CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

ATTENTION : Codex Alimentarius

Qu'est-ce que c'est ?

Ce dont nous allons vous parler ici, va vous sembler de prime abord, incroyable, et tellement délirant que vous serez tentés de le repousser d'un revers de manche.
C'est d'ailleurs ce que nous avons fait la première fois que nous en avons entendu parler.

La seconde fois, venant d'une autre source, nous avons regardé un peu mieux, et sollicité nos correspondants.
A ce jour, nous n'avons toujours pas de certitudes absolues, mais suffisamment de faits concordants et de présomptions graves, pour vous alerter dès à présent.
Les projets que nous vous révélons ici, sont de la plus grande importance, lisez plutôt...
Il va falloir agir vite, pendant que c'est encore possible, car si l'on recoupe avec les projets de contrôle de la population, on ne pourra bientôt plus faire grand chose.

http://www.dailymotion.com/video/x679nq_codex-alimentarius-3-mllrds-de-mort_news (Traduction française)

Survie et qualité de notre nourriture...
Une information issue du Codex Alimentarius, l'organisation des régulations de la nourriture, nous est parvenue : Le Codex Alimentarius est en train de préparer des choses. La procédure possède plusieurs étapes, et donc il y a encore l'opportunité d'influencer ce processus (?). C'est la raison pour laquelle tout effort pour avertir les gens de ce qui est en train de se tramer concernant le Codex, sera apprécié. Le Codex Alimentarius contient des projets de régulations qui voudraient interdire les médecines alternatives, déclarer les vitamines et minéraux illégaux, ainsi que de faire des changements dans l'agriculture biologique de telle façon qu'elle ne pourra plus jamais être vraiment « bio ». C'est pour cette raison que nous requerrons votre attention, de telle façon que vous puissiez faire une action pour empêcher que ces projets deviennent effectifs.

A chaque personne qui mange bio (ou de temps en temps), qui utilise des compléments alimentaires ou des vitamines ou des minéraux, et qui utilise de temps en temps les services de la médecine alternative, et qui souhaite avoir la liberté de pouvoir choisir : le 31 décembre 2009, s'il n'y a pas une opposition organisée, une loi va devenir opérationnelle qui va prohiber les médecines alternatives, et déclarer les vitamines et les minéraux illégaux. Tous les produits de nourriture seront obligatoirement irradiés. Le processus de production ajoutera du dioxyde de sulfure et de l'éthylène dans les produit bio et utilisera 7 des 9 produits mondialement reconnu comme interdits, car polluant (POP : Persistant Organic Polluants).

De plus, les produits contenant des OGM ne seront pas étiquetés pour informer correctement sur la présence de ces produits, et enfin, l'utilisation illimitée de pesticides et d'hormones de croissance sera permise. Tout ceci à l'initiative du Codex Alimentarius ! Apparemment le C.A. à été très discret sur ces mesures, car vous pouvez difficilement trouver des informations à ce sujet et donc "personne" n'est au courant de cela. Dans le lien qui suit vous pouvez lire ce qu'est le C.A., qui l'ont créé, combien puissant, destructeur et manipulateur il peut être :
http://www4.dr-rath-foundation.org/ (en anglais).

Il y a une vidéo très instructive sur ce sujet que vous pouvez regarder à : Stop Codex Protect Your Health Freedom (en anglais) !
http://www.healthfreedomusa.org/

POURQUOI LE NOUVEAU CODEX ALIMENTARIUS ?

Sous l’égide des Nations Unies, une commission est chargée de mettre en place (dans le plus grand secret), un nouveau Codex Alimentarius.
Au programme, le Codex envisage de limiter l’accès aux nutriments essentiels et vitamines, notamment en imposant leur prescription, en diminuant drastiquement les doses, et en en contrôlant la fabrication et la vente.
Aux USA, l’inquiétude est vive. Dans un pays ou des millions de gens tentent avec succès des médecines parallèles et autres régimes diététiques, la nouvelle a secoué à la fois ceux qui en vivent (fabricants, distributeurs) et ceux qui en guérissent (consommateurs).

