CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

Acouphènes

L'acouphène ( tinitus en Anglais ) est une sensation auditive anormale ne trouvant pas son origine dans un son extérieur. 

L'acouphène désigne un bruit qui est entendu dans l'oreille ou dans la tête sans que ces sons existent ou soient émis dans l'environnement.

Ils sont généralement le signe d'un dysfonctionnement de l'oreille ou du nerf auditif. Les causes ont des origines variées ce qui rend les traitements difficiles.

En 1997, on comptait selon l'institut Français d'information sur l'audition 2 500 000 personnes en France souffrant de ce trouble, dont beaucoup très sévèrement. On en comptait 4 millions en 2000, et aujourd'hui en 2014 la progression a été fulgurante: 16 millions soit 1 français sur 4. Dans 95% des cas les acouphènes ne sont pas grave au sens médical du terme. Toutefois il est utile de préciser que nous expérimentons tous (ou presque) à un moment de notre vie de brefs moments ou nous entendons des sons dans nos oreilles. Ceux- ci surviennent le plus souvent à la suite d'une exposition à une musique très forte. Ces sons internes disparaîtront d'eux-mêmes, sans intervention.

Selon "la Médecine Traditionnelle Chinoise" (MTC), les causes les plus courantes des acouphènes sont l'attaque d'un « élément pervers externe », par exemple:

  • Une atteinte virale suivant la médecine occidentale, 
  • Une liaison interne liée aux émotions (colère, préoccupations, peur…), 
  • Une alimentation trop riche produisant des mucosités, 
  • Une consommation excessive d'alcool produisant du feu, 
  • Des activités sexuelles immodérées, 
  • Un surmenage physique etc. 

Toutes ces causes peuvent produire finalement un blocage de l'oreille interne et causer non seulement des acouphènes, mais également conduire à la surdité qui en est souvent l'aboutissement final.

Les mécanismes les plus importants qui conduisent à la formation des acouphènes sont le dysfonctionnement du « cœur et du rein », de sorte que la quintessence ne nourrit pas les orifices supérieurs, la perturbation de « la rate et de l'estomac » empêchant le YANG de monter et de désobstruer les orifices des oreilles.

La MTC parle également de la congestion du Feu et de l' encombrement de l'énergie du Foie qui bloquent « les méridiens » et « les vaisseaux » de l'oreille, et l'attaque venant de l'extérieur de « pervers » qui se logent dans le « méridien shaoyang » qui contrôle l'oreille.

Origine du trouble

Il est primordial de distinguer les acouphènes d'ordre « subjectifs » et les acouphènes d'ordre « objectifs ».

  • Les acouphènes subjectifs sont les plus courants (95% des cas) et sont uniquement détectables par la personne atteinte. Ils touchent essentiellement les personnes âgées de plus de 60 ans. La cause la plus fréquente est l'atteinte de la cochlée. Ils sont difficiles à traiter.
  • Les acouphènes objectifs sont exceptionnels et correspondent à un bruit audible à la fois par la personne et son entourage et dont l'origine est vasculaire. Un fait essentiel, il n'existe que dans une seule oreille.

Hypothèses retenues

  • Perturbation au niveau de la « cochlée ». 
  • Activité anormale au niveau des voies nerveuses auditives, l'émission d'influx nerveux en boucle au niveau des aires auditives du cerveau serait alors interprétée comme un son. 
  • Survenu à la suite d'un problème circulatoire . 
  • Chez les personnes souffrant d'arthrose cervicale . 
  • Séquelle d'opération de l'oreille moyenne . 
  • A la suite d'un traitement médicamenteux . 
  • Accompagnant une surdité , une tumeur bénigne ou maligne ou l'otosclérose . 
  • Accompagnant un bouchon de cérumen, une otite. 
  • Causé par le stress, les allergies alimentaires, les problèmes d'articulation de la tête et du cou. 
  • Associé à des problèmes endocrinien ou d'hypertension 
  • Associé à la maladie de Ménière. 
  • Associé à un bocage de l'articulation temporo-mandibulaire.

