertension et les tumeurs, particulièrement le cancer de la thyroïde. Elles constituent par conséquent un excellent allié pour bien vieillir, qu'elles soient consommées crues ou cuites. N'attendez-plus pour vous mettre à la cuisine aux algues ! [En savoir plus]

    Le tofu, pour raffermir la peau

    Soja.jpg     Le tofu, comme les autres produits à base de soja, contient des collagènes et des isoflavones qui raffermissent la peau. Excellent pour la ligne, le tofu est également riche en minéraux, en acides gras essentielles et en vitamine A. Lors de la ménopause, il aide l'organisme à supporter la baisse d'estrogènes. De surcroît, il diminue le mauvais cholestérol. Même si le soja connaît aujourd'hui une controverse, il reste un excellent aliment pour vivre plus longtemps. Les asiatiques qui détiennent le record de longévité en sont la preuve ! [En savoir plus]

    Les herbes aromatiques, pour booster la mémoire

    Romarin.jpg     Même si chaque herbe possède ses propres propriétés, toutes les herbes aromatiques sont connues pour lutter contre les tumeurs. Ciboulette, basilic, menthe poivrée et romarin sont riches en antioxydants et ralentissent le vieillissement cellulaire. De plus, les herbes aromatiques renforcent la mémoire et permettent de prévenir les maladies neurodégénératives

    Les noix, contre le vieillissement cutané

    Noyer.jpg     Les noix regorgent d'omégas et autres acides gras insaturés essentiels à votre santé. Leurs propriétés anti-inflammatoires permettent de lutter contre les défauts cutanés comme l'acné ou l'eczéma. De plus, les noix, noisettes, amandes ou pistaches contiennent des stérols végétaux qui diminuent le taux de cholestérol, ce qui augmente votre longévité. Elles sont en outre riches en vitamine E et en antioxydants qui permettent de lutter efficacement contre les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules. [En savoir plus]

    Quels sont les différents signes de l'âge ?

    Avec les années, la peau est marquée par les signes de l'âge. C'est un processus tout à fait naturel, et il est difficile d'y échapper. Les signes du vieillissement cutané s'expriment par la perte de tonicité et d'élasticité des tissus. La peau semble s'affaisser, les paupières tombent, les joues sont moins rebondies. Autre signe évident constitutif du vieillissement : les rides et ridules. Ce sont des sillons qui se forment à certains endroits du visage. Il s'agit souvent de zones sollicitées par les muscles du visage : pattes d'oie, ride du lion, ride aux commissures des lèvres, etc. Enfin, des taches brunes peuvent apparaître sur la peau avec l'âge.

    Résultat de recherche d'images pour "anti age anastore"

    Quelles sont les bonnes habitudes anti-âge pour notre peau ?

    Pour diminuer les marques de l'âge, il convient de prendre soin de sa peau au quotidien à l'aide d'astuces anti-âge. Ainsi, on ne négligera pas l'hydratation de la peau. Une peau bien hydratée et bien nourrie résistera plus longtemps aux signes de l'âge. La surexposition au soleil est néfaste pour la beauté de la peau et provoque un vieillissement précoce. Avant chaque bain de soleil, il faut protéger la peau à l'aide d'un bon soin solaire. Après l'exposition, l'application d'un soin après-solaire peut-être judicieux. Le tabac, l'alcool et une mauvaise hygiène alimentaire ne sont pas les amis de la peau.

    Résultat de recherche d'images pour "DHEA anastore" Résultat de recherche d'images pour "resveratrol anastore"Résultat de recherche d'images pour "ampoules de ginseng anastore"Résultat de recherche d'images pour "ampoules de ginseng anastore"    Résultat de recherche d'images pour "rituel beauté anastore"    Résultat de recherche d'images pour "ginseng anastore" Résultat de recherche d'images pour "wplants anastore"

     

    Anémie mycrocitaire: une santé de fer

    Dans le sang, la quantité de fer normale est comprise entre 0.6 et 1.5 mg/L sang. 

    La sidérémie (taux de fer sanguin) varie suivant l’âge et le sexe. Elle est moins élevée chez la femme (sauf cependant pendant la grossesse et l’allaitement) et plus élevé chez le nouveau né (de 1.1 à 2 mg). Ces chiffres sont à prendre avec détachement, car chaque individu est différent.

