CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Fenugrec

Fenugrec

Description

Nom Scientifique : Faenum graecum.

Famille des papilionacées communes.


                                             

 

Le nom du genre "Trigonella"  vient du latin "trigonus"  signifiant triangle, par allusion à la forme prismatique des graines du fenugrec. 

Le mot fenugrec vient du latin "faenum graecum" qui signifie « foin grec ». Ce nom de "foin grec" lui vient du fait que le fenugrec est une papilionacée commune, comme le trèfle ou la luzerne, et donc elle était utilisé comme foin pour le bétail.

Histoire.

Les romains  faisaient venir de Grèce le fenugrec.  Les égyptiens lui avaient trouvé deux usages : ils le cuisinaient, mais ils utilisaient également les graines pour fabriquer l'encens et embaumer leurs momies. Un papyrus égyptien datant de 1500 av. JC, le papyrus Eber, atteste déjà de son existence à cette époque pour traiter les brûlures.


Le célèbre médecin grec Hippocrate mentionne le fenugrec comme un remède apaisant. 

Dioscoride, médecin grec du 1er siècle après JC, recommande le fenugrec pour traiter les troubles gynécologiques, tels que l'infection de l'utérus et les inflammations vaginales et vulvaires.

On retrouve le fenugrec cité dans le chapitre 70 du "Capitulare de villis vel curtis imperii", ordonnance royale rédigée sous le règne de Charlemagne.

Quant aux femmes des harems, dans les pays arabes, elles consommaient quantité de graines de fenugrec grillées : c'était bon pour leur cheveux, et surtout, elles y gagnaient les rondeurs exigées par leurs sultans et maîtres.

En France, le fenugrec est utilisé dès le Moyen-âge et est inscrit à la Pharmacopée depuis le XVIIème siècle.

Culture et habitat.

Originaire d’Afrique du Nord et du bassin méditerranéen, cette plante est cultivée depuis longtemps en Asie notamment en Chine et en Inde.
Le fenugrec est visible dans les régions méridionales de l'Europe, il ne pousse pas à haute altitude. Pour sa culture, le fenugrec apprécie une terre légère, chaude, et une bonne exposition.

Description botanique.

Il s'agit d'une petite plante herbacée annuelle de 20 à 50 cm de hauteur. 
 

  • Les feuilles sont trifoliolées, c'est à dire qu'elles sont composées de trois folioles, ovales (proches de celles du trèfle).
  • Les fleurs de fenugrec sont blanchâtres et le pétale qui recouvre le reste de la corolle a une forme triangulaire. 
  • Les fleurs donnent des fruits qui sont des gousses de huit centimètres renfermant dix à vingt graines anguleuses.

Composition.

Le fenugrec est une plante épice qui contient :

  • phosphore
  • fer
  • soufre
  • acide nicotinique
  • des alcaloïdes
  • saponines (à l'origine de ses propriétés stimulantes de l'appétit) 
  • flavonoïdes
  • vitamines A, B1, C
  • magnésium
  • calcium 
  • protéines (30%)
  • des saponines stéroïdes (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles).

Propriétés et vertus.

Les graines du fenugrec possèdent de multiples propriétés :

  • Action tonique et hypotensive sur le cœur
  • Diurétique
  • Abaisse le taux de cholestérol et triglycérides
  • Reconstituant dans les cas d'asthénie
  • Stimulant du pancréas
  • Anti-inflammatoire (traitement de l'arthrite et la bronchite, un effet protecteur contre les ulcères gastriques).
  • Réduit le taux de glycémie (action due à la présence d'un alcaloïde, la trigonelline)
  • Aphrodisiaque
  • Galactogène


Sa grande richesse en glucides et protides fait du fenugrec une plante exceptionnelle dans les cas de dénutrition.

Indications thérapeutiques.

Comme il favorise la prise de poids, il est donc indiqué dans :

  • la dénutrition chez les personnes âgées, les malades ou chez les convalescents
  • l'amaigrissement
  • le manque d‘appétit
  • la maigreur
  • l'anorexie


Il combat l'anémie, grâce à la présence de fer dans sa composition.

Au Maroc, les graines du fenugrec seraient en plus utilisées en médecine populaire, contre la stérilité, comme aphrodisiaques, en frictions capillaires pour fortifier et embellir les cheveux, contre l'anémie et les ictères (jaunisse).

Contre-indications.

Le fenugrec est contre-indiqué pendant la grossesse (risque de contractions), l'allaitement et l'enfance. Il ne faut pas le prendre en cas de diabète (risque d'hypoglycémie).

Traditionnellement, on utilisait les graines de fenugrec pour provoquer les contractions utérines et faciliter l'accouchement. Par mesure de sécurité, on recommande aux femmes enceintes d'éviter d'en consommer dans des quantités qui excéderaient les doses alimentaires habituelles, afin d'éviter tout risque de provoquer une « fausse couche » ou un accouchement prématuré.

Effets indésirables.

  • La consommation de grandes quantités de graines de fenugrec peut causer des troubles gastro-intestinaux (diarrhée, ballonnements), généralement passagers, à cause de leur haute teneur en fibres.
  • L'emploi prolongé des graines de fenugrec en application externe provoque parfois des réactions allergiques.

Interactions médicamenteuses.

a) Avec les anticoagulants:

  • Augmentation du temps de saignement (source de coumarine ou inhibition de l'agrégation plaquettaire.


b) Avec les antidiabétiques:

  • Altération du contrôle glycémique, déclenchement d'une hypoglycémie.

Pays producteurs.

Les principaux producteurs du fenugrec sont le Maroc, la Turquie, l'Egypte, la Grèce, l'Inde, la Chine. Le fenugrec est également cultivé dans le sud de la France. Sur le continent américain il est notamment cultivé en Californie et en Argentine.

Valeurs nutritionnelles des graines.

Pour une portion de 100 g de graines de fenugrec:

  • Energie (kCal) 323 kCal
  • Protéines 23 gr
  • Lipides 6.41 gr
  • Glucides 58.35 gr
  • Fibres 24.6 gr
  • Eau 8.84 gr

Fenugrec

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Dates fermeture hivernale 2022 2023
×