Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    Santé émotionnelle (exe.)

    Essayez les exercices suivants et notez les effets

    Force personnelle

     Restez debout les pieds bien écartés. En inspirant, levez les bras au dessus de la tête, avec les mains fortement serrées. Inspirez profondément pendant que vous arquez le dos et percevez la force impliquée par ce geste.

    En jouant avec cette position d’affirmation, percevez spécialement le niveau modifié d’énergie dans les yeux. Vous remarquerez que le sentiment de force et de pression que vous ressentez dans tout le corps est ressenti également dans les yeux.

    Maintenant, pendant que vous commencez à expirer par la bouche, amenez vos bras vers l’avant et le bas, comme si vous frappiez sur une table devant vous, à hauteur de taille. Pliez les genoux tout en balançant les bras, pour que votre torse reste vertical.

    Tout d’abord, faites ce mouvement doucement, avec enjouement, en disant : « Haaaa – yaaaah ! »pendant que vous expirez et descendez les bras. Puis, relevez les bras de nouveau sur la nouvelle inspiration, rechargeant complètement votre corps. Gardez ce souffle pendant un instant tout en commençant à émettre le son « Haaaiii », puis, en abaissant lentement mais fermement, en avant, les bras et les poings, déchargez la pression dans la poitrine par le son « Yaaahhh » de la frappe.

    Remarquez l’augmentation d’énergie que vous ressentez ainsi pendant environ six cycles, augmentant la vitesse et la force de chaque cycle. Continuez à sourire en faisant cet exercice, pour maintenir l’énergie légère et épanouie.

    La vitalité visuelle est une qualité dont nous connaissons tous l’existence, parce que nous pouvons la voir dans les yeux des autres personnes. La science est encore en train de définir les dimensions électrochimiques de la vitalité visuelle ; sans faire aucun cas de la confusion scientifique actuelle au sujet de ses origines, la vivacité ou le vide des yeux d’une personne est un phénomène sur lequel nous pouvons travailler pour augmenter cette vitalité.

    La médecine est prise actuellement dans une impasse en ce qui concerne le modèle correct du corps physique. Les résultats pratiques de telles techniques médicales non-occidentales, comme l’acupuncture, indiquent qu’il y a vraiment un niveau de flux énergétique dans le corps, que nous ne pouvons pas comprendre totalement, à l’heure actuelle (sauf pour les initiés °/\°).

    La même chose est valable avec les traditions psychologiques des médecins tels que Wilhelm Reich et Alexandre Lowen, qui ont exploré le courant d’excitation à travers le corps, lié à la décharge émotionnelle.

    Quand à la vision, certains blocages émotionnels provoquent également un blocage d’excitation dans la région oculaire. Ceci signifie que la vitalité générale des yeux est réduite par l’inhibition émotionnelle. Les punitions dans l’enfance pour avoir été revendicatifs, pour avoir été en colère ou pour vous être opposé à quelque chose, ont tendance à mener à ce blocage oculaire.

    Nous pouvons laisser les hommes de science expliquer plus avant les dynamiques biochimiques de la vitalité oculaire, et continuer par les exercices pratiques qui stimulent ce courant énergétique dans les yeux.

     

    Peur/Affirmation de soi

     Cet exercice stimule directement l’expression visuelle de la vitalité et de l’assurance, franchissant de vieilles inhibitions vers le mouvement conscient. Essayez l’exercice pour voir comment réagissent vos yeux à ce type de rajeunissement.

    Restez debout avec les deux pieds bien écartés et, en premier sur l’inspiration, imitez la position de peur du corps. Imaginez que quelque chose vous a brusquement surpris, et inspirez fortement, raidissez les genoux, arquez le dos et regardez vers le haut dans la position classique du choc.

    A présent que vous avez cette décharge énergétique dans le corps, résultat de la réaction de peur, expirez fortement pour l’éliminer, en sautant sur place avec les genoux pliés, et les mains sur les genoux, en émettant un grognement de force ; vos yeux doivent aussi exprimer ce sentiment.