Pour la petite histoire, c’est en Allemagne, que le projet est né. Promu activement par les Laboratoires Bayer, Hoechst et BASF, rejetons du conglomérat chimique IG FARBEN*.


PROGRAMME DU CODEX

Les intentions :
- Aucun complément alimentaire ne peut être vendu dans un but préventif ou thérapeutique.
- Tout remède à des doses supérieures à la norme fixée est un médicament, nécessitant une prescription et devant être produite dans les entreprises pharmaceutiques.
- Plus de 5.000 produits vendus aujourd’hui seront bannis des magasins.
- Les régulations du Codex seront valables pour toute la planète.
- Les compléments alimentaires seront interdits, sauf si testés à grand prix et approuvés par le Codex.
- Non seulement, nous n’aurons plus les quantités nécessaires, mais elles seront alors vendues sous prescription et à des prix exorbitants.
Les résultats visibles en Allemagne (à vérifier) :
- Les tablettes de zinc à 4 € le flacon, coûtent aujourd’hui 50 €.
- L’échinacéa connu pour renforcer le système immunitaire est passé de 14 à 153 €.
- La vitamine C est limitée à 200mg, la B6 à 4mg.
- On ne trouve plus d’acides aminés (arginine, lysine...), ni d’acides gras (oméga 3, 6, 9).
- On ne trouve plus les DMEA, DHEA, MSM, béta-carotène... Ils sont interdits.
La réduction drastique des suppléments alimentaires sera imposée à tous les pays, sous peine de sanctions commerciales.

Dans un article publié sur le site « The Lawloft », la journaliste Suzanne Harris raconte son enquête auprès du Codex et parle des pressions politiques et de la façon dont on a voulu la tenir à l’écart des réunions.

Elle affirme que les pays non signataires risquent des sanctions commerciales en ne ratifiant pas le nouveau Codex et surtout dénonce l’article 1, lequel stipule que son rôle est « de promouvoir la coordination de tous les travaux sur les standards alimentaires sous l’égide des Nations Unies et des organisations non gouvernementales ».

Par « non gouvernementales », il faut entendre « industrie pharmaceutique »…


*Le géant chimique IG. Farben, fut au cœur de la machine de guerre d'Hitler. IG. Farben avait une branche US, contrôlée par les Rothschild, par l'intermédiaire des Warburg (Paul Warburg, qui dirigeait durant sa création, la banque privée "Central Bank of America", la Réserve Fédérale, en 1913, siégeait comme directeur d'American IG). I.G Farben, était chargé de l’organisation du camp des travaux forcés à Auschwitz, et était en réalité une division de la Standard Oil, laquelle appartenait officiellement aux Rockefeller (l'empire des Rockefeller fut fondé par les Rothschild).
A lire à ce sujet :
http://artemisia-college.org/Affaire_Choisis_la_vie-00-03-01-0202-01.html

Objectifs du Codex :

Le Codex Alimentarius entend mettre hors la loi toute information alternative de santé en rapport avec les vitamines, les thérapies naturelles, les compléments alimentaires et tout ce qui constitue de près ou de loin un concurrent potentiel. L’état d’esprit qui préside à la mondialisation pharmaco-chimique explique en grande partie la destruction systématique de tous les novateurs scientifiques indépendants depuis 50 ans. Cette industrie emploie tous les moyens pour garder ses parts de marché en matière de cancer, sida, maladies cardio-vasculaires, etc... Nous sommes en mesure depuis des décennies de soigner et de guérir dans bien des cas toutes ces maladies, mais de puissants procédés de désinformation sont en place pour cacher ces vérités.
 
Le Docteur Rath dénonce cette situation en ces termes : « La vraie nature de l’industrie pharmaceutique (mondiale » est de gagner de l’argent avec les maladies chroniques, et non point de s’occuper de la prévention ou de l’éradication des maladies... L’industrie pharmaceutique a un intérêt financier direct à ce que les maladies perdurent afin d’assurer la croissance du marché des médicaments. C’est pour cela que les médicaments sont conçus pour soulager les symptômes et NON pour traiter les causes des maladies... Les trusts pharmaceutiques sont responsables d’un génocide disséminé permanent, tuant des millions de personnes... ».
 
