CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

régénération

  • Comment régénérer la myéline grâce à l'alimentation

    Dans l'article « Terminaisons nerveuses et neuropathie inflammatoire : comment appréhender la douleur en naturopathie ? », que vous avez été nombreuses et nombreux à lire, car ce billet a suscité votre curiosité, vous avez été plusieurs à me demander s'il existait des solutions afin de restaurer la myéline.

    Des solutions, il en existe certainement plusieurs, car, comme je ne cesse de le répéter, l'inflammation n'est pas une maladie mais un état.

    Je vais vous donner la solution qui me paraît être la plus pertinente et qui n'est plus à démontrer car elle a fait ses preuves.

    Qu'est-ce que la myéline ?

    Pour rappel, La myéline est un isolant produit par des cellules Oligodendrocytes, produites elles-mêmes par les cellules progénitrices Oligodendrocytes (OPCs) de la matière grise et de la substance blanche du cerveau.

    La myéline agit comme une gaine protectrice et isolante autour des axones permettant ainsi une communication ultrarapide entre les cellules nerveuses du cerveau humain.

    La myéline est une lipoprotéine présente dans l’organisme des vertébrés et qui recouvre la tige des neurones ou des cellules nerveuses et dont la fonction est la transmission et la conduction d’impulsions nerveuses ou électriques qui envoient et reçoivent des messages de tous types dans le corps. 

    Lorsque la myéline est perdue ou endommagée, l’influx nerveux ralentit (le processus du système nerveux ralentit) ou cesse de transmettre, il peut en résulter un court-circuit dans la conduction de l’influx nerveux pouvant générer un dysfonctionnement du système nerveux créant des déficiences sensorielles. vision floue, problèmes de coordination et d’identification de la latéralité, difficulté à marcher, aller aux toilettes (à cause d’un contrôle insuffisant des sphincters), paralysie, etc

    Alors que la perte de myéline entraîne un déclin cognitif et est au cœur de plusieurs maladies neurodégénératives, les cellules qui permettent sa réparation deviendraient moins efficaces avec le vieillissement, ce qui n'est pas prouvé. Les cellules souches peuvent être stimulées.

    Les cellules cérébrales qui produisent la myéline, les oligodendrocytes, doivent être renouvelées tout au long de la vie par des cellules souches appelées précurseurs d'oligodendrocytes. Selon certaines études, en cas d’échec de ce processus, il y a perte de myéline et de substance blanche, ce qui peut entraîner des effets dévastateurs sur la fonction cérébrale et accélérer le déclin cognitif.

    Régénérer la myéline et nourrir le cerveau

    Pour que la myéline soit produite correctement, il est essentiel de prendre en charge, de prévenir et de guérir la bonne transmission et la bonne conduction du système nerveux. Pour cela, il est essentiel de suivre un rééquilibrage alimentaire comprenant les aliments nécessaires à la bonne production et à la régénération, en donnant une attention forte aux associations alimentaires. Sans cela, vous aurez de grandes difficultés à régénérer la myéline. Ce n'est pas un simple travail de nutritionniste ou de diététicien, mais une recherche poussée et longuement réfléchie, prodiguée par un naturopathe-hygiéniste, spécialisé dans ce domaine.

    Certaines maladies auto-immunes et les facteurs chimiques extérieurs, tels que pesticides dans les aliments, peuvent endommager la gaine de myéline. Pour les aliments qui aident à la régénération de cette couverture nerveuse, vous devez éliminer les produits chimiques nocifs de l'alimentation et modifier votre mode de vie. En outre, vous aurez besoin de minéraux et de graisses spécifiques, de préférence obtenues grâce à une alimentation riche en nutriments.

    Aliments qui détériorent les gaines de myéline et les fonctions du système nerveux

    • Graisses nocives ou saturées 

    Evitez à tout prix les frites (les fritures en général), les saucisses (charcuteries en général), minimisez la viande rouge et le lait de vache et dérivés.

