CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

Démence sénile après 70 ans: Prévenir dès maintenant

  • Par vogot
  • Le 19/09/2019
  • Commentaires (0)

Personne ne souhaite connaître un jour l’expérience de la démence sénile. Je vous conseille de réduire immédiatement la pression sanguine, c’est à dire réduire le risque de démence vasculaire qui surviendra dans plusieurs années voire plusieurs décennies.

Comment y parvenir ?

Si vous souffrez déjà d’hypertension, votre médecin vous a sans doute prescrit une thérapie médicamenteuse, mais de nombreuses mesures permettent aussi de réduire rapidement la tension artérielle et de façon prolongée dans le temps pour peu que ces mesures deviennent des habitudes. En voici quelques-unes (qui sont valables pour celles et ceux qui ne souffrent pas encore d’hypertension) :

  • Maintenir un poids de forme optimal.

  • Gérer son stress quotidiennement. L’adrénaline sécrétée en situation de stress chronique élève la tension artérielle en raison de son effet vasoconstricteur (diminution du calibre des vaisseaux).

  • Être actif : dans une étude portant sur plus de 6 000 personnes âgées de 35 à 60 ans, ceux qui s’étaient mis à marcher plus de 20 minutes par jour avaient réduit de 30 % leur hypertension artérielle.

  • Réduire la consommation de sels et augmenter la consommation d’aliments riches en potassium. On estime qu’un rapport sodium/potassium de 1/5 serait idéal pour maintenir une pression sanguine optimale alors que le régime occidental serait de 2/1. Pour réussir à revenir vers un tel rapport, il est conseillé de limiter la consommation de sodium à 2 300 mg par jour et de consommer des fruits et légumes en abondance. Remplacer le sel par des herbes aromatiques (Thym, origan, basilic...).

Et du côté des compléments alimentaires ?

Pour l’hypertension, il y en a 2 qui sont incontournables et très bien documentés sur le plan scientifique :

Les suppléments d’acides gras oméga-3 (DHA et/ou EPA). L’ensemble des données scientifiques démontre de façon incontestable que les suppléments d’oméga-3 réduisent les pressions systolique (d’environ 3,5 mmHg) et diastolique (d’environ 2,5 mmHg) chez les personnes victimes de l’hypertension artérielle. En moyenne, 900 mg d’EPA/DHA chaque jour suffit pour réduire la tension artérielle (soit 3 gélules d'Oméga-3 et Vitamine E).

Ces suppléments exercent, en plus, des effets bénéfiques contre plusieurs facteurs de risque des maladies cardiovasculaires (comme l’AVC) : taux de lipides sanguins, fonction vasculaire, inflammation, fonction plaquettaire… Ces effets ont été reconnus scientifiquement par l’EFSA tout comme son optimisation de la pression sanguine : le conseil scientifique indépendant de l’agence s’est basé sur plusieurs méta-analyses pour livrer ses avis.

Les suppléments de co-enzyme Q10. La co-enzyme Q10 est assez peu connue, et pourtant il s’agit d’un antioxydant fabriqué par le corps lui-même et qui s’est montré efficace au cours de plusieurs essais cliniques en association avec la médication classique contre l’hypertension. C'est un puissant antioxydant qu'on appelle aussi ubiquinol-10 ou UBIQUI car elle est présente partout dans le corps. Ainsi, on a enregistré une baisse de la tension artérielle chez les personnes prenant de la co-enzyme Q10 (près de 100 mg par jour, soit 1 gélule de Coenzyme Q10 100 mg) au cours de plusieurs essais cliniques randomisés.

Depuis des années, le marché des compléments alimentaires fournit des produits contenant du CoQ10 sous forme d’ubiquinone, la forme oxydée du CoQ10. Des études montrent toutefois que c’est sa forme réduite, l’ubiquinol, qui présente la plus grande biodisponibilité et qui permet donc d’obtenir des concentrations plasmatiques plus élevées avec des doses plus faibles.

Celui-ci est obtenu par un procédé exclusif de fermentation de levures d’origine naturelle. C'est une coenzyme Q10 identique à celle synthétisée par lorganisme lui-même. Une consommation régulière de CoQ10 permet de rétablir rapidement et efficacement les taux de CoQ10, notamment à partir de la quarantaine ou chez les personnes atteintes de certaines pathologies liées à l’âge. 

Sa consommation sous forme de complément alimentaire n’empêche ni ne réduit la production endogène (naturelle) de CoQ10 par l’organisme, c'est pour cette raison que j'ai sélectionné cet ubiquinol bio-identique pour l’élaboration de ce complément alimentaire qui bénéficie des garanties de sécuritédefficacité et de biodisponibilité.

La consommation régulière d’une gélule par jour CoQ10 + Ubiquinol 100 mg, hautement biodisponible, fournit une protection antioxydante et peut ainsi être bénéfique pour ralentir les processus de vieillissement. Elle permet également de favoriser la vitalité et l’énergie.

Du côté des produits naturels, on peut citer la teinture mère d’aubépine (qu’on trouve dans l'Aubépine BIO 50ml ou 100ml) pour optimiser les fonctions cardiovasculaires ainsi que les extraits de Bacopa monnieri que l'on retrouve dans le complexe Cerepuls, dont les bénéfices sont bien établis sur le plan de la préservation du système cognitif, mais aussi de la perception visuelle, de l’impulsivité, de l’attention, du langage (compréhension verbale et vocabulaire), de la concentration, du raisonnement, de la vivacité d’esprit, de la vitesse de traitement de l’information, de la mémoire associative, de la rétention de nouvelles informations et même de la tendance à faire des erreurs.

Cerepuls

Comment l’hypertension peut-elle aboutir à des formes de démence ?

C’est un phénomène qui est étudié depuis plusieurs années déjà, mais on continue de découvrir les mécanismes qui en régissent l’apparition.

Lorsque vous souffrez d’hypertension, le sang exerce une pression anormalement forte sur la paroi des artères ce qui les fragilise. Petit à petit, le diamètre des vaisseaux qui acheminent le sang vers le cerveau se réduit du fait d’un épaississement de la paroi vasculaire, diminuant ainsi les approvisionnements en nutriments et en oxygène des cellules de l’hémisphère cérébrale.

Cette sous-alimentation se traduit à long terme par des lésions au niveau de la substance blanche du cerveau. Les personnes souffrant d’hypertension, ont une détérioration des fibres de la matière blanche connectées à des aires cérébrales impliquant l’attention, les émotions et la mémoire.

La plupart des études publiées rapportent un lien entre une pression artérielle élevée et des performances cognitives plus faibles, et ce même chez les personnes jeunes. Mais c’est véritablement au bout de plusieurs années d’hypertension que le phénomène de démence commence à se développer.

Chez les personnes qui ont le malheur d’être touchées, la pression artérielle se met alors diminuer : ce qui semble être une amélioration est en réalité le signe que les lésions dégénératives ont touché les cellules qui interviennent dans la régulation de la tension. La baisse progressive de la pression artérielle observée au cours de la démence est en effet proportionnelle à la perte de neurones.

Les personnes les plus à risque sont celles qui font de l’hypertension avant l’âge de 60 ans !

 

Démence sénilité prévention oméga hypertension

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Cyberboutique VOGOT