Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    LA PEAU

    QU'EST-CE QUE LA PEAU ?

    La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.

    Chez l'Homme, elle est l'un des organes les plus importants du corps en regard de sa surface et de sa masse : chez l'adulte, environ 2 m² pour 5 kg.

    La dermatologie est la spécialité médicale qui traite des affections de la peau.

     

     

    Caractéristiques

    Histologie

    Des points de vue histologique et anatomique, la peau comprend trois parties principales :

    • La partie superficielle, la plus mince, nommée : épiderme. Elle est rattachée à une partie inférieure (4 sur le diagramme).
    • La partie interne la plus épaisse : le derme (5 sur le diagramme).
    • Une couche plus profonde, l'hypoderme, qui n'est classiquement pas assimilée à une couche de peau (6 sur le diagramme).

    L'ensemble « peau » et ses phanères (ongles, poils) se nomme le tégument.

     

     

    1- pore de transpiration
    2- jonction dermo-épidermique (papille dermique)
    3- terminaison nerveuse (toucher)
    4- épiderme
    5- derme
    6- hypoderme
    7- veine
    8- artère

    9 - Poil
    10- cornée
    11- couche pigmentée
    12-
    kératinocytes
    13- Mélanocytes
    14- muscle érecteur du poil
    15-
    glande sébacée
    16- folicule pileux
    17- bulbe
    18-
    nerf
    19- système lymphatique et vasculaire
    20-
    glande sudoripare eccrine
    21- Corpuscule de Pacini

    Perception

    La peau joue un rôle dans la nociception. Les terminaisons nerveuses contenues dans la peau, et notamment au bout des doigts, permettent à l'homme d'explorer son environnement par le toucher. La peau permet ainsi une sensibilité à la pression, à la température, et à la douleur. Elle possède quatre types de récepteurs, qui réagissent en fonction de stimuli différents, et qui retournent des informations interprétables par le cerveau. Ces informations parcourent la colonne vertébrale, jusqu’au thalamus via deux types de canaux : l’un pour les informations concernant la douleur et la température, l’autre pour le toucher à proprement parlé (texture, dureté, etc…).

    Récepteur Perception Forme Durée de perception Grandeur du champ récepteur Fréquences perçues
    Merkel Pression lente: légère tape, petits détails Disque Tant que stimulus est présent petit (1 mm) 0.3 à 3 Hz
    Meissner Pression rapide: tremblement, frottement Boudin Ne dure pas petit 3 à 40 Hz
    Ruffini Étirement Cylindre Tant que stimulus est présent grand (8 mm) 15 à 400 Hz
    Pacini Vibration rapide Oignon Ne dure pas grand 10 à 500 Hz

     

    Troubles trophiques locaux

    Localement, la peau salie, érodée ou blessée peut être source de développement d'organismes pathogènes.

    Certains de ces micro-organismes, composant la flore cutanée, peuvent par ailleurs devenir pathogènes s’ils se développent en excès en raison d'un déséquilibre du milieu cutané. Le déséquilibre peut être induit par un excès de souillures ou à contrario, une trop forte détersion. Une rupture ou perturbation de cet équilibre peut conduire à la prolifération d’un ou plusieurs organismes et à une infection (externe ou interne de l’organisme). L'érosion excessive par exfoliateurs ou produits nettoyants attaquant les sébums et organismes protecteurs, comme par exemple un biocide, un antibiotique ou autre produit cosmétique, tue les organismes protecteurs de la peau ou de la muqueuse. Il peut en résulter une brutale prolifération de champignons, conduisant à une mycose.

    Les cellules mortes qui s’accumulent sur l’épiderme, mélangées avec des sécrétions sébacées et à la sueur ainsi qu’à la poussière, la terre ou à diverses substances (dont maquillages, crèmes..) peuvent former une couche de surface supportant le développement de nombreux micro-organismes, spécialisés ou opportunistes, en particulier par une flore bactérienne susceptible de produire une odeur caractéristique.

    Par ailleurs, les agents externes, qu'ils soient chimiques ou organiques, peuvent contribuer à des réactions allergiques.

    Des perturbations (hormonales ou autres) impliquant une suractivité des glandes sébacées (produisant le sébum, lubrifiant naturel de la peau saine) conduisent à une peau plus grasse et épaisse. La peau grasse est moins sujette à l’apparition de rides ou d'autres symptômes de vieillissement, l'huile du sébum contribuant à la maintenir humide et mieux protégées sous l’épiderme. La peau grasse est davantage susceptible de produire des boutons d’acné, au niveau des pores visibles (sauf autour des yeux et du cou sur la tête), ou des pores obstrués (phénomène dit de « points noirs »). Par ailleurs, une tentative sévère de dégraissage peut favoriser une aggravation de la sécrétion de sébum, ce pourquoi les détergent doux sans huile, cires ou autres agents lipidiques sont recommandés aux peaux grasses.

    Acide hyaluronique issu de biotechnologie

    4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

    ×