    • Sucre raffiné

    Ce glucide à absorption rapide est l’un des irritants les plus puissants du système nerveux, il le détériore et, pendant longtemps, il produit une myriade d’affections. Faites tout votre possible pour éviter les sodas, les aliments transformés, les plats cuisiné industriels qui contiennent souvent des sucres cachés, les gâteaux et les sucreries, le ketchup et tout ce qui en contient.

    •  Tous produits raffinés

    En plus du sucre blanc ou raffiné, évitez les farines blanches, le riz blanc, le pain blanc style " baguette quotidienne " ou les sandwiches vendus en restauration rapide de type hamburgers ...  car, qui dit raffiné, dit dépourvu de vitamines et de sels minéraux, de nutriments essentiels entre autres.

    Aliments qui nourrissent et réparent les gaines de myéline

    •  Mangez des aliments riches en choline et inositol

    Ces acides aminés sont essentiels à la gaine pour réparation de la myéline. La choline se trouve dans les œufs, le bœuf, les haricots et des noix. Elle aide à empêcher les dépôts gras de se former dans le corps. L'inositol, quant à lui, soutient un système nerveux sain en aidant à la création de la sérotonine. Noix, légumes et bananes contiennent l'inositol. Les deux acides aminés se combinent pour produire de la lécithine, ce qui réduit les mauvaises graisses dans le sang. Les taux élevés de cholestérol et de graisses sont connus pour empêcher la réparation de la gaine de la myéline.

    •  Mangez des aliments riches en vitamines du groupe B

    La vitamine B1, également appelé la thiamine, et B12 sont des composants physiques de la gaine de myéline. Les aliments contenant des B1 comprennent le riz, les épinards, les linteaux et le porc. La vitamine B5 peut être trouvée dans le yaourt au lait de chèvre ou de brebis et le maquereau ou la sardine. N'oubliez pas également que la vitamine B5 se trouve aussi dans les anchois. Les grains entiers sont riches en vitamines B et de nombreuses céréales sont enrichis avec eux. Les produits laitiers sont également riches en vitamine B. Ces nutriments augmentent le métabolisme, qui brûle les graisses du corps, et ils transportent l'oxygène.

    ATTENTION : évitez absolument tout produits laitiers à base de lait de vache, qui, comme nous l'avons vu plus haut, sont des destructeurs de la myéline.

    •  Ajoutez des aliments qui contiennent du cuivre

    La gaine de myéline se régénère en utilisant des lipides, qui ne peuvent être créés en utilisant une enzyme de cuivre-dépendante. Sans cette aide, d'autres nutriments ne peuvent pas faire leur travail. Le cuivre se rencontre dans les lentilles, les amandes, graines de citrouille, graines de sésame et chocolat noir. Le foie et les fruits de mer peuvent également contenir du cuivre dans des doses plus faibles. Les herbes séchées comme l'origan et le thym sont un moyen facile d'ajouter le minéral à votre régime alimentaire.

    Suppléments et vitamines

    Vous devez prendre des aliments et des suppléments riches en acide folique et en vitamine B12, vitamines essentielles à la protection du système nerveux et à la réparation adéquate de la myéline, ainsi qu’à la prévention des dommages. La recherche a confirmé que les personnes souffrant de sclérose en plaques qui avaient inclus dans leur rééquilibrage alimentaire un traitement d’acide folique, amélioraient de manière significative les symptômes et la réparation de la myéline.

    Voici quelques compléments alimentaires à avoir chez soi :

    Ultramax Anti-Oxydantsaide l’organisme à se protéger d’une des principales causes du vieillissement prématuré, le stress oxydatif, causé par les radicaux libres. En effet, de nombreux facteurs favorisent leur production. Cette espèce chimique très instable oxyde les cellules et fragilise le système immunitaire, provoquant l'apparition de certaines maladies comme le cancer. Seuls les antioxydants peuvent alors équilibrer les fonctions naturelles de l’organisme mis à mal. Grâce à sa formule unique en antioxydants végétaux, Ultramax Anti-Oxydants est un puissant anti-âge, qui redonne bien-être et vitalité.