    Répartition du fer dans le corps

    1 à 4 mg de fer (1 à 2 mg chez l’homme et 2 à 4 mg chez la femme) doivent être quotidiennement absorbés par l’intestin. La muqueuse intestinale ne pouvant absorber qu’une fraction du fer ingéré, vos apports en fer par l’alimentation doivent donc être 5 à 10 fois supérieurs.

    Le fer est transporté par le sang – lié à un transporteur du fer, la transferrine – jusqu’aux divers organes, et en priorité vers la moelle osseuse pour l’hématopoïèse. Il est quasiment impossible de trouver du fer libre dans le corps, car les atomes de fer passent, comme un ballon lors d’un match de basket, d’un coéquipier à l’autre.

    La majeure partie du fer, environ 1800 mg, est présente dans les globules rouges. Le foie, principal organe de stockage, en contient environ 1000 mg, tandis que les muscles et d’autres organes en contiennent des quantités sensiblement plus faibles. Du fer est également perdu quotidiennement avec les cellules de la peau et des muqueuses ainsi que lors des règles chez la femme. Cette perte de fer, dont l’importance varie selon les individus, correspond à la quantité de fer que vous devez absorber par l’alimentation.

    Absorption du fer par l’intestin

    Votre muqueuse intestinale absorbe le fer apporté par l’alimentation au niveau du duodénum et de la partie supérieure de l’intestin grêle (le Fe2+ libre directement, le Fe3+ libre après réduction en Fe2+, ou sous forme de fer héminique, entouré d’une enveloppe, facilement absorbable).

    Résultat de recherche d'images pour "absorption du fer"

    La muqueuse intestinale ne peut toutefois absorber qu’environ 10% du fer apporté par l’alimentation. Le fer passe dans les cellules et est transmis, dans le sang, à la protéine transferrine. Celle-ci assure le transport du fer jusqu’aux organes cibles. Un mécanisme de régulation permet d’adapter largement l’intensité de l’absorption du fer par l’intestin en fonction des besoins.

    Afin que le fer puisse être absorbé, la durée de contact entre le bol alimentaire et la muqueuse intestinale doit être suffisamment longue.

    En cas d’intolérance au fructose ou d’infection intestinale prolongée – lambliase p. ex. – l’absorption du fer est réduite parce que le bol alimentaire est acheminé trop vite à travers l’intestin. Des maladies de l’intestin telles que la maladie de Crohn ou la coeliaquie (intolérance au gluten) peuvent également conduire à une carence en fer car la muqueuse intestinale malade n’est pas en mesure d’absorber suffisamment de fer et éventuellement d’autres nutriments.

    Perte de fer due au vieillissement des cellules et aux saignements

    Vous perdez chaque jour 1 à 2 mg de fer au moins par la régénération de la peau, de la muqueuse intestinale et de la muqueuse urogénitale ainsi que par des micro-saignements. Ceux-ci doivent être remplacés par le biais de l’alimentation. Chez les femmes en âge de procréer s’ajoute à cela le saignement menstruel, qui, sur un mois, correspond à une perte de fer d’environ 1 mg par jour, voire beaucoup plus importante en cas de règles abondantes.

    Notre organisme dispose d’un système de recyclage du fer efficace. Le fer provenant des globules rouges, qui, après 120 jours, sont pour la plupart dégradés par la rate, est à nouveau disponible pour l’organisme. Ce système convertit environ 25 mg de fer par jour.

    Qu'est-ce que l'anémie ?

    Dans le langage courant, anémié signifie manquer de fer. Or en langage médical, l’anémie est un défaut d’hémoglobine, un appauvrissement du sang avec ou sans diminution du nombre de globules rouges. La chute du taux d’hémoglobine est donc le signe de l’anémie. Les globules rouges  peuvent diminuer pour d’autres raisons que le manque de fer (destruction ou pertes )... 

    Mais il est vrai que l’anémie par carence en fer est de loin la plus fréquente. Cette anémie est dite « microcytaire par carence martiale  ».

    Elle est donc symptomatique de la carence en fer avancée et s’installe en trois étapes :

    • 1ere étape : Absence de fer de réserve, les stocks sont très bas. Le taux de ferritine est très bas mais l’apport en fer pour l’érythropoïèse (Fabrication des globules rouges) est normal, comme le taux d’hémoglobine. Les signes cliniques sont présents mais considérés comme superficiels (différentes molécules contenant du fer sont affectées).

