CYBERBOUTIQUE VOGOT

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

Jusqu'à -30 % en CYBERBOUTIQUE VOGOT

VOGOT

VOGOT

Education visuelle: la gymnastique des yeux (suite)

Exercice pour l'accommodation centrale, la convergence et la fusion des images.


Levez le pouce ou la pointe d'un crayon à 15 ou 20cm devant les yeux, à hauteur du nez. Regardez, cillez. Rapprochez lentement le pouce ou le crayon jusqu'à la racine du nez, tout en le suivant du regard. Cillez.

Éloignez jusqu'à bout de bras. Ciller et ainsi de suite.
Chaque temps doit durer 2 ou 3 secondes.
Certaines personnes éprouvent de la gène ou même une certaine douleur dans les yeux, au début : signe que l'exercice est nécessaire.
Arrêtez, faites l'exercice du palming, et reprenez, mais sans aller jusqu'à la fatigue.

Exercice très important pour l'attention dirigée.


Ouvrez largement vos yeux en portant attention à ce qui est vu sur les bords extrêmes du champ visuel, puis relâcher les paupières et portez l'attention sur un point central.

Pour améliorer la vision maculaire grâce à l'accommodation centrale, il est bon de lire correctement, en fixant bien chaque mot ou mieux chaque lettre.
Voici un procédé mécanique destiné à encourager le déplacement de la vision maculaire pendant la lecture.
Il s'agit d'une petite carte, de préférence de couleur sombre, percée d'un trou circulaire d'environ 15mm de diamètre. La poser sur le texte à lire et la déplacer le long du texte, qui se lit dans son ouverture.
Effectuer le déplacement plus ou moins rapidement suivant le sujet. Ciller librement.
Se servir successivement de chaque oeil pendant quelques lignes, puis ouvrir les deux ensemble.


Exercice pour l'attention, la mémoire et l'imagination


Effectuez mentalement un calcul facile en inscrivant en imagination des chiffres sur un tableau fictif (yeux fermés).
Essayez d'obtenir la réponse en voyant mentalement tous les chiffres.

L'exercice de la page invisible.


Choisissez une grande surface blanche, située à une bonne distance de vous.

Imaginez que cette surface soit une page de livre.
Faites comme si vous lisiez ligne par ligne, en balayant de gauche à droite.
"Lire" cette page invisible vous habituera à prendre conscience des tensions physiques et intellectuelles impliquées dans la vision.
Il y a d'abord une crispation musculaire liée à l'effort de voir.
Mais vous verrez qu'un certain stress s'ajoute à la lecture. Ce stress correspond à votre effort de comprendre, surtout s'il s'agit d'un travail compliqué.
L'effort de lire, combiné à l'effort de comprendre, peuvent créer d'énormes tensions, tant au niveau des yeux que du cou ou du crâne.
En revanche, cet exercice, d'une simplicité désarmante, vous aidera à échapper aux effets néfastes de cette double tension.

L'exercice du crayon


Tenez un crayon devant vos yeux, en le plaçant a bout de bras.
Concentrez-vous sur la pointe du crayon. Restez très détendu, ne forcez pas.
Puis, rapprochez lentement le crayon au bout de votre nez, tout en continuant à fixer la pointe du crayon. Ensuite, éloignez-le à nouveau. Faites cela plusieurs fois.
Le but de cet exercice est d'entraîner et de détendre les muscles responsables de la convergence des yeux.
Il favorise en plus la concentration et la clarté mentales.
En le pratiquant tôt le matin, il vous mettra les yeux "en face des trous"!
Vous pouvez aussi pratiquer cet exercice avec des images ou des objets.

La technique du nez magique.


Prenez une photographie ou une peinture représentant un beau paysage.

Elle doit être très colorée et pourvue d'une certaine profondeur.
Examinez-là dans le détail, minutieusement. fermez ensuite les yeux.
Imaginez alors que votre nez est un pinceau. Sur une toile intérieure, peignez ce paysage avec le plus de détails possibles, tant au premier plan qu'a l'arrière plan.
Ouvrez les yeux et regardez de nouveau l'image. Voyez comme elle vous semble déjà plus nette. Les plans sont mieux en perspective et les couleurs plus brillantes.
Certains détails, non remarqués au premier abord, semblent plus évidents ou plus précis.
Fermez les yeux et recommencez à peindre sur votre toile intérieure avec cette fois plus de précision et de détails. Puis ouvrez de nouveau les yeux.
Exécutez ce cycle au moins trois fois.

L'oeil du pirate.


Si vous sentez que vous utilisez un oeil plus que l'autre, servez-vous d'un cache oeil.

Ne le gardez qu'un moment au début, puis employez-le plus fréquemment, en vous promenant à l'extérieur ou en vaquant à vos taches ménagères.
Alternez d'un oeil à l'autre, pour explorer les possibilités propres de chaque oeil.
Avant tout privilégiez l'oeil qui sert le moins.
Tenez compte aussi du fait que chaque oeil est relié à un hémisphère cérébral en particulier :
-L'oeil gauche est surtout relié à l'hémisphère droit, celui de l'intuition.
-L'oeil droit est relié à l'hémisphère gauche, siège de la pensée rationnelle.
Cet exercice, comme les autres, favorise une meilleure synchronisation de vos hémisphère cérébraux.