    Lithium Orotate, utilisé pour prévenir le déclin cognitif. L’orotate de lithium connaît d’autres applications : il est neuroprotecteur et, de ce fait, il est très utile dans les pathologies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson ou encore la sclérose en plaques.

    Thé vert et herbes

    Inclure des plantes et herbes anti-inflammatoires dans le rééquilibrage alimentaire : pour protéger les gaines de myéline, il est nécessaire de réduire l’inflammation dans le corps, qui est le pilier du traitement de la sclérose en plaques ou autres maladies dégénératives. Le thé vert, par exemple, ainsi que le thé au saule blanc, au citron ou aux agrumes, la griffe du diable (Harpagophytum), ainsi que les vitamines C et D ne devraient pas manquer à votre alimentation.

    Vitamine C

    Excellent « nettoyant », anti-inflammatoire et antioxydant puissant. Elle est définitivement recommandée pour maintenir un corps en bon état avec un système immunitaire en meilleure santé, un corps exempt de graisses et de toxines et permet de réduire l’inflammation. Tout cela est nécessaire pour que le système nerveux fonctionne correctement et que la myéline soit bien protégée. La vitamine C peut être trouvée dans des aliments tels que les agrumes (oranges, citrons, etc.), brocolis, algues, goyaves, etc.

    Acides gras essentiels

    Doivent être inclus dans l’alimentation quotidienne, ils sont essentiels à la production et au maintien des gaines de myéline et, composés principalement d’acide oléique. Saviez-vous que votre cerveau est composé à 60% de graisse ? Mais à partir de matières grasses telles que les oméga-3 et les oméga-6.

    Acide oléique

    Les olives sont une source riche de cet acide essentiel, un oméga-6 que l’on trouve également dans les poissons, le poulet, les noix, l'avocat, l’huile d’olive extra vierge et les graines.

    Acide folique

    Essentiel au bon fonctionnement du système nerveux. Les aliments qui en contiennent sont : les graines entières, céréales intégrales, etc.

    Oméga-3

    Les poissons d’eaux profondes contiennent de bonnes quantités d’acides gras oméga-3, qui participent aux fonctions cérébrales en améliorant la transmission de l’influx nerveux, en plus de contribuer à réduire l’inflammation du corps.

    Vitamines A et D

    Il s’agit d’un soutien supplémentaire pour le système immunitaire dans des conditions optimales, ainsi que pour la guérison des dommages causés par la myéline ou en cas de maladies démyélinisantes. Les fruits et légumes oranges comme la papaye, l'orange, la carotte, etc., sont riches en vitamine A, l’huile de foie de morue est une bonne source de vitamine A, D et acides gras essentiels. La vitamine D est l’une des meilleures options pour réduire considérablement le risque de démyélinisation.

    Acides aminés

    Essentiels à la transmission des messages cérébraux, ils sont le fondement avec lesquelles les protéines sont construites, améliorant ainsi la capacité de communication interne du cerveau. Je vous recommande d’inclure dans votre rééquilibrage alimentaire l’amarante (qui contient tous les acides aminés essentiels dont votre corps a besoin), la levure de bière, les algues telles que la spiruline (qui est également riche en minéraux et en vitamines).

    Fruits

    Le sucre dans les fruits (fructose) est un élixir pour le cerveau. Consommez 3 ou 4 fruits par jour, mais évitez de les combiner avec d’autres aliments. Mangez les agrumes en collation vers 10 heures, jamais à jeun ou pendant le petit déjeuner, attendez 20 minutes qu’ils se digèrent. Exception faite au citron qui peut être consommé en jus, à jeun, car il génère des déchets basiques. Les pommes, les poires et les pêches sont excellentes, ainsi que la papaye ou l’ananas. Les raisins ou les canneberges se mangent entre les repas au lieu de friandises, 2 heures après avoir mangé. Prenez pour habitude de consommer des fruits de saison (manger des fraises en hiver est une aberration).

    En conclusion

    Vous devez équilibrer votre glycémie en tenant compte, dans votre rééquilibrage alimentaire, aux aliments riches en glucides à libération lente tels que les grains entiers, les légumes, etc. Ils constituent le meilleur carburant pour le cerveau et le système nerveux. Ils ne forment pas de substances toxiques dans le corps et ne libèrent pas leur énergie de manière constante et progressive.

