CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Glutathion, papaïne et curcumine: Déclin cognitif et mémoire

  • Par vogot
  • Le 17/05/2018
  • 0 commentaire

Pourquoi la curcumine est-elle aussi efficace pour traiter les cancers du tube digestif ?

Pourquoi semble-t-elle moins active pour combattre les autres tumeurs ?

La réponse n’a pas tardé à arriver

Et elle est limpide: la biodisponibilité de la curcumine est très faible. Si elle est si efficace pour traiter les cancers des voies intestinales, c’est parce que les quantités n’ont pas à traverser la barrière intestinale avant d’agir. Pour retrouver les effets thérapeutiques constatés en laboratoire, il faut donc tabler sur des quantités beaucoup plus importantes et sélectionner les formes de curcumine les plus biodisponibles: Le Super Curcuma.

Saviez-vous qu’en Inde, où le curry est un incontournable de la cuisine traditionnelle, les gens sont moins touchés par la maladie d’Alzheimer et le déclin cognitif ?

Les chercheurs ont mis du temps à comprendre, mais petit à petit, ils ont fini par avancer une hypothèse crédible : c’est la curcumine, le composé qui donne au curry sa couleur jaune éclatante, qui serait à l’origine de ce grand mystère. Pourtant, en naturopathie cela est d'une telle évidence ! Dans un monde d'incrédules, les chiffres font foi face à l'incompréhension de certains professionnels de santé, alors... Prouvons, prouvons, prouvons.... 

Très vite, les premières études ont donné du crédit à cette hypothèse. On a tour à tour démontré ses effets anti-inflammatoires et antioxydants en laboratoire, puis on a remarqué qu’elle inhibait aussi la prolifération des cellules cancéreuses en favorisant la fabrication de certaines molécules antioxydantes comme le glutathion. Mais lorsque les chercheurs sont passés au corps humain, ils n’ont pas immédiatement retrouvé tous ces effets remarqués en laboratoire. Certes, ils ont remarqué qu’elle avait pu stabiliser l’évolution du cancer du pancréas (à raison de 8 g de curcuma par jour), celle du cancer colorectal ou celles des autres cancers intestinaux, mais pour le reste, les résultats ont été décevants.

Qu'est-ce que le glutathion ?

Tout le monde a entendu parler des antioxydants et de leurs cibles préférées, les radicaux libres. Il y en a à toutes les sauces dans les publicités pour les cosmétiques et les compléments alimentaires vendus en pharmacie. Mais au fait, de quoi parle-t-on ? Sait-on encore à quoi servent exactement les antioxydants ? Et pourquoi ne nous parle-t-on pas du plus puissant d'entre eux : le glutathion ?

Pourtant, il n'est pas interdit à la vente, il est facile de s'en procurer, on en trouve même aujourd'hui sous une nouvelle forme associé à la papaïne (L - Glutathion et Papaïne) qui décuple sa puissance.

 

A partir de 45-50 ans commence un déclin du glutathion réduit tandis que le glutathion oxydé augmente. C'est l'âge critique du vieillissement humain, celui où commencent à apparaître les phénomènes de dégénérescence. Stress oxydant et vieillissement sont étroitement liés et, en corollaire, il est évident qu'un stress excessif se manifeste par un vieillissement prématuré. La plupart des maladies de l'époque, celles qui nous font le plus peur, se situent précisément au croisement de ces deux phénomènes.

Le glutathion est une molécule que l'on considère comme essentielle à l'apparition de la vie humaine sur Terre. Elle contrôle la plupart des processus vitaux de nos cellules. Ce produit éminemment naturel fabriqué par notre foie, est depuis longtemps utilisé sous une forme injectable. Si vous en injectez à un malade de Parkinson, ses tremblements cessent immédiatement.