    • 2eme étape : Le fer de réserve est épuisé. L’approvisionnement pour l’érythropoïèse diminue, affectant la fabrication des globules rouges et le fonctionnement de toutes les molécules utilisant le fer : myoglobine, enzymes, cytochrome, flavoprotéines. Cette étape est marquée médicalement par une diminution du fer sérique, une élévation de la capacité de fixation de la trans-ferritine, et une diminution du coefficient de saturation. Les signes cliniques sont assez marqués. Il est donc plus juste de chercher le taux de ferritine qui à mon sens est bien plus révélateur.

    • 3eme étape : La synthèse de l’hémoglobine est affectée. Son taux sanguin chute, signal de l’anémie.

    L’anémie apparaît donc comme un fait tardif dans le processus insidieux et progressif du manque de fer dans un organisme.

    Existe-t-il des aliments qui réduisent l’absorption de fer ?

    Certains aliments réduisent la quantité de fer utilisable par l’organisme, car ils bloquent l’absorption dans l’intestin. Les principaux exemples :

    • thé noir,

    • café,

    • produits laitiers,

    • produits à base de farine blanche (gluten).

    Le fait que ces aliments soient très répandus pourrait en partie être la raison pour laquelle la carence en fer est une affection encore si fréquente.

    Pour réduire cet effet négatif, je recommande de ne pas boire de thé noir 30 à 60 minutes avant un repas riche en fer (ou avant la prise de fer sous forme de complémentation).

    Une alimentation équilibrée et combinée est essentielle au maintien des réserves de fer. Une fois que la carence en fer est établie, la corriger par le seul changement d'un rééquilibrage alimentaire, demandant beaucoup de patience et de discipline et s’étendant sur une longue période.

    Le mythe des épinards 

    Les épinards ont certes une teneur en fer relativement élevée pour un aliment d’origine végétale, mais pas autant qu’on ne le suppose généralement. Cette croyance est due à une erreur de virgule commise il y a des décennies dans la littérature. Vous trouverez nettement plus de fer dans les lentilles et les haricots.

    Afin de garantir une absorption optimale du fer issu des aliments riches en fer, un milieu acide est nécessaire. Le lieu principal d’absorption du fer est la partie la plus basse de l’estomac ainsi que le duodénum. Il est également un peu absorbé dans le jéjunum supérieur, mais la majeure partie est assimilée avant. La vitamine C favorise l’absorption de fer. Je conseille donc de commencer la journée, à jeun par un jus de citron frais afin d’augmenter la capacité d’absorption de fer.

    Veuillez noter que lorsque que vous protègez votre estomac avec des inhibiteurs de la sécrétion d’acide gastrique, des IPP ou des antiacides, c’est-à-dire des médicaments que vous prenez souvent en cas de gastrite ou de maux d’estomac, la sécrétion d’acide gastrique est bloquée et le milieu acide détruit. Ces médicaments permettent certes de soulager les maux d’estomac, mais entravent l’absorption de fer.

    Je recommande aux personnes qui souffrent d’une carence en fer et qui prennent des protecteurs gastriques de demander à votre naturopathe, si elles doivent arrêter de les prendre pendant la durée de la prise de compléments à base de fer ou au moins laisser un grand intervalle de temps entre la prise du protecteur gastrique et celle des compléments à base de fer. Si les compléments à base de fer sont mal tolérés, ou ne peuvent pas être ingérés sous forme de gélules, il est également possible d'utiliser des préparations à base de fer en poudre (voir complémentations plus bas).

    Remarques

    En anémie, le taux d’hémoglobine descend en dessous de 110g/l chez la femme et en dessous de 120 g/l chez l’homme. Un taux de ferritine en-dessous de 40 indique un gros manque de fer de réserve. En dessous de 20, il y a urgence à remonter les réserves.

    La meilleure prévention reste d’avoir une alimentation équilibrée et bien combinée. Malheureusement, cela n’est souvent qu’un vœu pieux ! 

    Entre les personnes qui ne déjeunent pas ou se contentent d’un café, celles qui courent entre cantines et horaires décalées, celles qui sont obsédées par les calories et le surpoids, celles qui ne digèrent plus rien, les hyper stressées et les surmédicalisées, il est trop souvent utopique de vouloir imposer une alimentation type idéale. Il faut  s’adapter aux rythmes et aux habitudes des personnes et personnaliser au maximum un traitement.

    C'est là que le travail du naturopathe trouve tout son sens, naturellement et logiquement.