    Attention également à votre équilibre acido-basique !

    Buvez suffisamment d’eau : saviez-vous que l’eau est la meilleure impulsion électrique conductrice ? Donc, dans votre alimentation, vous devriez boire au moins 2 litres d’eau pure par jour.

    Évitez les aliments très cuits car ils perdent beaucoup de leurs nutriments naturels. Essayez aussi, le plus possible de manger cru.

    Graines : les graines sont un excellent aliment pour toutes les fonctions du système nerveux.

    Et n’oubliez pas de faire de l’exercice, qui stimule vigoureusement les fonctions générales du corps, aide le cerveau à être bien oxygéné et diminue le stress. Essayez de choisir une activité que vous aimez beaucoup, car lorsque vous vous amusez, votre cerveau sécrète des hormones qui vous causent des états de joie et de bien-être, ce qui aide énormément à stimuler les connexions neuronales.

    Maintenant que je vous ai donné un moyen de régénérer votre myéline, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas.

  • Régénération du cartilage, naturellement.

    A la suite d'un traumatisme, le cartilage du genou peut être abîmé ou fissuré, entraînant des douleurs et parfois une diminution de la mobilité.

    Dans les cas extrêmes, et sans réponse autre de la part de la médecine allopathique, une chirurgie sera proposée en cas de clapet ou de fragment libre symptomatique, ou bien en présence d'un large défect cartilagineux. Le but de l'opération est la restitution d'une surface de glissement homogène soulageant ainsi les douleurs, les blocages et les gonflements. Elle permet alors la reprise normale de la marche et des activités et évite la dégradation progressive de l'articulation.

    Bien sur avant d'en arriver là, il existe des solutions naturelles, efficaces et prouvées.

    Qu'est-ce que le cartilage?

    Le cartilage est un tissu conjonctif qui recouvre les extrémités osseuses et constitue une sorte de film protecteur de l’articulation. Il représente la pièce essentielle de l’articulation puisque c’est lui qui, lorsqu’il est intact, permet le glissement des os sans difficultés, ni douleurs. Ce tissu cartilagineux possède une extraordinaire capacité d’amortissement par rapport aux contraintes mécaniques lors des mouvements.

    De quoi est-il composé?

    Dans une proportion de 70 à 85 %, retenue par la substance fondamentale du cartilage, les chondrocytes composant le cartilage participent à la synthèse et au maintien du tissu cartilagineux. Ces cellules synthétisent et dégradent les principaux composants de ce tissu. La trame principale du tissu cartilagineux est constituée par la substance fondamentale, elle-même composée de protéoglycanes et de fibres de collagène (type 2 et 9) constituant l’armature qui structure l’ensemble.

    Les protéoglycanes ont longtemps été désignés sous le terme de « mucopolysaccharides acides » en raison de leur forte capacité de rétention de l’eau, de leur nature glucidique et de leur caractère acide provenant de leurs multiples charges négatives. Ces longues chaînes protéiniques sont composées de molécules de base contenant de la glucosamine ou galactosamine, de l’acide glucuronique, de l’acide iduronique et du galactose.

    La médecine allopathique considère trop souvent l’arthrose comme une fatalité qu’il faut subir en recourant à l’aspirine, aux anti-inflammatoires et autres procédés classiques délétères tels que les infiltrations par exemple.

    Ne perdez JAMAIS de vue que votre corps possède un énorme potentiel de pouvoir de régénérescence, et que comme tous tissus humains, le cartilage articulaire est vivant, se nourrit, se reconstitue et se régénère tous les 3 mois. Cette régénérescence à lieu quel que soit l’âge du sujet, et peut être stimulée par des techniques douces, comme la naturopathie ou l’ostéopathie par exemple.

    Contrairement aux idées reçues, une autre hypothèse intéressante émet que ce ne serait pas l’avancée en âge qui serait la cause principale de l’arthrose, mais plutôt un dysfonctionnement du métabolisme de régénération du cartilage favorisé par divers microtraumatismes conséquences du mode de vie du sujet.

