Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Google logo Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    10 légumes pour le potager du débutant

    Beaucoup de mails que je reçois sont envoyés par des débutants qui ne savent pas trop par quel type de légumes commencer leur potager (en carré ou non d’ailleurs). Cette interrogation est légitime, tout le monde à peur d’échouer, et les catalogues très fournis des marchands de graines (bio) ou des pépiniéristes n’aident pas à faire son choix. Mon but est donc aujourd’hui de vous présenter une sélection de 10 légumes que tout débutant devrait avoir dans son potager.

    La laitue

    On la trouve sous plusieurs variétés dont :

    • Les laitues à couper : on récolte les feuilles en les coupants, il est possible d’obtenir deux à trois récoltes successives. Elles sont excellentes ramassées au stade de jeunes pousses (comme le mesclun par exemple).
    • Les laitues pommées : C’est la salade plus « traditionnelle » en forme de boule.

    Vous pouvez semer vous-même ou bien acheter des plants (bio). La laitue pousse assez rapidement et vous pouvez la récolter au fur et à mesure de vos besoins. Évitez les emplacements trop ensoleillés, elles tolèrent parfaitement l’ombre, alors profitez-en pour vos jardins mal exposés.

    Les radis

    Le premier légume à sortir de terre au printemps, les premières récoltes de l’année, bref le plaisir de tout jardinier Clin d'œil. Placez quelques graines en terre, et un mois plus tard vous récoltez, on ne peut faire plus simples. Quelques règles sont à respecter tout de même :

    • Arrosez régulièrement, un radis qui souffre de sécheresse devient très (trop) piquant.
    • Ne semez pas trop dense, cela vous évitera la fastidieuse opération de l’éclaircissage (suppression de pousses trop proches les unes des autres).

    La courgette

    Planter, arroser et récolter, voilà ce que vous avez à faire avec la courgette. Le rendement de ce fruit est impressionnant. Vous passerez bientôt plus de temps à chercher des recettes pour utiliser vos récoltes qu’à les cultiver Sourire. Ma variété favorite au potager en carrés est la ronde de Nice, placez un paillis au pied pour garder l’humidité le plus durablement possible.

    Les haricots

    Vous souvenez-vous de votre passage à l’école ? Vous avez sûrement placé une graine dans un bout de coton humide pour la faire germer. Et bien il y a fort à parier que cette graine était un haricot, c’est donc dire si sa culture est un jeu d’enfant :). J’exagère volontairement les traits, mais il est vrai que les haricots ne présentent pas de réelles difficultés. Deux possibilités s’offrent à vous :

    • Les haricots à rame : C’est la variété que je préconise au potager en carrés, puisque pour avoir un meilleur rendement il faut utiliser les 3 dimensions. La seule contrainte supplémentaire est qu’il est nécessaire d’installer des tuteurs (tipis, perches, bambous…).
    • Les haricots nains : Qui ne dépassent pas les 60cm et de fait n’a besoin d’aucun aménagement spécifique.

    Les rares ennemis du haricot sont le froid (le sol doit être à une quinzaine de degrés pour un semis réussi), et la sècheresse prolongée.

    Les petits-pois

    Dans les dénominations du petit-pois on retrouve les mêmes termes que pour le haricot : nain ou à rame, pour des modes de culture qui sont identiques (tuteuré ou non). À ces deux sortes, l’on peut ajouter une troisième variété : les pois mange-tout qui comme leur nom l’indique sont consommés avec la gousse. Cela vous évitera surtout la corvée d’écossage ! L’avantage du pois et qu’il n’est pas trop frileux et peut-être semé dès février / mars pour une récolte en mai / juin.

    Les épinards

    J’entends déjà les « j’aime pas les épinards » des traumatisés de la cantine, mais vous verrez les vrais épinards n’ont aucune comparaison avec cette bouillie verte que l’on vous servait les lendemains de la tonte du gazon (une vieille légende urbaine Rigolant. L’avantage des graines d’épinard est d’être assez facile à manipuler (de par la taille), semez donc en rangées au début du printemps que vous allez éclaircir au fur et à mesure. N’oubliez pas de les arroser, il n’apprécie pas trop de rester au sec trop longtemps.

    L’échalote

    Vous en utilisez certainement dans votre cuisine, alors pourquoi ne pas en avoir au potager ? D’autant plus que vous auriez tort de ne vous en priver tellement sa culture est simple. Pour la plantation, procurez-vous des caïeux (c’est comme cela que l’on appelle les bulbes) et enterrez-les en octobre sous 2 / 3 cm de terre, la pointe dirigée vers le haut. Surtout, n’arrosez pas, laissez la nature faire les choses et vous verrez. Au printemps suivant  vous observerez de belles tiges vertes, supprimez alors toutes les mauvaises herbes qui risqueraient de faire concurrence à votre échalote. En juin / juillet vous pourrez récolter, faites sécher et le tour est joué.

    La tomate (cerise)

    La tomate est la plus délicate à cultiver (tout est relatif, ce n’est pas compliqué non plus) de toute cette sélection. Vous ne pouvez pas passer à côté du goût d’une tomate récoltée par vos soins (je ne vous parle même pas de la fierté que vous aurez à dire « ce sont des tomates du jardin » quand vos amis prendront l’apéro chez vous Rigolant. Pour commencer achetez vos plants entre mi-mai et début juin (il faut que tout risque de gelée soit écarté) et repiquez les en pleine terre ou dans de gros pots. Vous pouvez, à ce moment, disposez quelques feuilles d’ortie au font du trou, cette astuce rendra la plante plus résistante aux maladies.Ensuite, ne laissez pas le pied se développer dans tous les sens, supprimer ce que l’on appelle les gourmands. Ce sont des branches qui vont apparaître à l’intersection de deux tiges existantes. D’une manière générale, essayez de conserver une forme bien droite, avec une seule tige principale. De cette façon le maximum d’énergie sera utilisé par les fruits. Lorsque vous arrosez, ne mouillez jamais les feuilles, vous feriez un trop beau cadeau aux champignons et autres parasites souhaitant s’installer là.

    Le basilic

    La fin de cette liste est un peu spéciale, car il ne s’agit plus de légumes, mais de plantes aromatiques. Elles n’en sont pas moins indispensables et ont tout à fait leur place au potager. Commençons par le basilic. Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs : vert, pourpre, géant, fin… choisissez votre (ou vos) variété(s) favorite(s), semez quelques graines au chaud au mois de mars, vous pourrez à partir de mai les repiquer au potager. Dans l’assiette comme au jardin il fait très bon ménage avec les tomates alors ne les plantez pas trop loin les uns des autres. L’une des caractéristiques intéressantes avec le basilic, c’est que plus vous le récoltez, plus il pousse. Donc, ne soyez pas radin, et mettez-en dans toutes vos préparations.

    La ciboulette

    Procurez-vous un plan que vous repiquerez au début du printemps, vous profiterez de plusieurs années de ciboulettes fraiches. En effet, c’est une plante vivace (très résistante), il est donc inutile de la ressemer tous les ans (plutôt pratique). Lorsque les fleurs commencent à se former, coupez toute la touffe très courte, de nouvelles pousses toutes tendres vont rapidement refaire leur apparition.

    3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

     

    Anastore.com

     

    ×