CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Yeux: entretien et troubles

L'œil et ses fonctions

La decussation (qui se croise) des voies nerveuses

Le cerveau envoie des commandes et reçoit des informations de la moitié opposée du corps.

Exemple : le cortex moteur gauche, commande les muscles de l'hémicorps droit, tandis que le cortex visuel droit, traite les informations visuelles qui se trouvent dans la moitié gauche de notre champ de vision.

Par conséquent, les fibres nerveuses doivent nécessairement croiser le plan médian pour connecter le centre nerveux et la région concernée.

Les trois parties de l'oeil

L'organe de la vision comprend 3 parties :

  • Un appareil récepteur de l'impression sensible (l'œil) 

  • Un nerf qui transmet l'excitation déjà adapté au système nerveux par l'œil 

  • Une région du cerveau qui apprécie cette excitation et l'utilise sur le plan de la pensée et de l'action

Le globe oculaire et ses organes annexes

  1. Le globe occulaire

C'est l'organe périphérique récepteur de l'appareil visuel.

Il comprend 2 systèmes :

  • Un système optique pour la concentration de la lumière 

  • Un système chimique pour la transformation de la lumière 

Le globe occulaire a la forme d'une sphère étirée vers l'avant. Véritable chambre noire ou la lumière ne pénètre qu'à travers un diaphragme d'ouverture variable : l'iris qui fait varier la taille de la pupille.

Cette chambre noire est formée de 3 membranes ou tuniques :

  • Le cristallin, lentille biconvexe élastique de structure transparente capable de modifier ses rayons de courbures.

  • L' humeur aqueuse, sécrétée par le corps ciliaire 

  • Le corps vitré, substance gélatineuse remplissant l'espace entre le cristallin et la rétine. 

Nous avons également :

  • La sclérotique : membrane protectrice externe fibreuse et de couleur blanche 

  • La choroïde : membrane ou riche tissus vasculaire, fin, pigmenté en noir, chargé de la nutrition de l'œil, situé juste sous la sclérotique 

  • La rétine : membrane sensorielle recevant les rayons lumineux. Cette membrane adhère très peu à la choroïde et peut s'en détacher.

La rétine est constituée par l'épanouissement du nerf optique. Le nerf optique gagne le crâne ou il peut être comprimé en cas de tumeur ou inflammation des méninges.

La rétine possèdent des cellules sensorielles perceptrices de la lumière ou photorécepteurs de deux types :

  • Les cônes entre 5 et 7 millions. 

  • Les bâtonnets aux environs de 130 millions absents de la fovéa se logent à la périphérie.

La lumière agit en décomposant une substance chimique qui se trouve dans les bâtonnets et qu'on appelle « le pourpre rétinien ». Les bâtonnets sont extrêmement sensibles à la lumière et constituent les récepteurs de la vision nocturne (vision scotopique).

Deux régions de la rétine présentent des particularités :

  • La papille ou tache aveugle qui correspond au point ou le nerf optique aborde la rétine.

  • La macula ou tache jaune et en particulier son centre, la fovéa seule capable de distinguer les détails. C'est la zone de la rétine qui présente la meilleure acuité visuelle. 

La macula ne contient que des cellules à cônes. Ces cellules sont responsables de la vision en lumière vive (vision photopique) et de la vision des couleurs. La sensibilité de la rétine s'affaiblit au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la macula . 

Il faut distinguer 2 visions :

  • La vision centrale (la plus importante) nette par l'accommodation de l'image sur la macula 

  • La vision périphérique, floue, du fait que la rétine autour de la macula, reçoit les rayons lumineux autres que ceux de l'image formée sur la macula. 

  1. Les organes annexes

Les muscles moteurs de l'œil

Au nombre de 7, ces muscles dits striés assurent pour 6 d'entres eux la fixation et le mouvement du globe oculaire. Le septième muscle commande la paupière supérieure.

Les paupières

Les paupières assurent la protection des yeux.

Elles sont formées d'un squelette cartilagineux et de petites glandes sébacées qui s'ouvrent à la base des cils. 

Les sourcils protègent de la sueur du front. 

Les cils arrêtent les poussières et ont pour autre fonction le réflexe de fermeture des paupières. 

La face interne des paupières en contact avec le globe oculaire est formé d'une peau moins épaisse que sur la surface externe, c'est une muqueuse ou conjonctive. L'inflammation de cette membrane est appelée conjonctivite. 

Les glandes lacrymales

Situées dans l'angle externe des yeux, elles sécrètent les larmes (liquide de désinfection et de drainage) contenant une substance antiseptique: le lysozyme. 

Les larmes sont normalement évacuées dans le canal nasal qui se situe à l'angle interne des yeux et débouche dans le nez. 

Troubles visuels

Troubles de l'accomodation ou vices de réfraction 

Réfraction

Changement de direction d'un rayon lumineux en traversant les divers milieux transparents de l'œil. 

L'œil au repos est dit normal ou « emmétrope » lorsque l'image d'un point lumineux éloigné se forme exactement sur le plan de la rétine. 

S'il en est autrement l'œil est dit « amétrope ».