L - Glutathion et Papaïne

Le L - Glutathion et Papaïne est l'un des compléments les plus précieux qui soient. Qu'il s'agisse de maladies sévères comme le diabète qu'il aide à prévenir de façon visible ou de petits maux (tâches de vieillesse). C'est par exemple un excellent produit contre les allergies : en particulier contre l'eczéma, qu'il guérit de façon spectaculaire en quelques jours. Mais il agit sur tant de de problème de santé qu'il serait trop long d'en établir la liste exhaustive ici.

Plus de cent années de recherches et 81 000 articles scientifiques ont établi que le glutathion est l'une des plus importantes molécules protectrices dans l'organisme, y compris au niveau immunitaire qu'elle nourrit indirectement. Une faible concentration en GSH a été impliquée dans la plupart des maladies (avec pour corollaire des améliorations avec un apport de glutathion)  :

  • neuronales (Parkinson, Alzheimer...),
  • hépatiques,
  • pancréatiques,
  • gastro-intestinales,
  • rénales,
  • pulmonaires et respiratoires (asthme),
  • cardiaques,
  • musculo-squelettiques,
  • visuelles (un faible taux est notamment associé à la DMLA et à la cataracte),
  • auditives,
  • infectieuses.

Dans les cancers comme dans le Sida et même des maladies encore mystérieuses comme l'autisme ou la thalassémie... Tous ceux qui en ont pris, y compris moi-même, ont senti un renouveau de bien-être général en quelques jours.

Le glutathion, un puissant nettoyeur de métaux lourds

A partir du foie où il est stocké avant d'aller alimenter toutes nos cellules, le glutathion joue aussi un rôle majeur dans la défense de l'organisme contre les xénobiotiques (substances étrangères à l'organisme, pollution, médicaments...). Des études ont montré que de faibles niveaux de glutathion sont synonymes d'un fonctionnement du foie affaibli avec, pour résultat, une augmentation des quantités de toxines circulant dans l'organisme.

Le glutathion a la capacité de se lier à des toxines comme les métaux lourds, les solvants et les pesticides et de les transformer en composés hydrosolubles qui seront éliminés dans la bile ou les urines.

Comment bénéficier à plein des effets du glutathion

Malgré son rôle essentiel, le glutathion est rarement prescrit par les médecins et peu commercialisé dans les pharmacies où l'on préfère vous proposer de la vitamine C ou de la vitamine E de synthèse comme antioxydants. Aux Etats-Unis, on en trouve partout, chez nous il faut chercher !

Est-ce parce que son utilisation régulière permettrait d'éviter bon nombre de pathologies dégénératives qui rapportent tant aux laboratoires pharmaceutiques ? Espérons qu'il ne s'agit pas de cela. On en trouve heureusement sur Internet. Mais il y a tous les prix et tous les dosages.

Pour un effet rapide et visible mais non nocif, il faut plutôt s'orienter vers une prise d'un 1g (maximum) par jour en deux fois et en gélules gastro résistantes. Ces dosages puissants sont finalement assez rares (et de pureté garantie supérieure à 98 %).

Une nouvelle forme galénique, encore plus puissante

Si vous souhaitez une forme encore plus assimilable et plus puissante, procurez-vous L - Glutathion et Papaïne. Cette forme galénique vient tout juste d'apparaître sur le marché. Sa puissance réside dans le fait que, avec l’âge, ou en raison de certaines maladies, il arrive que le pancréas ne produise pas assez d’enzymes protéolytiques pour assurer une bonne digestion des protéines. Il est généralement reconnu que la supplémentation en enzymes protéolytiques (de source animale ou végétale) peut pallier une telle carence. Il est souhaitable que les enzymes soient enrobés d’une pellicule entérosoluble afin de les protéger contre les acides gastriques qui pourraient les détruire et les rendre inactifs dans les intestins, là où ils devraient jouer leur rôle dans le processus de digestion des protéines.

Pour augmenter encore son assimilation, il vaut mieux prendre le L-glutathion en association avec l'acérola et la curcumine, ce qui neutralise la charge du glutathion et le rend absorbable au niveau intestinal.