    En cas de fragilité et d’inflammations digestives (fréquentes dans les grosses carences de fer), éviter absolument de consommer produits laitiers (lait, fromages,yaourts) et produits riches en gluten (pain et pâtes). Les féculents et amidons (sucres composés) ne doivent pas être consommés dans les mêmes repas que les légumineuses (lentilles, soja, pois chiches…), les poissons, les fruits de mer et les viandes (protéines).

    La digestion sera grandement facilitée, l’intestin moins agressé et donc le fer sera mieux assimilé. Eviter toujours le traditionnel yaourt en fin de repas, les desserts se prenant en début de repas et si possible, ne pas en prendre reste la meilleure des solutions.

    Les aliments les plus riches en fer, le mieux assimilé restent les viandes, les abats, le boudin noir. Poissons gras, fruits de mer sont intéressants.

    Et pour les végans, soja, lentilles (vertes ou corail), quinoa, chia, algues (spiruline en particuliers) mais en grande quantité.

    TRAITEMENTS NATURELS 
    Traitements généraux, de terrain

    Il est nécessaire de prendre des produits de complémentation riches en fer, soit en cas de carences importantes, anémie déclarée, soit en cas de correction alimentaire impossible.

    Je vous suggère fortement d'utiliser d’excellentes préparations naturellement riches en fer à base de plantes, de légumes, de fruits, des vitamines qui sont en général bien tolérées digestivement et bien assimilées. 

    WFRUITSFormule Multivitamines

    Il existe aussi des fers dit "chélatés", bisglycinate, du pidolate de fer également, des formes de fer parfaitement assimilées et bien tolérées digestivement, n'entrainant pas de constipation sévère. 

    Spiruline biologique & Chlorella* Spiruline biologique en poudre

    En cas de constipation

    Le psyllium est un laxatif de lest. Les substances mucilagineuses qu’il contient absorbent l’eau des aliments. Dans les intestins, elles forment alors un « gel » qui augmente le poids des selles, améliore leur consistance et accélère leur transit. Le psyllium est très utilisé pour combattre la constipation, en particulier lorsqu’elle est chronique. Comparé aux autres laxatifs de lest, le psyllium se révèle plus efficace que le polycarbophile de calcium, la méthylcellulose ou le son de blé. Il provoque aussi moins de ballonnements et de flatulences que les autres fibres végétales. 

    Psyllium Bio AB - 500gr (Psyllium Blond Téguments)

    Durée du traitement

    Une anémie ne se traite pas rapidement. L’assimilation du fer est régulée de façon  différente d’un individu à l’autre. Il faut compter de 3 mois à 1 an suivant les cas. 

    Un homme remontera facilement ses réserves de fer, une femme ayant des règles importantes devra quelquefois prendre des compléments de fer durant des années. Il faut adapter la durée mais ne pas avoir peur de la complémentation naturelle à dosage physiologique. L’alimentation et la digestion sont bien sûr primordiales. Demander conseil à votre naturopathe qui lui seul saura vous guider efficacement.

    Les médicaments pharmaceutiques (tous les soignants peuvent en témoigner) sont mal adaptés car surdosés, ce qui perturbe trop l’appareil digestif et donc empêche une assimilation efficace du fer. Souvent la seule solution d’urgence en cas d'anémie est la perfusion de fer, qui est normalement contre-indiquée médicalement, dangereuse à long terme pour l’organisme et n’est que temporairement efficace.

    Le "mesure-main"

    Grand nombre de patientes et patients me posent souvent cette question:

    "Dites moi de quelles quantités ai-je besoin pour m'alimenter correctement ?".

    Si vous avez tendance à mesurer uniquement des aliments comme le riz avec les mains, sachez que vous pouvez baser toutes les quantités que vous consommez en fonction de leur taille.

    L’un des aspects dont vous devriez tenir compte au moment de choisir une alimentation est la quantité de nourriture que vous allez ingérer tout au long d’une journée.

    Si vous avez l’habitude de diviser vos portions de manière déterminée, certaines personnes ont des difficultés à s’alimenter avec précision.

    Et même si les nutritionnistes conseillent, malheureusement, de manger en petites quantités de nombreuses fois par jour, beaucoup continuent à prendre de mauvaises décisions dans leur rééquilibrage alimentaire.

    Heureusement, nul besoin d’investir de l’argent dans des balances ou des méthodes rigoureuses pour calculer combien doivent mesurer les rations d’aliments.