Le Codex mis en accusation.
 
Une légion de lobbyistes pharmaceutiques est employée pour influencer les législateurs, pour contrôler les organismes de réglementation, pour manipuler la recherche médicale et l’éducation. L’information des médecins est intégralement financée par ces trusts qui cachent soigneusement un grand nombre d’effets secondaires dangereux, voire mortels en les reniant publiquement. Après avoir établi la genèse de ces crimes en col blanc et prouvé la responsabilité des industries pharmaceutiques concernant la mise en place d’une politique mondiale de génocide disséminé, le Dr Rath a remis un acte d’accusation pour crime contre l’humanité à la Cour Internationale de Justice de la Haye, le 14 juin 2003.
 
438 millions de pétitions au Parlement Européen
 
Le 13 mars 2002 nos eurodéputés adoptèrent des lois en faveur de l’industrie pharmaceutique, fixées par des dispositions du Codex Alimentarius visant à élaborer une réglementation coercitive pour toutes les thérapies naturelles et suppléments alimentaires. Une manière détournée de détruire des concurrents pour prendre des parts de marché, car la santé se vend et s’achète.
 
Une fronde citoyenne de 438 millions de pétitions inonda pourtant les messageries des eurodéputés à tel point, que les communications internes en furent bloquées. Malgré près d’un demi milliard de pétitions, les directives du Codex Alimentarius furent adoptées. Ce vote fut un véritable déni de démocratie augurant de futures difficultés pour la construction de l’Europe.
 
Application des directives du codex Alimentarius
 
A partir de juillet 2005 les directives du Codex Alimentarius nommées Directive Européenne sur les Suppléments Alimentaires doivent être appliquées sous peine de sanctions financières. En quoi consistent-elles ?
 
  1°) Il s’agit de supprimer tout supplément alimentaire naturel. Tous seront remplacés par 2 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxique) et seront uniquement disponibles en pharmacie sous prescription médicale.
 
  2°) Les médecines naturelles telles que l’acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine, etc. se verront progressivement interdites.
 
  3°) L’agriculture et l’alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l’agriculture dite biodynamique.
 
  4°) L’alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (au cobalt).
 
Le Codex Alimentarius contrôlera l’accès aux acides aminés essentiels, les huiles de poisson, les vitamines et les minéraux. L’élargissement des contrôles opérera progressivement mettant à mal toutes les médecines alternatives, ancestrales ou naturelles.
 
L’heure de la solidarité
 
Le NON massif à la constitution européenne est aussi un non au Codex Alimentarius, organe de propagande du complexe pharmaco-chimique qui vise le monopole mondial le plus despotique que nous n’ayons jamais connu. Ne pas prendre en compte l’opinion de centaines de millions de citoyens est une très grave inconséquence de la part de nos hommes politiques. Des centaines de millions de citoyens à travers le monde n’entendent pas laisser des médecines naturelles millénaires être interdites pour les parts de marché de la pseudo-science pharmaco-chimique.
 
Dangers de la pharmacochimie
 
Tous les ans, 800.000 personnes meurent en Amérique du Nord sur prescriptions médicales allopathiques. La pharmacochimie tue beaucoup plus qu’elle ne soigne. Un rapport de l’Onu affirme d’ailleurs que sur 205.000 médicaments de ces industries seuls 26 sont indispensables. Parmi ces 26, seulement 9 devraient bénéficier d’une priorité absolue. Si l’ont a recours aux médecines chinoise, perse et indienne ces 9 composés chimiques ne sont de presque aucune utilité. Autant dire que sans pharmacochimie le monde se porterait beaucoup mieux.
 
Résistance internationale au Codex Alimentarius
 
   L’Afrique du Sud a affirmé qu’elle ne se conformerait pas aux directives du Codex Alimentarius. Le Ministre de la Santé Manto Tshabalala-Msimang a déclaré que son pays est en désaccord avec cette dichotomie entre médecine naturelle et médecine allopathique. Selon ses conclusions, ces dispositions visent à faire de l’argent à partir de remèdes brevetés et ainsi à discréditer l’usage de produits naturels.
 
