CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

Balnéation et Thermalisme

Balnéation 

Prononcer Bal-né-a-sion

 

Définition

Nom féminin singulier  (médecine) fait de donner des bains à but thérapeutique 

 

Etymologie

Emprunté au latin médiéval balneatio « action de se baigner », du latin balneum, « bain ».

 

Définition thérapeutique

Le thermalisme est une thérapeutique médicale, mise en œuvre sur prescription médicale, qui utilise les eaux minérales et leurs dérivés selon de multiples modalités d’application. Son utilisation en Europe remonte à l’Antiquité. Elle concerne, en France, le demi-million de curistes qui chaque année bénéficient de cure thermale, et la centaine de milliers de personnes dont l’activité est liée au thermalisme. Une eau est déclarée minérale lorsque, jaillissant d’une source identifiée, elle possède des caractéristiques physico-chimiques déterminées et constantes, une pureté microbiologique et a démontré l’existence d’un bénéfice pour la santé. Il existe ainsi en France environ sept cents sources d’eau minérales répertoriées et utilisées dans l’embouteillage et/ou le fonctionnement de la centaine de stations thermales du territoire métropolitain et d’outre-mer. Ces sources jaillissent dans des lieux déterminés par la géologie. Elles sont situées pour l’essentiel dans des régions de montagnes (Pyrénées, Alpes, Massif central, Vosges) ; quelques-unes se trouvent près des côtes, plus rarement dans des zones peu accidentées.

Thérapeutique millénaire, le thermalisme concourt en France à la santé d’un demi-million de personnes traitées dans une centaine de stations thermales. Les soins utilisent eaux minérales, boues, gaz et vapeurs thermaux.

Douze orientations thérapeutiques sont reconnues par la sécurité sociale; les stations sont agréées en fonction de la nature de leurs eaux pour une ou plusieurs orientations.

La recherche vise à mieux connaître la nature et le mécanisme d’action des produits thermaux et à établir le service médical rendu par la cure thermale.

 

Historique

Le thermalisme fait essentiellement appel à l’utilisation de l’eau minérale, de boues, de vapeurs et de gaz thermaux. À l’utilisation de ces produits naturels s’ajoute, le cas échéant, la pratique d’exercices, de massages notamment, pour ne citer que les principaux éléments. Les Romains ont largement utilisé les ressources thermo-minérales de l’Italie et des pays qu’ils occupaient pour alimenter leurs thermes dont l’importance sanitaire et plus encore sociale était essentielle. En France, bien des stations ont été exploitées dès l’époque romaine ; elles portent des noms qui évoquent le mot latin aquae – les eaux – que l’on retrouve dans Ax, Dax, Aix. Après les destructions dues aux invasions barbares, et le long immobilisme du Moyen Âge, il fallut attendre la Renaissance pour que soit retrouvé le chemin des eaux utilisées notamment, à l’époque, pour soigner les mauvaises plaies par armes à feu . Les XVIIe et XVIIIe siècles redonnent une vitalité médicale nouvelle aux eaux minérales, les stations se structurent, s’équipent en termes d’installations thermales, de voirie. Parallèlement avec Théophile de Bordeu, l’utilisation des eaux minérales s’inscrit dans une approche médicale organisée autour de la classification physico-chimique des produits thermaux. Les eaux minérales sont utilisées en fonction de leurs propriétés physico-chimiques pour traiter de manière spécifique les affections des curistes. Le XIXesiècle, avec l’apparition du chemin de fer, va voir se développer fortement les stations thermales qui deviennent des centres d’excellence médicale où l’on peut consulter les meilleurs médecins de l’époque, précurseurs de nos spécialistes car particulièrement orientés sur les pathologies traitées dans la station. Après la deuxième guerre mondiale, la cure thermale entre dans le champ des thérapeutiques remboursées par la toute nouvelle assurance maladie ; parallèlement, en fonction de leurs revenus, les curistes peuvent bénéficier d’une prestation financière d’aide au déplacement et à l’hébergement. Le thermalisme social est né.

 

Ces dernières années, le thermalisme s’est caractérisé par une exemplaire démarche qualité et sécurité des produits thermominéraux, procédures, établissements thermaux. Parallèlement la recherche est en train de trouver un élan renouvelé (génie biologique et médical, biologie et sécurité des produits thermaux, service médical rendu).

 



 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

 

Cyberboutique VOGOT

 

×