CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

Endométriose: Symptômes. Traitements et remèdes naturels.

Définition

L'endométriose est la présence d'une croissance anormale du tissu endométrial en dehors de l'utérus ou des ovaires, trompes de Fallope, les ligaments, l'intestin et la vessie. Parfois, la croissance pénètre dans le tissu de ces structures. Cependant, moins fréquemment, ce tissu peut entrer en métaplasie coelomique, la migration vers d'autres lieux tels que les poumons, le coeur, le cerveau, des yeux, du coude ou du genou. Une fois que cela a été implanté le tissu endométrial répond au cycle hormonal naturel, avant de commencer leur saignement dans la cavité du corps, et, comme il manque une voie de drainage, il est souvent cause d'inflammation, de douleur et d'infertilité.

Endometriose diagnostic

Symptômes et théories sur son origine

Il existe de nombreuses théories sur les causes de l'endométriose, même si certaines sont controversées :

  1. Mise en oeuvre (menstruation rétrograde)
  2. Embolique (lymphe-vasculaires).
  3. Métaplasie coelomique
  4. Théories mixtes.

Personne n'ose expliquer pourquoi cette maladie apparaît, ainsi que les raisons pour lesquelles certaines femmes ressentent des douleurs alors que d'autres ne ressentent aucune douleur.

Parmi celles-ci, certaines peuvent manifester un large éventail de symptômes.

Les plus communs sont:

  • La douleur avant et pendant la période menstruelle (plus d'acuité que les crampes menstruelles).
  • Les douleurs de l'ovulation.
  • La douleur pendant ou après les rapports.
  • Infertilité possible et saignements abondants ou irréguliers.

Les autres symptômes rapportés comprennent:

Fatigue, dépression, miction et défécation douloureuse, la lombalgie pendant les périodes menstruelles, diarrhée, constipation et troubles intestinaux. Certaines femmes ayant des croissances endomètres visibles ne souffrent pas de douleur, ou bien ont parfois un petit foyer occasionnel de proliférations et souffrent de douleurs invalidantes.

Les recherches ont montré que les femmes doivent attendre en moyenne dix ans avant d'être diagnostiquées parce que leurs symptômes sont généralement attribués à l'exagération et sont rejetés, sous-estimés ou ignorés par la médecine allopathique.

Conformément à la plupart des statistiques, les attaques contre l'endométriose regroupent entre 7,5% et 10% de la population des femmes réglées, même si elles ont été estimées entre 4% et 17% de cette population.

Endométriose et infertilité

L'endométriose a été associée à l'infertilité. Les investigations menées ont abouti pour 30% à 70% des femmes à une enquête pour infertilité souffrant d'endométriose, et que 30% à 40% de ces patientes sont incapables de concevoir. Même si pendant longtemps il a été estimé que l'infertilité causée par l'endométriose, (il n'y a pas de preuve concluante) est effectivement la cause d'infertilité, et n'est pas la seule cause de la douleur pelvienne.

Il nous faut mener davantage de recherches dans ce domaine, pour découvrir si les femmes atteintes d'endométriose ont certaines carences cliniques en commun.

Endométriose et nutrition

Puisque chaque personne est unique, en dehors de l'endométriose comme produisant des effets différents sur chaque femme, je soulèverai la conclusion selon laquelle un type particulier de traitement peut demander réparation ou guérir les patientes souffrant d'endométriose.

Cela dépend de l'état nutritionnel, mais cet aspect de l'endométriose a été généralement négligé dans la plupart des études, en médecine allopathique.

Une bonne nutrition est la première étape quotidienne, que chaque individu a à donner en vue de son propre contrôle, afin de se sentir responsable dans la réalisation de l'état de santé optimal. L'une des plaintes les plus fréquentes chez les femmes atteintes d'endométriose est le sentiment écrasant de manque de contrôle sur son corps et sur son hygiène alimentaire, ce qui provoque un mélange de colère et de frustration, de désespoir et de manque de motivation.

La nutrition peut et doit jouer un rôle de premier plan dans le soutien de leur propre gestion de stress et dans le traitement curatif.

L'approche naturopathique, est de prendre soin des femmes atteintes d'endométriose, il n'existe pas d'évaluation nutritionnelle par patientes individuellement, ni de soins permettant d'identifier les problèmes des patientes au sujet de leur mauvaise absorption des nutriments et d'épuisement des voies du système enzymatique.

L'endométriose se définit par facettes métaboliques en étiologie, lorsqu'elle est la conséquence de l'échec d'un enzyme ou d'une hormone, en raison d'une mauvaise alimentation ou un défaut génétique.