Un objet est vu nettement lorsque l'image sur la rétine est nette. Cette condition se trouve remplie naturellement dans l'œil normal, pour tous les objets situés au-delà de 60 mètres de distance. En deçà de 60 mètres, l'image rétinienne deviendrait floue si l'œil n'accommodait pas, c'est-à-dire s'il n'augmentait pas son pouvoir convergent.

Myopie

Bonne vision de près mais mauvaise de loin du fait que le globe oculaire au lieu d'être sphérique est étiré. L'image se forme en avant de la rétine.

Presbytie

Difficulté à lire de près due à un affaiblissement de l'accommodation.

Hypermétropie

L'œil est trop court, l'image reçue tombe en arrière de la rétine. La vision éloignée n'est pas affectée.

Astigmatisme

Vice de réfraction et d'accommodation dans lequel les objets sont vus déformés. L'astigmate a une mauvaise vue de près comme de loin.

Strabisme 

Le sujet « louche », les deux yeux ne visent pas la même direction. le strabisme peut être interne (yeux convergents) ou externe (yeux divergents).

Maladies des yeux

  • Albinisme : insuffisance de pigmentation de la peau 

  • Cécité : les causes sont nombreuses. Modifications de structure du cristallin, de la rétine ou d'autres parties affectées. 

  • Maux de tête et insomnie causés par les yeux. Il s'agit en général d'un état de toxémie . 

  • Blépharite : inflammation du bord de la paupière qui s'épaissit et se couvre de croûtes à la base des cils 

  • Congestion de la conjonctive : congestion de la membrane qui borde intérieurement les paupières, rougeur, démangeaisons, piqûres, brûlures. 

  • Conjonctive catarrhale : inflammation catarrhale aigue ou chronique, sécheresse et brûlure des yeux et gonflement des paupières. 

  • Conjonctive purulente, ou ophtalmie purulente : conjonctivite des nouveaux nés, inflammation de la conjonctive avec émission de pus. 

  • Conjonctivite granuleuse : ou redoutable Trachome. La surface interne des paupières devient souvent épaisse et rugueuse et par une friction constante, réduit la transparence de la cornée et raie sa surface conduisant parfois à la cécité.

  • Tremblement des paupières : souvent observés chez les enfants et les adultes nerveux.

  • Gonflement des paupières : inflammation pouvant être en rapport avec un orgelet, un furoncle à la base de l'oeil, un érysipèle ou un zona. 

  • Chalazion : inflammation granulomateuse d'une glande sébacée palpébrale Meibomius. 

  • Larmoiements : inflammation des yeux et des glandes lacrymales, inflammation du canal lacrymal. 

  • Occlusion des paupières : peut être due à un spasme en rapport avec un comportement nerveux, avec une paralysie totale ou partielle du muscle releveur de la paupière (ptosis). 

  • Orgelet : petit bouton ou furoncle très douloureux sur la paupière ou inflammation du tissus conjonctif de la paupière. 

  • Renversement de la paupière : l'ectropion avec renversement extérieur, l'entropion avec enroulement vers l'intérieur. 

  • La cataracte : opacité du cristallin 

  • Le glaucome : hypertension permanente excessive dans les yeux, dureté des globes et cécité 

  • L'hypertension oculaire

  • La kératite : inflammation de la cornée 

  • Taches toxiques devant les yeux : points fixes 

  • Taches toxiques dans les yeux : points mobiles 

  • L'ulcère de la cornée : cicatrices opaques ou taies causant des souffrances considérables. 

  • DMLA : dégénérescence maculaire liée à l'âge 

  • Choroïdite : inflammation de la choroïde

  • Déformation de la pupille (ou synéchies)

  • Iritis : inflammation de l'iris 

  • Rupture de vaisseau dans l'œil

  • Atrophie du nerf optique

  • Daltonisme et cécité des couleurs

  • Phosphènes : sensations lumineuses subjectives

Approches et techniques naturopathiques

Sont à prendre en considération :

  • Les pollutions atmosphériques et électromagnétiques

  • Lumière artificielle, écran d'ordinateur et de télévision

  • Tabac

  • Mauvaise alimentation, mauvaises associations alimentaires

  • Manque d'exercices

  • Mauvaise oxygénation

  • Et le stress quelle qu'en soit la cause

Cure préparatoire

Il faut toujours rechercher la véritable cause des troubles visuels (simple trouble ou maladie plus grave comme le DIABETE).

  • Anamnèse naturopathique

  • Adapter l'alimentation si nécessaire

  • Identifier les facteurs de stress 

  • Instituer les éléments d'hygiène générale : eau et propreté, bain de soleil, massage très doux de la nuque et des épaules, effleurage des paupières

  • Travailler sur la respiration

  • Respecter les heures de repos

  • Pratiquer la relaxation

  • S'assurer d'un temps de sommeil suffisant et le plus naturel possible pour qu'il soit réparateur

  • Rechercher l'existence ou non de motivation

  • Corriger les mauvaises habitudes d'empoisonnement « organique et mental » 

  • Eviter tous les excès

  • Instituer la pensée positive 

  • Conseiller des bains d'yeux

Cure de désincrustation tissulaire

Dans cette deuxième cure, il faudra procéder : 

  • au drainage des émonctoires qui ne doit intervenir qu'après observation des restrictions alimentaires conseillées dans « la cure préparatoire »,

  • au maintien du soutien psychologique qui doit être adapté aux situations du moment et aux causes des troubles identifiés

Les bains d'yeux pourront être poursuivis en fonction des troubles.