    Comme je vous l'ai expliqué ci-dessus, les chondrocytes génèrent la substance fondamentale du cartilage, c’est-à-dire les protéoglycanes et le collagène. En particulier le collagène de type II qui représente le véritable squelette du cartilage.

    Dans la pathologie arthrosique, en naturopathie, nous avons constaté depuis longtemps, que la perte des protéoglycanes était rapide, mais réversible et rapidement remplacée.

    Autres idées reçues, la perte du collagène serait beaucoup plus lente, mais irréversible.

    Nous allons donc dans un premier temps préserver particulièrement le collagène.

    Pour des raisons, dorénavant, bien connues (âge, obésité, déséquilibre alimentaire, malbouffe, hérédité, traumatismes, troubles de la posture, activités sportives intenses, activités professionnelles…), accompagnées ou non de sollicitations mécaniques anormales de l’articulation, des troubles enzymatiques de régénération du cartilage vont progressivement se manifester et modifier sa structure et sa constitution en particulier dans sa composante collagène.

    Peu à peu, le cartilage va s’appauvrir, se déstructurer et s’amincir induisant ainsi ce que l’on nomme un état arthrosique.

    Cette évolution arthrosique n’est pas inéluctable, si on prend soin de bien alimenter et entretenir la matrice cartilagineuse garante de la qualité du cartilage. L’arthrose peut être prévenue et freinée avant l’apparition des troubles mécaniques et grandement améliorée même si les douleurs sont déjà installées.

    Il est évident que pour procurer au cartilage un maximum de chances de se reconstituer, il faut lui fournir de la matière première sous forme de nutriments ciblés grâce à des compléments alimentaires de qualité.

    L’apport de nutriments adéquats peut avoir une action remarquable sur la physiologie, le métabolisme et la composition de la matrice cartilagineuse dont dépend l’état du cartilage et des articulations.

    Par exemple, l’apport régulier de glucosamine fait partie depuis plusieurs années des moyens utilisés par la naturopathie afin de soulager et de pallier aux problème de santé des arthrosiques. Bien que de nombreuses personnes soient satisfaites de l’usage de certains complexes naturels et à base de glucosamine, les résultats, réels et documentés, ne sont cependant pas toujours identiques d’une personne à l’autre.

    Dans un autre temps, votre professionnel de santé, vous aidera à effectuer un travail en profondeur sur votre terrain, grâce à un rééquilibrage alimentaire dissocié, personnalisé, bien ciblé. C'est la base de tout commencement, de prise en charge, par votre naturopathe.

    Il est donc nécessaire d’avoir une alimentation adéquate qui permette aux tissus cartilagineux de se régénérer rapidement.

    Quels aliments consommer?

    L’un des acides aminés les plus importants pour une régénération rapide du cartilage est la lysine. Son rôle est d’absorber le calcium et de produire du collagène pour reconstruire le tissu endommagé, et aussi d’améliorer l’aspect de la peau et de consolider les tendons.

    La quantité de lysine journalière qu’il faut consommer pour contribuer à une réparation plus rapide du cartilage est de 12 mg (milligrammes) de lysine par kilo de poids corporel. Les aliments qui contiennent une grande quantité de lysine sont les suivants :

    • Les légumineuses

    • Les fruits de mer et petits poissons

    • Le soja

    • Les fruits secs

    • La levure de bière

    Bien entendu, je ne peux vous suggérer de consommer des produits laitiers et de la viande rouge qui sont de grands destructeurs de cartilages et producteurs d'ostéoporose. Ces aliments sont à bannir de votre alimentation, car très acidifiants.

    Évitez aussi le gluten et ses sous-produits, ainsi que les aliments contenants de la solanine.

    La vitamine C est aussi indispensable pour augmenter les défenses de l’organisme. Mais elle a aussi la fonction d’assurer la production de collagène, en permettant que le sang soit constamment oxygéné. Et qu’en circulant dans les artères, il fournisse aux blessures les éléments nécessaires à leur reconstruction.