Endométriose, infertilité et nutrition

Il existe un mécanisme endocrinien qui provoque chez les femmes, la stérilité quand la disponibilité alimentaire est inadéquat. Si ce mécanisme est aboli par l'injection d'un médicament ou d'hormones, il existe un risque élevé de miner la santé de la patiente.

Endométriose et hormone médicamententeuse

Cette facette de l'endométriose peut être considérée, de même, dans les cas où les femmes prennent des médicaments hormonaux pour 6-9 mois. Beaucoup de femmes reçoivent un apport nutritionnel insuffisant pour la fonction reproductive optimale. Une bonne nutrition est probablement l'une des conditions préalables au problème de fécondité, avec un régime alimentaire moyen pour certaines femmes modernes, qui est élevée en sucre, en graisses et en amidon, rarement compensé par l'apport suffisant de vitamines et sels minéraux (fruits et légumes, les noix, les céréales, ...). Cela ne génère pas les effets des plus souhaitables à l'intérieur du système endocrinien pour préparer les ovaires en vue d'une grossesse.

Endométriose, suppléments et nutrition

La sous-correction de déficiences cliniques (supplémentation) de certaines combinaisons de nutriments pourrait être un support très utile pour la restauration de la fertilité et de la réduction de la douleur et l'inflammation par des moyens naturels. Une bonne alimentation contribue également à stabiliser le fonctionnement du système immunitaire, ce qui est probablement d'une importance vitale pour les femmes atteintes d'endométriose.

Parmi les compléments alimentaires qui ont aidé les femmes à mettre en évidence l'endométriose:

  • Vitamines B, en particulier: thiamine (B1), riboflavine (B2), pyridoxine (B6)
  • Sels minéraux: magnésium, zinc et sélénium.
  • Les acides gras polyinsaturés: huile d'onagre.

Explications détaillées sur certaines causes

Jusqu'à récemment, la théorie la plus largement acceptée pour expliquer la cause de l'endométriose était celle du reflux menstruel. On croyait que le sang, circulant en sens inverse, poussait de petits fragments de tissu endométrial normal (provenant de la paroi de l'utérus) à travers les trompes de Fallope vers la cavité abdominale ou pelvienne, où ils s'accumulaient. Une fois en place, ce tissu réagissait comme s'il était dans l'utérus, en suivant le cycle menstruel. Toutefois, le sang demeurait souvent prisonnier et provoquait la formation de dépôts et l'apparition de douleurs aiguës.

D'autres chercheurs croient que le reflux menstruel existe, mais que seules les femmes ayant un système immunitaire affaibli souffrent d'endométriose. En effet, leur système immunitaire permettrait au tissu endométrial de s'implanter sur d'autres parties du corps. En d'autres termes, si vous êtes en bonne santé, votre système immunitaire ne permet pas aux cellules de tissu endométrial de survivre ailleurs que dans l'utérus. Une fois que ce tissu anormal est disséminé dans l'organisme, le système immunitaire réagit en développant des anticorps, ce qui crée l'inflammation et la douleur.

Une nouvelle étude soupçonne un dysfonctionnement du système immunitaire. Personnellement, je pense que certaines femmes naissent avec des cellules endométriales anormalement situées, et que ces cellules deviennent actives lorsque quelque chose dérègle leur système immunitaire. Cette théorie fait de plus en plus d'adeptes, car des implants endométriaux ont été trouvés dans le nez, les poumons et d'autres organes éloignés de l'utérus.

Lien entre les polluants environnementaux et l'endométriose

Quelques naturopathes possèdent des preuves convaincantes de l'existence d'un lien entre l'exposition aux composés organochlorés et l'endométriose. Les composés organochlorés sont des substances persistantes et toxiques, comme le DDT, le PCP et les dioxines.

Ils sont capables d'imiter l'œstrogène et provoquent une augmentation du taux d'œstrogène dans l'organisme.

Je pense que l'endométriose est plus fréquente chez les femmes ayant un taux d'œstrogène plus élevé que la normale. Les dioxines forment un groupe de 75 produits chimiques utilisés dans la fabrication du PVC (notre eau potable circule dans des tuyaux faits de PVC), des dissolvants, des pesticides, des réfrigérants et dans l'industrie des pâtes et papiers. On les trouve aussi dans le gras de la viande et des produits laitiers. 90 % des dioxines auxquelles sont exposés les êtres humains proviennent de la nourriture, principalement de la viande et des produits laitiers.

L'endométriose est une maladie insidieuse mais vous pouvez vous en débarrasser pour toujours si vous réduisez votre niveau de stress, diminuez votre exposition aux toxines environnementales et améliorez votre alimentation. Vous pouvez mettre fin pour de bon aux symptômes d'endométriose qui vous affectent.

