CYBERBOUTIQUE VOGOT

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT

VOGOT

Santé physique (partie 2)

Le débat suivant vous donnera des indications pour évaluer votre état et l’améliorer si nécessaire.

 

Il y a trois facteurs à considérer quand on examine votre bilan de santé. Le premier est la nourriture que vous consommez, les liquides que vous buvez et les médicaments que vous prenez. Le second est votre programme d’exercices. Et le troisième, souvent oublié mais vital, est votre modèle de respiration habituel et le profil émotionnel résultant. Chacun de ces facteurs peut être amélioré à votre avantage, sans recours à une aide professionnelle. A ce niveau de base de santé, c’est votre responsabilité de saisir l’opportunité à prendre soin de vous-même.

Tout d’abord, on peut examiner les habitudes alimentaires. Les règles générales d’un régime cardio-vasculaire s’appliquent également à la santé visuelle. Trop de graisse animale peut mener à la congestion des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la circulation. Les légumes crus riches en sels minéraux sont toujours sains ; tout comme les céréales complètes, le riz ou le froment. Les fruits ont leur place dans un régime équilibré, ainsi que la nourriture riche en protéines, comme la viande et le tofu. Maintenir un régime équilibré est le premier sentier à suivre vers un fonctionnement visuel sain.

Mais la façon dont notre corps traite la nourriture dépend des habitudes de mouvement. Deux personnes peuvent manger la même chose, et malgré cela leur corps répondra de manière totalement différente, suivant leur façon de prendre de l’exercice. Nous allons tourner maintenant notre attention vers notre programme quotidien, pour déterminer si on peut profiter des exercices particuliers qui stimulent directement la circulation et la santé cardio-vasculaire. Nous avons vu que le mouvement des yeux est vital pour une perception maximale. De nombreuses personnes ont l’habitude de ne pas bouger beaucoup les yeux, de les garder plutôt bloqués sur un regard fixe, inhibant le mouvement à cause de différents traumatismes de l’enfance, qui ont accentué négativement le regard actif.

La même chose se passe avec tout le mouvement corporel. En fait, les personnes qui inhibent le mouvement des yeux inhibent souvent aussi le mouvement corporel.

Et en ce qui vous concerne ? Aimez-vous bouger ? Cela vous plait-il de vous lever et de circuler, ou préférez-vous rester immobile ? Vous exercez-vous régulièrement pour que votre cœur pompe puissamment et qu’il reste un organe dynamique, ou avez-vous glissé dans l’habitude de l’exercice lent, rechargeant rarement votre corps avec mouvement et énergie ?

Comme pour les habitudes de vision, il est important de ne pas vous juger vous-même pour les mauvaises habitudes de mouvement, mais plutôt observer sans parti pris quel est votre profil actuel de mouvement et s’il convient à vos besoins de santé circulatoire.

Beaucoup d’entre nous ont des blocages émotionnels contre le mouvement, parce que de tels mouvements chargent le corps d’énergie et que nous avons souvent des blocages contre des niveaux d’énergie si élevés.

Courez-vous régulièrement, dansez-vous, sautez-vous, pratiquez-vous des sports, faites vous de longues promenades, nagez-vous, autrement dit, chargez-vous votre corps d’énergie et de vitalité ? Concrètement, faites-vous des exercices pendant au moins trente minutes trois fois par semaine ?

Le mouvement est la vie. Nous sommes constamment en mouvement, chaque moment de notre vie, de la naissance à la mort. Notre cœur bat et nos poumons se remplissent et se vident d’air, tout le temps. De même, les mouvements internes du sang sont constamment en circulation, les liquides lymphatiques circulent dans le corps et le miracle biochimique de notre système nerveux fait circuler l’information codifiée en un constant mouvement.

Dans la mesure où nous arrêtons notre corps, nous bloquons la tendance naturelle de circuler, nous réduisons la vitalité, la circulation et en dernière instance la santé visuelle. Il y a de fortes raisons émotionnelles à un mouvement bloqué. Dès à présent, nous pouvons commencer le programme d’exercices de base.

Ce programme est une combinaison unique d’exercices physiques visuels, pour que chaque mouvement de tout le corps que vous faites soit accompagné également d’un mouvement visuel. Combinée à la respiration, cette conscience du mouvement des yeux et en même temps du mouvement corporel vous donne une sensation dynamique et optimise les minutes que vous passez tous les jours à vous exercer.

Le troisième facteur de santé visuelle, la respiration, reflète l’interaction étroite entre le corps physique et les expériences émotionnelles. Chaque mouvement physique produit un modèle respiratoire parfaitement assorti, qui équilibre les besoins d’oxygène et d’élimination du bioxyde de carbone. Et chaque expression émotionnelle demande également un modèle de respiration particulier. La plupart des mouvements sont en fait un amalgame de motifs physique et émotionnels.

Le mouvement donne naturellement une bonne sensation. Notre nature est de bouger. A des époques plus primitives, la survie demandait un travail physique et un mouvement plus réguliers. Avant l’apparition de l’automobile on marchait beaucoup plus. Même faire du cheval était un bon exercice. Mais à présent, avec un moyen de transport si commode à leur portée, la plupart des gens évitent de marcher, si possible.

Les époques plus primitives demandaient que la plupart des êtres humains effectuent aussi un considérable travail physique, qui stimulait le cœur et maintenait un profil cardio-vasculaire plus sain. De nos jours nous faisons l’éloge de la technologie moderne pour avoir inventé les machines qui font la plupart des efforts et des mouvements à notre place. Ainsi, notre système de vie ne demande pas assez d’exercice pour nous garder en bonne santé. Nous devons donc renverser consciemment ce modèle, en trouvant des programmes de mouvement qui nous plaisent et qui remplaceront le travail physique.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

Anastore.com

 

×