    Une grande carence en vitamine C peut immédiatement bloquer le processus de cicatrisation. De fait, les êtres humains ont besoin de plus de 75 mg journaliers de cette vitamine afin d’assurer une réparation constante des parties endommagées du corps. Les aliments qui en contiennent le plus sont, entre autres, les suivants :

    • Le kiwi

    • L’orange

    • Les fraises

    • Le citron

    A consommer en dehors des repas, afin d'en tirer le meilleur bénéfice.

    Comment limiter l'usure du cartilage?

    À force d’exercer des contraintes sur les articulations, le cartilage se fragilise et s’érode. On veut justement éviter ce phénomène qui mène à des douleurs et des problèmes plus grands.

    Comment faire ? Il y a de nombreuses solutions qu’il faut combiner aux remèdes pour soulager et réparer le cartilage. Si vous suivez mes conseils pour améliorer votre quotidien, vous en limiterez les dégâts !

    Alimentation saine et adéquate

    L’alimentation est un facteur extrêmement important ! La nourriture que vous consommez a un énorme impact sur votre santé et votre bien-être. C’est d’ailleurs le cas pour la grande majorité des problèmes de santé. Tandis que certains aliments favorisent le bien-être articulaire, d’autres sont néfastes. L’alimentation anti-arthrose existe, elle soulage les articulations et préserve les cartilages.

    De manière générale, évitez tous les aliments néfastes à votre santé tels que les produits industriels et raffinés (café, sucre, farine…), les aliments acidifiants ainsi que les graisses saturées (viande, fromage, beurre…).

    Préférez manger tout ce qui provient de la nature végétale, d’origine biologique au maximum pour éviter d’ingérer des substances toxiques comme les pesticides et les métaux lourds. Privilégiez donc les légumes, les fruits, les légumineuses et les épices qui apportent vitamines, minéraux et antioxydants qui neutralisent les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et des inflammations.

    Pensez aussi à boire suffisamment d’eau (entre 1,5 et 2 litres par jour selon le profil et le mode de vie), toujours en dehors des repas.

    Perdre du poids

    Le poids est un facteur aggravant. Perdre du poids permet de réduire la pression exercée sur les articulations. Vous ne pensez pas avoir du poids à perdre ? C’est possible, mais sachez que même quelques kilos feront une nette différence au quotidien. La somatropine naturelle permet une régénération rapide des cellules, ce qui lui vaut ses propriétés nécessaires. Cependant, aujourd’hui, cette hormone est aussi très utilisée pour ses avantages amincissants et pour ses vertus contre le vieillissement.

    Se muscler pour soulager les articulations

    Vos muscles soutiennent vos articulations. Avec des muscles toniques, la pression exercée sur les articulations sera moins importante car elle sera mieux répartie et davantage soulagée par les muscles. Rien ne sert de prendre trop de muscle, l’idéal étant d’avoir des muscles toniques et pas trop lourds. Un vélo d'appartement sera une excellente option, dans un premier temps.

    Massages, rééducation et étirements articulaires

    Les massages, la rééducation et les étirements peuvent être très bénéfiques pour assouplir et guider les articulations. Un muscle détendu et un bonne santé sera plus enclin à soutenir correctement les articulations. La pression articulaire diminue et le cartilage est mieux préservé. Consultez votre professionnel de santé pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

    Quels compléments alimentaires utiliser?

    Les compléments alimentaires peuvent être des remèdes très efficaces pour soulager les douleurs. Ils permettent aux articulations de rester souples et en meilleur état. Pour éviter de développer d’autres problèmes à cause de substances néfastes, préférez acheter des produits naturels de grande qualité, sans effets indésirables.

    Les bienfaits seront plus puissants avec des compléments alimentaires de qualité. Je vous conseille quelques produits que je sais être de qualité, pour les avoir testé.

    Efficacité de l’association: Harpagophytum, Uncaria Tomentosa, Curcuma

    L'harpagophytum est une puissante plante médicinale anti-inflammatoire et analgésique efficace pour soulager les douleurs articulaires, musculaires et tendineuses.