Anatomie de l'oreille

1) Hélix
2) Fosse triangulaire
3) Anthélix
4) Branche de l'anthélix
5) Conque (cavum)
6) Antitragus
7) Lobule ou lobe
8) Tragus
9) Branche de l'hélix

 





Cochlée saine

 


Cette cochlée de personne âgée permet de voir une raréfaction des cellules sensorielles et des fibres nerveuses de la base de la cochlée correspondant à la perception des sons aigus.

Symptômes apparents

Les acouphènes se manifestent par divers bruits perçues dans les oreilles :

  • Bourdonnements
  • Sifflements
  • Chuintements,
  • Tintements
  • Palpitations sonores.

Tous ces bruits peuvent être d'intensité, de durée et de modulation variables.

Ces bruits peuvent parfois devenir intolérables.

Leur existence entraîne de l'insomnie, de l'irritabilité, des troubles de la concentration.

L'acouphénie conduit parfois à la dépression. Chez les personnes souffrant de ce trouble, on a observé une incidence particulièrement élevé de maladies mentales . Selon leur cause, les acouphènes peuvent s'accompagner d'une perte d'audition, de nausées, de somnolence, de vertiges, de douleur ou de l'impression persistante d'avoir un bouchon dans les oreilles. 

Dans certains cas rapportés, les personnes entendent des voix ou une musique , on parlera alors "d'hallucination auditive" .

Causes générales

L'acouphène résulte de la production d'un signal nerveux anormal à un quelconque niveau des voix auditives qui, après traitement par ces dernières, est interprété comme un bruit lorsqu'il atteint le cortex auditif.

Ce bruit peut passer inaperçu ou devenir très gênant, selon le fonctionnement du système neurovégétatif de la personne et la charge émotionnelle qu'elle délivre.

Grandes causes en résumé

1. Les acouphènes de cause extrinsèque ou acouphènes objectifs :

  • Acouphènes pulsatiles, rythmés par le pouls et doivent faire suspecter une anomalie vasculaire, rétrécissement d'un conduit circulatoire interne, anévrysme ou autre. 
  • Acouphènes à type de souffle rythmés par la respiration évoquent une béance de la trompe d'Eustache. 
  • Acouphènes rapportés par la contraction rythmés des muscles et des osselets comme les cliquetis ou tintements.

2. Les acouphènes trouvant leur origine dans les affections de l'oreille et du nerf auditif :

  • Blocage de l'oreille interne par un bouchon de cérumen, une otite externe, une tumeur osseuse bénigne. 
  • Atteinte de l'oreille moyenne par une "otospongiose" (affection génétique) qui bloque le jeu des osselets, l'étrier et qui a un effet toxique sur l'oreille interne. Une otite moyenne aiguë ou séreuse. 
  • Atteinte de l'oreille interne (cochlée) : maladie de ménière, traumatismes sonores, presbyacousie, surdités toxiques, labyrinthites (état inflammatoire de l'oreille interne), surdités brusques ou fluctuantes traduisant des désordres de la microcirculation de la cochlée, parfois désordres de l'immunité. 
  • Atteinte rétrocochléaire (entre cochlée et tronc cérébral): les neurinomes (tumeurs bénignes de la « gaine de Schwan » qui est un tissu isolant entre les fibres nerveuses conductrices). 
  • Atteinte des centres cérébraux.

Echelle du bruit


IMPORTANT

Certains médicaments peuvent également être responsables d'acouphènes :

  • Des fortes doses d'aspirine 
  • L'ibuprofen, 
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, 
  • Certains antibiotiques, 
  • Les anti-dépresseurs, 
  • Certains diurétiques, antipaludiques et la quinine, 
  • Certains contraceptifs oraux, et la chimiothérapie.