    La seule chose dont vous aurez besoin pour ne pas vous tromper sont vos mains.

    Même si beaucoup l’ignorent, les mains vous permettent de calculer à la perfection les quantités que vous devriez manger.

    Comment utiliser les mains pour mesurer les portions dont vous avez besoin ?

    Peut-être que vous connaissez déjà des méthodes qui utilisent les mains comme, par exemple, le fait qu’elles peuvent révéler des aspects de votre personnalité ou certains problèmes de santé.

    Mais, le fait qu’elles puissent mesurer la quantité de chaque groupe d’aliments est un aspect moins connu. 

    Comme je sais que cela vous intéresse de savoir comment cela peut être possible, je vais partager avec vous tous les détails pour que vous en teniez compte dès maintenant.

    Le "mesure-main"

    Vos mains vous indiquent

    Le "mesure-main", nom sous lequel je vous présente cette méthode qui consiste à mesurer la quantité d’aliments à ingérer.

    Elle est devenue populaire car elle respecte l’équilibre alimentaire, tout en évitant les régimes « miracles », qui ne fonctionnent jamais.

    Le surpoids est dû à l’excès de rations nécessaires à chaque organisme, pouvant être mesurées en fonction de la taille de la main.

    Par exemple, les portions de viande ne devraient pas être plus grande que la paume de la main et les hydrates de carbone ne pas dépasser le diamètre du poing fermé. 

    Cette méthode prend en considération que c’est une manière intéressante d’aider à comprendre que l’alimentation est une affaire personnelle. 

    La taille du poing fermé

    Ration ideale d aliments forts en

    La taille d’un poing serré doit être utilisée quand les aliments sont forts en hydrates de carbone.

    Voici des exemples :

    • Les pâtes
    • Le riz
    • Les pommes de terre
    • Le pain

    Le creux d’une main mesure la quantité adaptée de fruits que vous devriez consommer pendant la journée. 

    De même, l’espace que la paume de la main occupe depuis le poignet jusqu’au début du pouce, sert de mesure pour les aliments riches en protéines, comme les lentilles, le quinoa, le chia...

    La taille des deux mains

    Les deux mains ensembles, en forme de bol, sont idéales pour mesurer les rations de légumes.

    Ration ideale de legumes

    La taille de l'index et du majeur ensemble

    Si vous mesurez la taille de l'index et du majeur ensemble, vous pourrez choisir la portion correcte de fromage (de chèvre ou de brebis).

    La taille de la première phalange du pouce et de l'index

    C'est la quantité que je recommande pour les graisses (pouce) et les sucres (index).

    Il est primordial de savoir qu’il s’agit d’un groupe alimentaire que vous devriez ingérer avec modération pendant toute la journée.

    Autres conseils pour éviter les excès

    Même si les astuces de mesure avec les mains sont utiles pour faire des rations d’aliments, je vais vous donner d’autres conseils qui sont aussi importants.

    Ainsi, en plus de ce qui a été écrit, il est bon de :

    • Éviter de consommer des chips, des aliments transformés et conditionnés.

    • Modérer sa consommation d’aliments sucrés, même si vous avez tendance à y être addict.

    • Choisir de petites assiettes au moment de servir les plats.

    • Éviter de manger avec des distractions telles que la télévision, l’ordinateur ou le téléphone, entre autres.

    • Disposer d’au moins 30 minutes pour chaque repas, dans un lieu tranquille et sans bruit.

    • Ajouter plus de légumes dans chaque plat principal, de manière à ce qu’il en contienne un peu plus de la moitié.

    • Faire des exercices physiques modérés.

    • Augmenter sa consommation d’eau et de boissons faibles en calories, 15 minutes avant ou 45 minutes après les repas.

    • Faire très attention aux associations alimentaires.

    Comme vous venez de le lire, vous pouvez faire beaucoup pour diminuer et choisir les aliments que vous consommez. 

    Si ce n’est pas simple au début de mettre tout cela en pratique, avec le temps, votre corps s’habituera.

    Êtes-vous prêts ?

    La Rate, pensées excessives - rumination mentale

    Localisation organique

    La rate est un organe situé en haut à gauche de l'abdomen, sous la dernière côte et accolé à l'estomac. Même si la rate se situe dans l'abdomen, elle n'a aucun rapport avec la digestion. Elle joue principalement des fonctions immunologiques et sanguines.