    Puis, pendant l’expiration, revenez à la peur, changez la position, les bras en arrière et la tête haute, inspirant profondément. Eliminez cette nouvelle excitation en sautant de nouveau sur place, accroupi, percevant l’expression s’écouler par les yeux. Faites l’exercice devant un miroir, ou devant un(e) ami(e) qui fait l’exercice en même temps que vous, pour expérimenter encore plus cette libération de force vitale et de vitalité.

    Répétez le cycle 4 ou 5 fois.

    Remarquez que vous pouvez faire cet exercice avec un sentiment de rigueur courroucée ou avec un sentiment plaisant de force mêlée au plaisir de l’affirmation de soi. Ma préférence personnelle est d’y inclure un sourire sur le visage pour l’encourager l’association positive de l’affirmation de soi (fâché à l’extrême) avec le plaisir (satisfaction ou expression émotionnelle).

    Une approche plus subtile de ce facteur des niveaux énergétiques des yeux est de nous occuper des expressions habituelles que nous portons sur le visage. La plupart des gens passent la majorité de leurs heures de veille soit en souriant automatiquement, pour être amicaux, socialement parlant, soit en déambulant avec une expression sévère, contrôlée, sur le visage. Si vous jetez un regard autour de vous en marchant dans la rue ou quand vous êtes assis dans l’autobus, vous verrez que la plupart des gens n’ont pas un visage détendu. Cette tension chronique des muscles faciaux affecte directement la tension dans les muscles oculaires, et par conséquent on doit s’en occuper concrètement.

    Le sourire intérieur

     Plutôt que de tendre le visage dans un grand sourire forcé, détendez complètement les muscles faciaux, en laissant tomber légèrement la mâchoire, pour que la langue et les muscles restent détendus.

    Imaginez maintenant qu’il y ait un sourire intérieur qui commence à rayonner profondément en vous. Ce sourire intérieur inclut une sensation d’énergie montant par les yeux, opposée à la sensation d’écoulement qui part d’un sourire forcé.

    Respirez dans cette sensation d’épanchement oscillant et laissez-la atteindre les yeux et les revigorer ainsi.

    On peut faire à présent un pas de plus dans la dimension vision/émotion.

    Les yeux fermés, après avoir lu cette description de l’exercice, imaginez quelque chose qui vous tracasse dans la vie, qui vous menace d’une quelconque façon, qui vous fait même peur : une personne, une situation, n’importe quoi. Laissez seulement grandir ce danger dans votre regard intérieur.

    Faire face au danger

     Le but de cet exercice est de vous faire vous retourner et regarder directement quelque chose dont vous avez peur et, par conséquent, que vous avez tendance à éviter.

    L’acte d’éviter quelque chose qui vous menace est une réaction naturelle devant la peur. Mais dans la plupart des cas, ce n’est pas une réaction positive de survie, de nos jours. Malheureusement, nous avons des habitudes de l’enfance qui nous ont conditionnés à éviter de regarder toute chose qui nous fait peur ou nous rebute.

    Maintenant vous pouvez agir directement pour renverser cette habitude d’éviter de regarder. Imaginez que vous vous retournez et que vous regardez directement quelque chose que vous évitez d’affronter d’habitude. Observez ce qui se passe. Par exemple qu’est-ce qui se passe avec votre respiration ?

    C’est un exercice à faire plusieurs fois, comme la plupart des autres exercices. Vous devez examiner de façon répétée vos habitudes et les laisser changer et dépasser les vieilles contractions. Remarquez que si vous vous concentrez sur l’expiration, sur la sensation produite par l’exercice de peur/affirmation de soi, vous aurez plus de succès à visualiser cette confrontation avec les dangers de la vie. Et quand vous faites face aux dangers, ils apparaissent presque toujours moins dangereux !

    1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

     

    Anastore.com

     

    ×