Approches et techniques naturopathiques

1. Cure préparatoire

  • Si la cause est mineure, elle pourra être prise en charge dès le début par la naturopathie. Le naturopathe se préoccupera des facteurs émotionnels dans un premier temps et interviendra en parallèle sur l'alimentation en supprimant les aliments ou produits favorisant l'acouphénie (par exemple le tabacl'alcoolle café)
  • Il devra se pencher sur le mode de vie du consultant afin d'éliminer tout ou partie des facteurs pouvant être à l'origine du trouble ou l'accentuer. 
  • Il pourra être fait appel à des techniques de massage et de relaxation. 
  • La pratique de l'hydrologie peut s'associer aux précédentes techniques en pratiquant des bains aux huiles essentielles aux propriétés relaxantes. 
  • Attention aux bruits en évitant d'exposer ses oreilles à des volumes sonores trop élevés.

2. Cure de désincrustation tissulaire

  • Au cours de cette cure le naturopathe va procéder à un nettoyage de l'organisme afin d'évacuer toutes les toxines psychiques (émotions négatives) et physiques (dysfonctionnement organique). 
  • Le drainage des émonctoires sera entrepris en appliquant les techniques les plus appropriées comme: la bromatologie, la phytologie, l'hydrologie. 
  • Éviter les allergènes alimentaires qui peuvent aggraver les acouphènes comme: « le chocolat, le lait, le fromage, les produits à base de soja, l'avocat, les bananes très mûres ou les agrumes ». 
  • Tous les excitants y compris le tabac seront à supprimer car ils peuvent affecter le nerf auditif et exciter sa sensibilité. Un excès de thé peut aussi causer l'apparition d'acouphènes. 
  • La gestion du stress doit apparaître comme un facteur déterminant dans l'évolution des acouphènes. Le stress est un facteur aggravant, voire causal dans certains cas. 
  • En considérant que les acouphènes sont symptomatiques d'un problème de santé, on comprend l'importance d'une bonne gestion du stress comme mesure préventive.

3. Cure de Revitalisation

Au cours de cette cure il sera indispensable de veiller à maintenir l'équilibre émotionnel de la personne et de veiller à l'application des conseils alimentaires donnés en deuxième cure.
Une supplémentation en minéraux, oligo-éléments et vitamines sera conseillée afin d'éviter toutes carences.
Le patient va poursuivre les techniques déjà conseillées en cure préparatoire.

4. Conclusion

En matière de prévention, le naturopathe à un rôle très important à jouer et sa vocation première de conseiller doit garder toute sa priorité dans ce type de trouble aux causes si nombreuses.

Présentation des produits intervenants dans le trouble de l'acouphénie

SUSPENSION INTEGRALE DE PLANTES FRAICHES

  • Marron d'inde pour la circulation veineuse 
  • Valériane comme sédatif nerveux 

Prendre 15 à 25 gouttes 3x/jour

POCONEOL

  • n°5 remède du tuberculinisme (diathèse) et de ses troubles circulatoires. 
  • n°15 remède de la congestion céphalique. 

Prendre 5 à 15 gouttes par jour en 3 prises.

OLIGOTHERAPIE

  • Le magnésium en granions, 1 ampoule au lever et 1 au coucher.

GEMMOTHERAPIE 

  • Viscum album (gui), en dehors des repas, prendre 5 à 20 gttes/jour en 3 prises. Commencer par 1 goutte par jour voire 1 goutte tous les 3 jours. 

Enfant 2 à 5 gouttes par jour.

TEINTURE MERE

  • Allium cepa (oignon) 
  • Vinca minor (pervenche mineure) 
  • Solanum 
  • Colchicum (colchique) 
  • Equisetum (prêle)

HOMEOPATHIE

  • Chininum sulfuricum 
  • Arsenicosum  
  • Argentum en D8

INFUSION

  • Ballote 2 à 4 tasses par jour 
  • Mélisse en infusion (ou en gélules)

PRODUITS DIVERS

  • Chlorure de magnésium 
  • Propolis  
  • Lécithine de soja

HUILE ESSENTIELLE

  • 1 goutte de lavande officinale + 1 goutte d'immortelle + 1 goutte d'estragon, 3 gouttes du mélange en massage autour de l'oreille 3 fois par jour pendant 15 jours.

STRUCTURE VERTEBRALE

  • Vérifier la statique de la Vertèbre C1  qui correspond dans le cas traité à l'oreille interne .   

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Cyberboutique VOGOT

 

×