    Uncaria Tomentosa: Son emploi dans la journée atténuera ou fera disparaître la douleur du colon par un effet anti-inflammatoire. 

    Curcuma: Traditionnellement recommandé contre les lourdeurs digestives, les problèmes de peau et divers troubles inflammatoires, le curcuma possède de puissantes propriétés thérapeutiques.

    La synergie des trois substances est régulièrement décrite comme «incroyable» et «spectaculaire». C'est le meilleur complément pour commencer la reconstitution du cartilage naturellement.

    Confort articulaire

    Synergie de 4 plantes qui favorisent le confort articulaire, pour la force et la santé de l'os, le complément Confort articulaire saura vous soulager efficacement.

    Des recherches ont montré les propriétés anti-inflammatoires de l'harpagophytum. Certaines indiquent également que sa racine peut améliorer la mobilité et soulager la douleur en cas d'arthrose. La commission E et l'ESCOP ont reconnu son utilité pour contribuer au traitement des troubles dégénératifs du système locomoteur (squelette, muscle, articulation) ainsi que pour contrer la douleur accompagnant l'arthrose.

    Le jus contenu dans la tige du bambou est très riche en silice qui permet de consolider les tissus cartilagineux.

    C'est à partir de la reine des prés que l'on a pu synthétiser l'acide salicylique qui a servi à fabriquer l'aspirine. Elle est en effet riche en silicates.

    L'ESCOP reconnaît l'usage des feuilles de cassis comme traitement adjuvant des troubles rhumatismaux, de part leur propriété anti-inflammatoires.

    Arthro-souplesse

    Cette synergie de plusieurs plantes, sous forme d'extrait aqueux, favorisera une meilleure mobilité et contribuera à soulager durablement vos articulations douloureuses. Chaque ingrédient du complément Arthro-souplesse, possède des composées qui vont agir sur vos articulations.

    Vous pouvez prendre séparément:

    Chondroïtine (sulfate)

    La chondroïtine est naturellement présente dans le cartilage. Elle contribue à l’hydratation, la flexibilité, l’élasticité et la protection du tissu conjonctif.

    La chondroïtine sulfate est souvent indiquée pour soulager les douleurs articulaires, favoriser la reconstruction du cartilage et du liquide synovial ainsi que pour ralentir la dégénérescence des tissus. Il est souvent recommandé d’associer la chondroïtine à la glucosamine pour une plus grande efficacité et de meilleurs résultats.

    Glucosamine (HCL)

    La glucosamine est naturellement présente dans le cartilage. Elle joue un rôle essentiel dans la bonne santé du cartilage et des articulations en favorisant la reconstruction des tissus, en ralentissant la dégradation du cartilage et en soulageant les douleurs articulaires.

    Lorsque la glucosamine est moins bien synthétisée par l’organisme, l’arthrose s’installe. Association de la glucosamine HCL avec la chondroïtine très régulièrement recommandée.

    Harpagophytum (griffe du diable)

    L’harpagophytum est une plante médicinale anti-inflammatoire et analgésique très efficace pour soulager les douleurs articulaires, musculaires et tendineuses. Elle est notamment recommandée contre les maux liés aux rhumatismes, à l’arthrose et aux inflammations articulaires en tout genre. Je vous conseille d’acheter de l’harpagophytum de qualité sous forme de gélules ou liquide pour en ressentir tous les bienfaits. Pour l’arthrose, un traitement de 2 ou 3 mois est souvent nécessaire.

    Acide hyaluronique

    L’acide hyaluronique fait partie des éléments qui composent le cartilage et le liquide synovial (liquide qui protège l’articulation). Naturellement présent dans notre organisme, l’acide hyaluronique est de moins en moins synthétisé avec l’âge. Le mode de vie et l’alimentation ont aussi un impact sur sa production. Il peut donc être intéressant de se complémenter en acide hyaluronique pour limiter la dégénérescence et favoriser la reconstruction du cartilage.