   L’Inde ne se conformera pas aux directives du Codex Alimentarius car il a fait la promotion de formules pour bébés contenant des ingrédients chimiques causant une inflammation destructrice du cerveau chez les bébé sensibles. Le délégué indien chargé de plaider l’affaire auprès du Codex a été ignoré et lorsqu’il insista pour un débat, il fut expulsé de la chambre.
 
   L’association des médecins et des chirurgiens américains a exprimé son opposition au Codex afin d’avoir recours à des remèdes naturels.
 
   Au Royaume Uni, les médecins exerçant des médecines naturelles, supportés par des membres de la Chambre des Lords se sont fermement opposés à la politique pro-Codex de Tony Blair. Ce dernier est taxé d’hypocrisie puisqu’il a été révélé publiquement qu’il utilise pour sa famille des remèdes naturels, des compléments alimentaires et l’homéopathie. Tony Blair est Président de l’Union Européenne précisément depuis le 1er juillet 2005, jour d’application des directives du Codex.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

Rire et Détente
  • 1. Rire et Détente (site web) | 01/10/2009
bonsoir,
j'ai vu cette vidéo cet après-midi grâce à desjolieschoses,
et j'avoue que cela fait un peu froid dans le dos
on se doute tous que ce genre de chose doit être faisable et même fait,
et là c'en est bien la preuve
malheureusement, nous sommes manipulé de partout
à nous effectivement d'en prendre conscience et de faire les bon choix
VOGOT
  • 2. VOGOT | 01/10/2009
Heureusement, on a toujours le choix. Nous sommes libres de nos désirs et de nos envies, au delà du contexte de pseudo-crise mondiale.
Manger BIO, ne coûte et ne coûtera pas plus cher que de manger "mondialisation", c'est juste une question de nutriments,ils nourrissent mieux donc le corps demande moins.
Certaines grandes surfaces et "hard-discounters" voyant dans cette démarche, un bon moyen de se dégager quelques bénéfices, l'ont bien compris et ont mis en rayon des aliments BIO à bas prix (ENFIN !!!)
Mais rien n'empêche, puisqu'on en a encore le pouvoir, de consommer des aliments du producteur local s'il garanti une croissance de ses fruits, légumes et autres, sans pesticides, engrais, fongicides, etc.
Le "petit paysan du coin", grand par son intelligence est aussi un très bon acteur de cette filière qui nous est vitale.
Pour conclure, le prix du BIO n'est pas une barrière à notre saine alimentation !!
Des Jolies Choses
  • 3. Des Jolies Choses (site web) | 01/10/2009
Bonjour,
C'est de la folie !
Et si on n'a pas le choix ?
Si on n'a pas les moyens de consommer bio ?
Si nos moyens ne nous permettent que de consommer du "premier prix", de la nourriture "de masse", celle que l'on "charge" de cochonneries ?

C'est écoeurant !
Marylène
C'est vrai que ça fait peur et qu'il est temps de réagir ! Si je parle avec un agriculteur, il trouve cela tout à fait normal d'utiliser tous ces produits. En fait, ils sont pris dans un engrenage. Ils ont perturbé la faune et la flore, l'ont détruite et maintenant, sont tout à fait dépendants de ces POP !
Mais c'est à vous de réagir, en tant que consommateur libre ! Ne consommer que des produits de saison et puis, pourquoi ne pas en produire vous-même ! Pas besoin d'un grand jardin ! Quelques jardinières sur un balcon peuvent suffire pour des fraisiers, des herbes aromatiques, des salades à couper, des tomates ... c'est tout à fait réalisable, croyez-moi, je parle d'expérience. Lorsque vous aurez goutté à la saveur du "produit maison", vous n'en voudrez plus d'autres!
Voici un lien d'un texte ... à méditer lui aussi : http://lejardindemarylene.e-monsite.com/rubrique,a-mediter,317712.html
Pour un plus grand respect de la nature .....

Marylène

Ajouter un commentaire

 

 

Cyberboutique VOGOT

 

×