    La rate

    C'est un organe fragile et mou. Très riche en vaisseaux, elle pèse en moyenne 300 grammes chez un adulte, mais peut aussi assez facilement changer de volume.

    Elle se compose de deux parties :

    • La pulpe rouge qui filtre les globules rouges (hématies) et en stocke une partie.

    • La pulpe blanche qui sert à la défense immunitaire de l'organisme.

    Quel est son rôle ?

    La rate joue un rôle très important dans l'immunité, c'est-à-dire dans le système de défense de l'organisme. Elle joue aussi un rôle majeur pour les différentes cellules du sang : globules rouges, globules blancs, et plaquettes.

    Avant la naissance, chez le foetus, la rate permet la fabrication des globules rouges et d'autres cellules de la circulation sanguine. Ensuite, cette fonction s'arrête. Chez l'enfant et l'adulte, les globules rouges sont produits par la moelle osseuse (dans les os), et la rate sert alors à stocker les globules rouges.

    Cet organe a également une fonction de filtre. Grâce à une famille de globules blancs spécialisés, les macrophages, les germes ainsi que les cellules vieillies ou dégénérées sont capturés et éliminés.

    Certains lymphocytes (une variété de globules blancs servant à la défense immunitaire) sont également fabriqués dans la rate.

    De plus, la rate a un rôle de stockage d'une partie des plaquettes, ces cellules qui interviennent dans la coagulation du sang.

    Se mettre la rate au court-bouillon

    Origine

    Voilà une expression visuelle sur laquelle il existe peu d'informations. Peut-être dans le domaine maritime...

    Elle semble récente (XXe siècle) et, si un de ses éléments a fait l'objet d'un titre de San-Antonio, "la rate au court-bouillon" en 1965, l'expression elle-même se trouve en 1970 dans "la méthode à Mimile - l'argot sans peine" d'Alphonse Boudard et Etienne Luc.

    Elle est à mettre en parallèle avec les mauvais traitements qu'on peut infliger à son propre corps lorsqu'on se fait du souci, comme dans les expressions de même sens "se faire du mauvais sang" ou bien on "se faire de la bile".

    Alors rien n'interdit d'imaginer une forme d'auto-torture consistant, parmi de nombreuses autres possibles, à mettre notre pauvre rate à cuire au court-bouillon.

    L’émotion liée à la rate est la rumination mentale

    Votre alimentation a un impact sur vos émotions ! [En savoir plus]

    En fait, la rate abrite la pensée et son utilisation excessive devient du ressassement, voire de l’obsession. La pensée excessive peut être causée par des soucis ou trop de travail intellectuel. C’est pourquoi la médecine naturopathique et chinoise associent également l’anxiété à la rate.

    La rate influence la capacité d’étudier, la concentration mentale et donc l’apprentissage intellectuel. La pensée provient de la rate, mais c’est le cœur qui l’analyse, la ressent et l’émet. C’est aussi lui qui stocke la mémoire à long terme, tout comme le cerveau stocke la mémoire à court terme.

    Les affections liées

    L’utilisation excessive de la pensée fatigue la rate et provoque une stagnation de son Qi (énergie vitale, souffle de vie), avec pour conséquence un mauvais transport et une mauvaise transformation des aliments et des liquides organiques (fonction principale de la rate). L’énergie vitale ne sera pas correctement extraite, ainsi que le sang qui ne sera pas bien nourri.

    Affaiblie, la rate sera dominée par le foie (cycle de domination), causant une dysharmonie entre le foie et la rate.

    Les symptômes d’un vide de Qi de la rate seront alors :

    • une fatigue physique et mentale excessive : lassitude mentale, ressassement de pensées, inquiétudes, difficultés à s’endormir, pertes de mémoire, difficultés de concentration, pensées confuses,

    • des troubles digestifs : perte d’appétit, selles molles,

    • une accumulation de mucosités et d’humidité : prise de poids,

    • voire des saignements.

    Le blocage de la rate par les mucosités

    Les mucosités (les colles) sont responsables de beaucoup de troubles. Lorsqu’elles entravent la rate, la digestion et l’extraction de l’essence des aliments ne peuvent se faire correctement. Ce sont ces mucosités qui créent le surpoids, la cellulite et l’obésité.

    Favorisation de création des mucosités

    Vous mangez trop d’aliments industriels (charcuterie, pâtisseries, plats cuisinés, pains) qui contiennent énormément de sel, de gras, de sucre, de matières premières raffinées et, pour enfoncer le clou, de nombreux additifs alimentaires.