    Curcuma

    Le curcuma est une plante médicinale anti-inflammatoire puissante et efficace. Il s’agit d’un remède naturel fréquemment utilisé contre l’arthrose, l’arthrite et toutes les inflammations des articulations et des os. Le curcuma de qualité, en quantité suffisante, en gélules ou liquide, soulage les douleurs articulaires, musculaires, tendineuses… Les arthrosiques qui en prennent sont ravis de ses bienfaits. Cet anti-inflammatoire naturel vaut vraiment le détour. Il ne réparera pas le cartilage, mais il vous soulagera.

    Collagène

    Le collagène est une protéine naturellement présente dans le cartilage et dans beaucoup d’autres parties du corps humain (tendons, ligaments, organes et peau). Il participe à la résistance et à l’élasticité des tissus, et aide à réparer le cartilage. De ce fait, il soulage les douleurs articulaires.

    Le collagène est synthétisé par l’organisme mais avec l’âge, le mode de vie et le mode d’alimentation, il est rarement fabriqué en quantité suffisante. Il est possible de se supplémenter en collagène pur ou de consommer des aliments qui vont favoriser la synthèse du collagène par l’organisme. Pour produire plus de collagène il faut, entre autres, consommer des aliments ou compléments alimentaires qui contiennent de la lysine, comme nous l'avons vu ci-dessus, du magnésium, du zinc et de la vitamine C.

    Une solution très efficace pour favoriser la production de collagène : la glycine. Seulement quelques grammes de glycine par jour suffisent à booster la production de collagène. Retrouvez ses bienfaits dans la Somatropine naturelle. Elle permet une régénération rapide des cellules, ce qui lui vaut ses propriétés nécessaires. Cependant, aujourd’hui, cette hormone est aussi très utilisée pour ses avantages amincissants et pour ses vertus contre le vieillissement.

    Silice / silicium organique

    Le silicium organique (silice), oligo-élément naturel, est un composant naturellement présent dans l’organisme. Il a des effets positifs au niveau des articulations car il favorise la régénération du cartilage. Avec l’âge, la quantité de silicium présente dans l’organisme tend à diminuer et le mode de vie et d’alimentation peut contribuer à cette baisse. Le silicium est pourtant nécessaire à la synthèse des composants essentiels à la bonne santé du cartilage : glycosaminoglycane, collagène, acide hyaluronique et élastine. Voici un produit intéressant Silicium organique.

    Bambou

    Riche en silicium, le bambou stimule la production de collagène, qui facilite ensuite la reconstruction des cartilages. De quoi consolider vos os en cas de fracture ou en prévention de l'ostéoporose. Utile également en cas de problèmes articulaires.

    Le bambou est la plante de choix par sa haute teneur en silice (77%), contenu dans ces exsudats. Cet oligoélément, abondant dans la nature, voit sa présence se raréfier dans la nourriture dévitalisée « moderne ». Pourtant, le silicium est une substance importante pour le corps, surtout pour la peau et les os. Il stimule la synthèse du collagène contenu dans les tissus osseux et conjonctifs et facilite ainsi la reconstitution du cartilage détruit au cours de maladies articulaires comme l'arthrose. À cette action bénéfique sur les articulations, s'ajoute un effet reminéralisant. Il permet d'éviter la déminéralisation osseuse responsable de la fragilité diffuse des os (ostéoporose) qui se produit notamment à la ménopause. Il est donc tout à fait opportun d'effectuer régulièrement une cure de bambou.

    Vitamine D3

    La vitamine D3 est nécessaire pour les os, les articulations et le cartilage. Une étude menée en 2009 confirme que l’exposition au soleil et la vitamine D, contribuent directement à une meilleure mobilité articulaire chez les personnes souffrantes de troubles articulaires. Préférez la vitamine D3 végétale ou la synergie Calcium citrate et vitamine D3.

    Les aliments riches en vitamine A, aident également à la régénération du cartilage :

    • Patate douce

    • Carottes cuites et crues

    • Potiron

    • Pissenlit

    • Persil

    • Salade

    • Épinards

    • Blettes

    • Thym

    • Cresson

    • Abricot

    • Laitue

    • Poivron

    • Ciboulette

    • Mangue

    • Melon

    • Mâche

St valentin
×