Par ailleurs, la régénération du glutathion (car il se régénère lui-même plusieurs fois avant de disparaître) dépend en effet d'enzymes spécifiques dont l'activité dépend elle-même de certains ions fournis par l'alimentation dont le sélénium. Enfin, et cette dernière précision est essentielle, n'en prenez pas à tort et à travers (il ne s'agit pas d'éliminer tous les radicaux libres, ce qui serait aussi mauvais). De plus, le surdosage d'un antioxydant peut le rendre oxydant et vous donner le résultat inverse de celui escompté. Suivez donc bien les posologies journalières inscrites sur le flacon ou prescrites par votre conseiller en santé !

La Papaïne similaire aux enzymes du pancréas

Le pancréas produit des enzymes protéolytiques, principalement la trypsine et la chymotrypsine, qui sont essentiels à la bonne digestion des protéines. Certains végétaux renferment des enzymes semblables, qui sont également capables de décomposer les molécules de protéines. C’est le cas, par exemple, de la papaïne qui provient de la papaye (Carica papaya, famille des caricacées).

 

La curcumine améliore bien la mémoire et l’humeur

Depuis peu, les chercheurs s’intéressent à une autre propriété de la curcumine: son étonnante capacité à prévenir les maladies neurodégénératives. C’est un des bienfaits de la curcumine qui intrigue le plus, et autant le dire tout de suite, personne ne sait encore réellement l’expliquer. 

L'explication pourrait arriver plus vite que prévu

Une équipe de chercheurs vient de publier les résultats d’une étude de 18 mois au cours de laquelle ils ont comparé le devenir de personnes âgées de 50 à 90 ans supplémentées ou non en curcumine.

Et voici ce qu’ils ont pu observer:

  • Les personnes supplémentées à la curcumine ont amélioré de 28 % leurs résultats aux tests de mémoire qu’ils avaient effectués 18 mois auparavant. Aucune évolution particulière n’a en revanche été constatée chez les personnes ayant été supplémentée avec un produit neutre.

  • Les personnes supplémentées à la curcumine ont expérimenté des améliorations notables sur le plan d’humeur.

  • Les résultats de l’imagerie cérébrale ont montré des taux de protéines tau (l’élément principal des dégénérescences), et de peptides bêta-amyloïdes (lesquels forment les plaques problématiques de la maladie d’Alzheimer) bien plus faibles que chez les personnes ayant été supplémentées avec un placebo.

Qu’est-ce que cela signifie ? 

Cette nouvelle étude montre que la curcumine, issue du curcuma, semble présenter des effets préventifs vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer et qu’elle peut même améliorer la mémoire et les résultats aux tests cognitifs. Les auteurs de l’étude pensent que c’est la capacité de la curcumine à réduire l’inflammation au niveau du cerveau qui pourrait expliquer ce phénomène. 

Comment profiter vous-même de ces effets préventifs ? 

L’une des particularités de l’étude est qu’elle porte sur une forme biodisponible de curcumine: souvenez-vous que la forme classique n’est que faiblement absorbée par l’organisme. Cela ne doit pas vous empêcher d’utiliser le curry ou le curcuma pour cuisiner, bien au contraire, mais cela signifie que pour profiter des mêmes effets que les personnes de l’étude, il vous faut choisir un supplément standardisée en curcumine qui jouit d’une meilleure absorption que les produits traditionnels comme le Super Curcuma (29 fois plus assimilable). 

Une chose est sûre: les chercheurs finissent doucement mais sûrement par rejoindre les conclusions de la médecine ayurvédique traditionnelle et les pratiques naturopathiques. Il va bien falloir admettre que les milliers d’années d’existence de l’homme n’ont pas débouché sur des croyances et des savoirs fantaisistes…

Celles qui sont arrivées jusqu’à nous ont passé avec succès le filtre de la sélection naturelle et ont donc permis à tous ceux qui y ont eu recours de mieux se guérir, de mieux survivre et donc de mieux transmettre leurs savoirs et leurs croyances... Chacun ses convictions !

 

blog vogot naturel Glutathion papaïne et curcumine

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Voeux 2023
×