Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    Châtaigne

     

    Nom scientifique

    Castanea vulgaris (famille des Fagacées)

    Nom commun

    Châtaigne, marron

    Les différentes variétés

    La châtaigne « Dorée de Lyon » a des fruits moyens à gros, châtains à rouge brillant, d’une très bonne qualité gustative.

    La variété Herria a des fruits moyens, à maturité tardive. La Laguépie ou Roussette ou Rousse ou Burzette a des fruits d'une belle couleur rouge acajou brillant, de taille moyenne et de très bonne qualité gustative. Elle est utilisée plutôt pour la consommation en frais (grand Sud-ouest), et a une maturité demi-tardive.

    La variété Vignols est originaire de Corrèze. Son fruit est gros voir très gros, et sa maturité demi-précoce.

    Pour la confection des « marrons glacés », on préfère les variétés « Naples » ou « Turin », à très gros fruits sans vernaculation profonde. Ainsi, les fruits restent gros et bulbeux lorsqu’on ôte la pellicule fine qui les recouvre.

    Culture de la châtaigne

    Le châtaignier peut atteindre 35 m de haut et présente des feuilles longues caduques, dentelées et nervurées, et des fleurs en chatons. Le châtaignier est sensible aux grands froids, il aime les montagnes du midi de l'Europe.

    La floraison a lieu au printemps et la récolte se fait en automne. Sur l'arbre apparaissent des cupules épineuses vertes appelées "bogues". Lorsqu'elles éclatent, elles laissent entrevoir un fruit sombre et luisant. Chaque cupule contient 2 à 3 graines triangulaires aplaties.

    Consommation

    Même si les châtaigneraies représentent encore actuellement 576 000 hectares soit 5 % de toute la forêt française, la production de châtaignes a beaucoup diminué.

    Elle n'est plus, aujourd'hui, que de 14 000 tonnes contre 75 000 tonnes en 1950, un chiffre néanmoins très approximatif tant la production est dispersée auprès d’un grand nombre de producteurs.

    Le Japon est devenu le principal producteur mondial, mais en France nous recevons surtout des châtaignes d'Espagne, de Portugal, de l'Italie et de la Turquie -10 000 tonnes annuelles, soit près de l’équivalent de la production française !

    En revanche, les exportations françaises n’excèdent guère 2 200 tonnes par an, à destination principalement de l’Allemagne et de l’Angleterre.

    La Grèce est le plus gros consommateur avec 1 200 g/an et par habitant. Viennent l’Italie (900 g/an et par habitant) et le Portugal (750 g/an et par habitant). Puis, l’Espagne avec (400 g/an et par habitant), et enfin la France (350 g/an et par habitant).

    Valeurs nutritionnelles (pour 100 g)

     

    Crue*

    AJR**

     

     

     

    Énergie

    174 kcal

     

    Protéines

    3 g

     

    Glucides

    36,3 g

     

    Lipides

    2,7 g

     

    Fibres

    6 g

    30 g

    Sodium

    9 mg

     

    Potassium

    500 mg

    2 000 mg

    Vitamine B1

    0,2 mg

    1,1 mg

    Vitamine B9

    141 µg

    200 µg

    Vitamine B6

    0.33 mg

    1.4 mg

     

    * Ciqual 1995 ** Apports Journaliers Recommandés

    Mon avis

    Riche en amidon, la châtaigne se présente comme un aliment bon fournisseur d'énergie. Ses glucides ont une excellente digestibilité après cuisson, et ils présentent l'intérêt de libérer progressivement leur énergie. De ce fait, on évite une élévation rapide de la glycémie (le taux de sucre dans le sang), et l'index glycémique (l'amplitude de cette élévation) reste modéré.

    La présence dans la châtaigne de vitamines du groupe B (et en particulier de vitamine B1) permet une excellente assimilation de ses glucides par l'organisme.

    Sa teneur en fibres est importante, mais ces fibres sont douces et bien tolérées par les intestins les plus fragiles.

    Quand on parle de portions...

    -une portion pour un enfant : cinq châtaignes

    -une portion pour un adulte : dix châtaignes

    Cuisine et nutrition : les alliances réussies

    -Les Châtaignes grillées ou rôties, font merveille à l’apéritif. Juste salées, elles apportent 4 à 5 fois moins de calories que les cacahuètes habituelles, 10 fois moins de lipides et de sel.

    -Châtaignes et champignons font très bon ménage : ils sont l’accompagnent original et nutritionnellement intéressant pour une volaille, une viande rouge rôtie, un gibier. 

     

    Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

    ×