La lecture

La lecture correcte constitue un des meilleurs moyens de garder des yeux actifs et sains. Elle ne peut jamais être défavorable, quelle que soit sa durée, à condition que les yeux soient détendus au cours de cette activité.
La lecture n'use pas les yeux, au contraire elle les entretient.
Les personne dont la vue est normale peuvent lire sans difficulté ni trouble dans n'importe quel éclairage.
Mais les personnes dont la vue est défectueuse, particulièrement les porteurs de verres, ont contracté de mauvaises habitudes qui tendent à entraîner un surmenage rapide des yeux.
Les muscles qui font se mouvoir l'oeil de gauche à droite et de droite à gauche, pour suivre les lignes, travaillent beaucoup plus intensément que les autres.
Il va donc se produite un déséquilibre dans le développement et la fatigue des divers muscles oculaires, cause de la distorsion du globe oculaire.
Il en résulte une accomodation imparfaite.
La lecture devient ainsi progressivement plus difficile et fatiguante, de même que toute l'activité visuelle en général.
La lecture (sans lunette), pratiquée correctement chaque jour pendant un temps suffisant, est un des meilleurs exercices qui soient pour la bonne santé des yeux.

Conseils pour la lecture

S'asseoir confortablement, se sentir à l'aise.
Prendre un livre ou un magasine et commencer à lire à la distance à laquelle les lettres sont vues le mieux et le plus facilement sans lunettes.
Dans la myopie extrême, il peut être utile de couvrir successivement chaque oeil (sans pression), car la distance peut être réduite à un point tel que la convergence des deux axes visuels est mal réalisée.
D'autre part, quand un oeil est plus faible que l'autre, il doit être entraîné plus longuement : couvrir alors l'oeil le plus fort.
Lire une demi-page ou un page entière, ou quelques lignes, ou une ligne, ou même quelques mots (suivant l'état de la vue), jusqu'au moment où est ressentie une légère fatigue.
Cessez alors, fermer les paupières pendant quelques secondes. Recommencez.
Cillez régulièrement pendant la lecture.
Peu à peu, la lecture deviendra aisée pendant un temps de plus en plus long...sans lunette.
Ne pas cligner des yeux, ni contracter les paupières, il faut lire naturellement, sans tension des muscles et de la nuque.

Lecture de caractères microscopiques
Lire des caractères microscopiques est très favorable pour une bonne vision, contrairement à ce que l'on peut penser.
S'y exercer d'abord pendant quelques secondes, puis augmenter progressivement la durée de lecture. Ciller régulièrement.
Toujours interrompre l'exercice dès qu'une légère fatigue apparaît.
Recommencer, et ainsi de suite. Ne pas forcer.
Il est bon, de temps à autre, de lever les yeux et d'accomoder sur un objet situé au loin, puis de revenir à la lecture de près.
Dés que la lecture des carctères microscopiques se fait sans fatigue, la vue s'améliore rapidement.
Notons que le myope lit très bien les caractères microscopiques, tandis que l'hypermétrope, le presbytes, l'astigmate, éprouvent souvent des difficultés à le faire.
Il est bon alors de commencer par de plus gros caractères, et réduite progressivement.

Lire par faible éclairage
Lire sans tension, sans aller jusqu'à la fatigue, avec une faible lumière, est un excellent exercice pour les yeux.

Habituellement, toutefois, la lumière de la pièce doit être suffisante, sans excès, avec une plus grande concentration des rayons sur la page.
La réflexion de la lumière ne doit pas s'effectuer dans les yeux, mais les rayons doivent arriver de côté.

Exercices lumière et obscurité


Adaptation à la lumière. Regardez alternativement des objets sombres et des objets éclairés.

Par exemple, a cours d'une lecture, quittez des yeux la feuille éclairée et portez le regard sur un objet situé dans l'obscurité.

Assis confortablement ou debout sans crispation, placez-vous face au soleil, la tête bien levée.
Tournez lentement la tête de droite à gauche, puis en sens inverse., en gardant les paupières fermées.
Exercice à faire quelques minutes, plusieurs par jour.
A défaut de soleil, utiliser les sources artificielles de lumière.
Effectuez une séance de palming après chaque exercice devant le soleil ou la lumière artificielle.

Comment prévenir les troubles oculaires


Voici quelques précautions à prendre si vous travaillez sur ordinateur ou étudiez des documents pendants de longues périodes :

-Veillez à avoir un bon éclairage dans votre pièce de travail. Cela est particulièrement important si vous travaillez sur ordinateur.
Un mauvais éclairage crée en effet des reflets sur l'écran.
-Au bout d'une heure de lecture ou de travail à l'écran, arrêtez-vous une dizaine de minutes. Le conseil vaut même si vous ne pratiquez aucun exercice pour les yeux.
Jetez au moins un petit coup d'oeil par la fenêtre. Faites quelques pas, étirez-vous.
-Après un certain temps consacré à lire ou à fixer l'écran de votre ordinateur, regardez au loin, puis tout près de vous.
Déplacez ainsi votre point de fixation plusieurs fois.
-Ecarquillez les yeux. Faites des rotations avec les yeux dans un sens puis dans l'autre.
-Clignez des yeux en les serrant à fond puis en les ouvrant tout grand.
Cligner des yeux aide à réhumidifier l'oeil.
-Faites lentement des rotations du cou vers la gauche et vers la droite.

Quand on a compris le principe de cette gymnastique oculaire, on peut aisément créer ses propres exercices.

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

Anastore.com

 

×