    Les aliments affaiblissant la rate auront pour conséquence d’accumuler de l’humidité. L’humidité qui ne peut être évacuée se transformera par la suite en mucosités (colles).

    Ce qui fatigue principalement la rate est le fait de :

    • manger trop d’aliments amenant beaucoup d’humidité comme les plats industriels, la charcuterie, le lait, tout ce qui est cuit dans le gras, les fritures…,

    • manger froid trop souvent,

    • boire froid trop souvent,

    • boire trop d’alcool,

    • manger trop d'aliments crus (crudités, salades…) au lieu de cuit,

    • manger des aliments sucrés trop fréquemment

    • boire des boissons sucrées trop fréquemment,

    • boire une très grande quantité de liquide alors que le corps n’en a pas besoin,

    • manger peu ou pas du tout au petit-déjeuner,

    • prendre un petit-déjeuner sucré au lieu de salé,

    • prendre ses repas tard le soir,

    • manger beaucoup lors du dîner (repas du soir),

    • manger à des heures irrégulières,

    Vous remarquerez que nous retrouvons dans cette liste les principales règles de la naturopathie en lien avec la médecine chinoise.
    Mais le plus embêtant lorsqu’on regarde cette liste, c’est de s’apercevoir que bien des idées ou traditions sont en fait néfastes pour notre rate.

    Quelques exemples courants :

    • la glace en fin de repas, pour soit disant aider à digérer, est un non sens complet du point de vue de la naturopathie. Nous avons besoin de chaleur pour entretenir notre « feu digestif », si l’on refroidit ce feu la digestion se passera mal et un surplus d’humidité perturbera la rate. Les desserts (sucres rapides) en début de repas. Bien évidemment, les produits laitiers sont absolument à éviter, vois à bannir, car ils ne sont pas adaptés à notre digestion, créant des arthroses, ostéoporoses, maladies articulaires par les cristaux (déchets fabriqués par nos enzymes).

    • les nutritionnistes et les diététitiens vous disent que manger des crudités est très bon pour la santé puisque les légumes sont frais. Même chose en ce qui concerne les salades pour garder la ligne. L’inconvénient avec ce type d’aliments c’est justement qu’ils sont crus, cela va affaiblir encore une fois le feu digestif, c’est à dire qu’ils perturberont la digestion (gonflements, flatulences…). 

    La rate avec l’aide des reins devra maintenir le feu digestif ce qui fatiguera le corps. En revanche, lorsque des aliments chauds sont ingérés, l’estomac et la rate n’ont pas à fournir un gros effort pour les mettre à température et maintenir le feu digestif. Si en plus ils ont été suffisamment mastiqués, c’est déjà un bon début pour avoir une bonne digestion.

    Et comme vous êtes formatés à penser en terme de vitamines, de minéraux..., la question qui revient systématiquement est : "mais si l'on cuit les légumes notre corps n'aura plus suffisamment d'apport en vitamines et minéraux".

    Non, les légumes sont mi-cuits à la vapeur, ce qui leur permet d'être plus facilement digérés tout en gardant suffisamment leurs vertus bénéfiques. 

    Avant que vous vous jetiez sur la première sucrerie à portée de la main, j’aimerais signaler que généralement la rate est déjà surchargée de sucre. Cette surcharge à l’effet inverse de celui désiré, ça l’affaiblit, voire anéantit complètement ses fonctions.

    J'ajoute également, que la saveur douce de la médecine chinoise ne correspond pas exactement au goût sucré tel que nous le connaissons. En effet, le sucré est en quelque sorte une saveur douce puissance 10 … je vous laisse imaginer la surabondance de saveur douce que notre corps subit.

    Préserver l’intégrité de la rate

    Pour préserver la rate , je vous suggère d'éviter de faire ce qui la fatigue (voir la liste ci-dessus). Mais pour les personnes ayant une rate naturellement faible, il faut en plus :

    • ne pas attendre d’avoir l’estomac plein à ras bord pour arrêter de manger. S’arrêter avant, cela procurera la sensation que l’on n’est pas tout à fait rassasié,

    • stopper les grignotages,

    • ne manger aucun aliment cru (sauf les fruits, UNIQUEMENT entre les repas, et éviter ceux de nature froide),

    • bien mâcher les aliments,

    • manger et boire chaud seulement,

    • ne pas boire pendant les repas, boire UNIQUEMENT en fin de repas (après 45 minutes minimum), une petite quantité,

    • réduire la quantité de blé (semi-complet de préférence), ou d’aliments en contenant car le blé surcharge d’humidité la rate, je vous invite aussi à diminuer la consommation de pâtes, de pain et à accorder une plus grande place aux légumes. Privilégier le riz, le quinoa, le millet… aux produits à base de blé (voir plus bas la partie " exemples d’aliments tonifiant la rate ").

