CYBERBOUTIQUE VOGOT

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

Jusqu'à -30 % en CYBERBOUTIQUE VOGOT

VOGOT

VOGOT

Santé physique (partie 1)

Aussi longtemps que les yeux sont considérés comme des organes de sens isolés, la santé visuelle semble apparentée seulement de loin à la santé physique. Mais les importantes recherches médicales et psychophysiologiques du dernier demi-siècle ont montré que le corps fonctionne comme un tout.

Si nous regardons la santé des yeux de la même façon que la santé de tout le corps, nous voyons immédiatement des moyens de porter au maximum le bien-être visuel. Je vous présenterai les indications générales et les exercices spécifiques pour optimiser la santé physique directement liée au fonctionnement visuel.

Tout d’abord nous devons prendre en considération la texture physique présente des yeux. Comme le reste du corps, les yeux sont constitués de tissu vivant qui demande régulièrement des substances nutritives pour maintenir un fonctionnement sain. Ceci signifie que la nourriture que nous consommons est un facteur qui détermine la santé visuelle, comme la santé globale, d’ailleurs.

Les cellules qui constituent les yeux sont complètement dépendantes de la circulation du sang pour leur survie même. Si vous vous exercez régulièrement et maintenez la vitalité de votre corps, les yeux resteront également dynamiques, même à un âge avancé. Mais si vous avez une mauvaise circulation, si votre alimentation est déséquilibrée et si vous faites peu d’exercice, vos yeux souffriront, comme tout le reste du corps.

Parce que certains problèmes visuels sont un résultat direct des complications nutritionnelles, nous devons examiner de façon plus détaillée comment les différentes parties de nos yeux reçoivent leur provision de substances nutritives.

Les yeux sont installés dans les orbites du crâne, avec un rembourrage de tissus gras qui entoure les régions extérieures. Les couches extérieures des yeux, qui maintiennent la forme des yeux, sont formés de tissu conjonctif appelé sclérotique. Ce tissu et les muscles oculomoteurs entourant les yeux reçoivent leur provision vitale d’oxygène et de substances nutritives directement des vaisseaux sanguins environnants directement en sang. Pour des raisons optique évidentes, l’intérieur de l’œil doit être clair, pour que la lumière puisse le traverser, donc la présence des vaisseaux sanguins dans l’œil rendrait pratiquement impossible la vision.

Ainsi, l’intérieur des yeux reçoit la nourriture indirectement, ce qui rend une bonne circulation encore plus importante.

Si nous pénétrons dans l’œil comme si nous étions la lumière sur son chemin vers la rétine, nous traversons d’abord la couche extérieure de la cornée, appelée conjonctive. Quoique la sclérotique blanche entourant les yeux possède des vaisseaux sanguins, la conjonctive et la cornée n’en ont pas. Elles reçoivent leur provision de substances nutritives du liquide qui se trouve directement derrière la cornée, appelée humeur aqueuse.

Ce liquide est constamment remplacé, au fur et à mesure que les substances nutritives sont épuisées, pour que toutes les quatre heures un cycle complet de circulation soir accompli. L’échange biochimique entre la cornée et l’humeur aqueuse est extrêmement complexe et dépend de facteurs que les hommes de science ne comprennent pas entièrement. Mais une alimentation adéquate est évidemment nécessaire pour la cornée.

En traversant l’humeur aqueuse nous rencontrons les cristallins, une merveilleuse construction élastique qui rend possible la mise au point de près à loin et de loin à près. Les cellules élastiques qui forment les cristallins sont dépendantes de l’humeur aqueuse pour leur provision de substances nutritives et d’oxygène, de la même façon que les cellules formant la cornée.

Au fur et à mesure que nous vieillissons, les cellules internes des cristallins reçoivent une alimentation inadéquate et commencent à mourir. Quand ceci se produit, la capacité des cristallins à changer leur forme et à courber la lumière plus fortement quand nous devons regarder de près diminue, ce qui signifie qu’en vieillissant nous sommes obligés de recourir aux lunettes.

Mais une circulation saine, un bon régime et beaucoup d’exercice peuvent maintenir, en toute logique, une circulation meilleure dans la région oculaire, ardant ainsi les cellules des cristallins en bonne santé.

Les muscles qui contrôlent la forme des cristallins, appelés muscles ciliaires, tendent aussi à se détériorer avec l’âge, réduisant encore plus la capacité des yeux à mettre au point de près. Autant l’alimentation que les exercices visuels sont importants pour maintenir les muscles ciliaires en bonne santé.

Le stress chronique dans la musculature générale du corps provoque de la tension dans les muscles oculaires, aussi bien qu’un étranglement net de la circulation. Donc la détente est également un facteur à prendre en compte pour la santé visuelle.

Pour achever notre voyage vers la rétine, nous quittons les cristallins et pénétrons dans une région liquide relativement étendue, nommée humeur vitrée. Ce liquide, tout à fait différent de l’humeur aqueuse, ne circule pas, mais constitue un milieu liquide permanent dans les yeux, une sorte de gélatine qui sert à maintenir la forme correcte de l’œil. Cette gélatine, ainsi que la rétine dans ses régions arrières, reçoit ses substances nutritives des vaisseaux sanguins qui se trouvent dans la sclérotique.

La rétine elle-même est incrustée d’un réseau tout à fait important de vaisseaux sanguins. En fait une nouvelle invention utilise ce modèle unique des vaisseaux sanguins de la rétine comme moyen d’identification des personnes

Des substances nutritives arrivant irrégulièrement et parfois en quantités insuffisantes dans le système sanguin peuvent détériorer gravement la santé de la rétine. La rétine peut même se décoller de l’arrière de l’œil, si l’alimentation et d’autres facteurs sont perturbés. Et bien sûr, les cellules en forme de bâtonnet et de cônes elles-mêmes, les cellules cérébrales photosensibles de la rétine, demandent une alimentation équilibrée pour fonctionner correctement.

Nous avons à présent une image complète des composants internes de l’œil. La question qui se pose maintenant est : qu’en est-il de notre santé physique ? Est-ce que nos yeux reçoivent une alimentation correcte de la part de notre système sanguin ? Est-ce que le stress chronique gêne la circulation ? Prenez-vous assez d’exercice pour maintenir une circulation optimale du sang dans la région oculaire ?

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

Anastore.com

 

×