Sept symptômes précurseurs de l'endométriose

  1. Crampes menstruelles plus intenses
  2. Douleur intermenstruelle, habituellement au milieu du mois
  3. Douleurs lors des relations sexuelles ou dyspareunie
  4. Infertilité d'origine inconnue
  5. Vous pensez que vous avez une infection de la vessie, mais les tests sont négatifs
  6. Douleur pelvienne généralisée
  7. Antécédents de kystes ovariens

Conseils naturopathiques pour une meilleure santé

La clé pour éliminer l'endométriose est de NE consommer AUCUN produit laitier. Les produits laitiers favorisent les prostaglandines et les leucotriènes, qui causent l'inflammation, les crampes musculaires et la douleur abdominale. Les produits laitiers contiennent également des xénoestrogènes.

  • Vous devez éliminer les surplus d'œstrogène. Réduisez votre consommation d'œstrogène provenant des aliments chargés de pesticides. Dans la mesure du possible, achetez des aliments biologiques.
  • Réduisez le stress dans votre vie. Les femmes qui travaillent ou qui ont une personnalité de type A (hyperactivité) sont les plus susceptibles d'être atteintes d'endométriose. Celles qui sont constamment stressées par le travail, les pressions familiales et leurs ambitions personnelles ont un plus grand risque de souffrir d'endométriose. Le stress est un facteur dans l'apparition de l'endométriose.
  • Faites de l'exercice régulièrement pour vous assurer que la circulation sanguine dans la région pelvienne est adéquate. Si vous passez vos journées assises, votre abdomen est probablement congestionné.

Recette d'une tisane contre l'endométriose

Je recommande que les femmes atteintes d'endométriose boivent 3 à 4 tasses de cette tisane par jour pendant 4 à 6 mois. Un foie sain est essentiel à la régulation des hormones : il convertit l'œstrogène ovarien actif (estradiol) en une forme plus inoffensive (estriol).

Tisane contre l'endométriose

  • 3 parties de racines de pissenlit
  • 3 parties de racines d'igname sauvage
  • 2 parties de racines de bardane
  • 2 parties d'écorce de Pau d'arco
  • 1 partie de baies de gattilier
  • 1 partie de racines de vigne d'Orégon
  • 1/2 partie de racines de dong quai

Sassafras, cannelle, pelure d'orange et gingembre à volonté

Mélangez les herbes. Versez 4 tasses d'eau froide dans une casserole. Ajoutez 4 à 6 c. à soupe de mélange d'herbes. Faites mijoter à feu doux pendant 20 minutes.

Autres recommandations

  • N'utilisez pas les produits de papier contenant des dioxines qui imitent l'œstrogène. Utilisez du papier hygiénique, des serviettes sanitaires et des tampons non blanchis.
  • N'utilisez pas des contenants en plastique pour conserver les aliments ou l'eau car ils contiennent des imitateurs d'œstrogènes. N'utilisez jamais un contenant de plastique au four à micro-ondes (je suggère d'éviter définitivement ce moyen de "cuisson"). Avec la chaleur, l'œstrogène migre du plastique vers les aliments.

Pour soulager la douleur

Les compresses d'huile de ricin sont excellentes pour contrôler la douleur.

Découpez six morceaux de flanelle imbibée d'huile de ricin (le tissu doit être humide mais égoutté) selon la surface de la zone que vous voulez traiter. Couvrez la flanelle d'une bouillotte d'eau chaude enveloppée dans une serviette, placez le tout au bas de l'abdomen pendant 30 à 45 minutes, plusieurs fois par jour. Voilà qui soulagera la douleur tout en améliorant la circulation dans la région pelvienne.

 

 

Effets secondaires des médicaments 

En raison de l'influence des hormones sur l'endométriose, la médecine allopathique tente de traiter la maladie en modifiant la chimie hormonale des femmes à l'aide de médicaments. Ces médicaments incluent le Danazol, les hormones de libération de gonadotrophines, comme la nafaréline et les contraceptifs oraux.

Les médicaments peuvent s'avérer efficaces pour soulager les symptômes de l'endométriose, mais ils sont accompagnés d'effets secondaires. Ces effets secondaires incluent l'acné, la réduction de la taille des seins, la dépression, une peau huileuse, l'apparition de poils sur le visage et la prise de poids. Certain de ces médicaments peuvent provoquer des symptômes associés à la ménopause, tels que la diminution de la libido, la sécheresse vaginale, les bouffées de chaleur et une diminution de la densité osseuse. Aucun médicament ne peut guérir l'endométriose. Dès qu'on cesse le traitement, les symptômes réapparaissent.

Le traitement holistique qui permet au corps de se soigner lui-même est plus efficace et beaucoup plus sûr :

 

 

8 votes. Moyenne 4.63 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Cyberboutique VOGOT