    Lorsque la rate reste faible malgré une hygiène alimentaire correcte, c’est qu’il y a un vide de Qi, voire un vide de Yang de la rate. Cela peut venir du surmenage, d’un manque d’activité physique, de soucis, d’une maladie, d’un environnement (fibromyalgie par exemple, qui je le rappelle est une maladie REELLE, n'en déplaise à certains médecins) ou d’un climat trop humide.

    Les principales affections associées sont : 

    • mauvaise digestion, 

    • membres froids, 

    • fatigue, 

    • selles molles, 

    • œdèmes.

    Il existe dans ce cas des toniques de la rate.

    Exemples :

    • Le zeste de mandarine séchée 

    • La racine de réglisse  

    • La racine d’astragale 

    • Le ginseng

    Ginseng Rouge Bio

    Bien que ces végétaux ont pour principal effet de tonifier la rate, ils n’ont pas tous la même efficacité. Vous référer aux conseils de votre naturopathe qui saura, suite à anamnèse, vous guider dans le holisme de votre UNIQUE personnalité.

    Exemples d’aliments tonifiant la rate

    Les aliments ci-dessous permettent de ne pas encombrer la rate et de la tonifier pour certains d’entre eux.

    Pour les personnes qui n'ont pas fait de travail sur l'alimentation végan:

    • Poulet : la viande de poulet renforce le Yang de la rate (notre fameux « feu digestif »), à consommer en quantité modérée. La viande de poule n’a pas les mêmes propriétés donc, ne pas croire que la viande de poulet et la viande de poule sont de nature similaire.

    Autres viandes (à consommer en petite quantité) :

    • Caille

    • Oie

    • Lapin

    • Bœuf

    • Agneau

    Les petits poissons (éviter absolument les prédateurs qui contiennent plus de métaux lourds):

    • Maquereau

    • Sardine

    • Hareng

    • Anchois

    Légumes, tubercules et noix :

    • Navet

    • Poireau

    • Choux communs (vert, rouge, blanc, pommé, frisés …)

    • Citrouille

    • Courge

    • Carotte

    • Champignons: Shiitake, champignon de Paris

    Shiitake Bio (<em>Lentinula edodes</em>)

    • Patate douce

    • Pomme de terre

    • Poivron

    • Pousse de bambou

    • Ail

    • Oignon

    • Noix (modérément)

    Céréales et légumineuses :

    • Riz

    • Quinoa

    • Millet

    • Sarrasin

    • Orge

    • Lentilles

    • Haricots azuki 

    • Fèves

    • Maïs

    Fruits crus en petite quantité :

    • Datte

    • Figue

    • Cerise

    • Framboise

    • Pistache

    Peau de mandarine

    Fruits cuits :

    • Pommes (compote, pommes cuites…)

    • Poires

    • Châtaigne

    Aliments divers :

    • Poivre noir, cannelle, noix de muscade, basilic, 

    Cannelle de Ceylan

    • Coriandre, persil, cardamone, fenouil, 

    Cardamome bio en poudre

     

     

    • *Miel, *sucre de canne (intégrale ou raffiné), sirop de riz.

    *Attention, le miel et le sucre de canne sont humidifiants et comme je l'explique en début d’article, la rate n’aime pas l’excès d’humidité

    • Badiane ou anis étoilé

    • Le gingembre 

    Gingembre bio en poudreGingembre Bio

    Pour les personnes ayant des troubles digestifs, en fin de repas vous pouvez prendre une infusion de peau de mandarine séchée afin de fortifier la rate, l’estomac et ainsi la digestion. Ou bien toute tisane digestive (fleur d’oranger, cardamome, thym, fenouil, anis). Si vous n’aimez pas les tisanes et vous n’avez pas de peau de mandarine séchée, vous pouvez mettre des gouttes d’eau de fleur d’oranger dans un verre d’eau chaude.

    Ainsi, vous n'aurez plus de raisons de vous désopiler la rate !

    ×