Cure d'harmonisation

Cette cure se décompose en deux parties :

  • cure de revitalisation,

  • cure de stabilisation 

Au cours de cette derniere cure, il faut s'attacher à : 

  • faire respecter les conseils donnés dans les cures précédentes,

  • corriger les carences en apportant les compléments alimentaires comme les vitamines A, B, C et E, et consommer des aliments tels que: carotte, myrtille, cassis, crudités, graines germées, pollen, les huiles végétales biologiques de PPF (première pression à froid),

  • diminuer les matières animales et sous produits animaux (protides),

  • supprimer café, alcool, tabac, sucreries, produits transformés, plats industriels cuisinés.

Les conseils seront personnalisés et évolutifs.

Quelques exercices de correction visuelle, appelés également yoga des yeux, à pratiquer régulièrement :

  • Le palming 

  • Le cillement 

  • Exercice de contraction des paupières 

  • Le balancement 

  • Les oscillations du regard 

  • Exercices pour les muscles externes 

  • Exercices lumière et obscurité  

Ces exercices de gymnastique oculaire ayant pour but d'assouplir les muscles autour du globe oculaire, de garder les yeux souples, conserver leur mobilité et les garder en bonne santé.

Exemple pratique d'exercices

Mouvements de haut en bas, de bas en haut, à l'horizontal, en diagonale, demi-cercle vers le haut, demi-cercle vers le bas, cercle complet dans le sens des aiguilles d'une montre, dans le sens contraire.

Produits utilisés dans la prévention des troubles

Traitements naturels de base et d'entretien

  • carottes crues râpées en salade. 

  • pollen en cure continue, à raison d'une cuillérée à soupe bien bombée de pelotes naturelles délayées dans un verre de jus d'oranges fraîchement pressées, tous les matins en commençant le petit déjeuner.

  • faire des cures régulières et alternées (d'un mois chacune) de jus de fruits de cassis et de myrtilles.

  • Eyes protect (60 ou 120 gélules): La présence de trois pigments caroténoïdes se retrouve dans presque tous les tissus de l’œil et à de très fortes concentrations : la lutéine, la zéaxanthine et la méso-zéaxanthine.

  • Formule VitaMinéro (60 gélules): Formule VitaMinéro est une formule dosée et complète qui contient une large sélection d’éléments essentiels. Formule VitaMinéro aide en période de vie active: physiquement et mentalement. Elle contribue à un bon métabolisme énergétique et au bon fonctionnement cognitif. 

  • OMÉGA 3 + Vitamine E (60 ou 120 capsules): Les omégas 3 participent au bon développement du cerveau, des nerfs, de la rétine.  ils sont donc importants. Ils préservent la vue et les fonctions cérébrales. Ils atténuent aussi les risques de maladies cardiovasculaires. Enfin, ils sont bénéfiques à notre équilibre nerveux et émotionnel. Un déficit en vitamine E peut entraîner des lésions de la rétine décelables à un âge précoce par un examen de l'oeil. Chez l’enfant, une neuropathie sensorielle et une aréflexie (absence ou abolition d’un ou plusieurs réflexes comme la marche), ainsi que des atteintes rétiniennes, peuvent se développer en cas de carence chronique. 

  • Moringa Biologique ou naturel (gélules ou poudre): Booster d’énergie, immunostimulant, qui favorise la vue, la santé cardiovasculaire, qui détoxifie et lutte contre le vieillissement de la peau. 

  • Hépato Vitalis (100 ml): On retrouvera l’effet combiné de plusieurs plantes qui prennent en considération l’ensemble des dimensions de la cellule hépatique. L’intérêt réside dans la complémentarité des teintures qui crée une synergie réelle et efficace.

Produits généraux 

  • propolis en poudre, en gélules ou sous forme liquide

  • jus de chou

  • jus de radis noir

  • levure de bière en poudre

  • Phytothérapie : Thuya, euphraise, bleuet, géranium, camomille (en lotion ou compresses).

  • Teinture Mère : euphrasia

  • Oligothérapie : cuivre-or-argent

  • Lithothérapie : or natif, chalcopyrite

  • Homéopathie : thuya, euphrasia, staphysagria, graphites, pulsatilla.

  • SIPF ( suspension intégrale de plantes fraîches) : bardane, pissenlit, artichaut

  • POCONEOL : n°77 (inflammations et irritations oculaire)

Citons 3 caroténoïdes importants :

  • la lutéine

  • la zéaxanthine

  • la méso-zéaxanthine

Ces 3 caroténoïdes sont présents dans la MACULA, tâche jaune située au centre de la RETINE. 

Préconiser les légumes à feuilles vertes pour obtenir ces 3 caroténoïdes.

Tous les produits concernant le foie, la micro-circulation et l'entretien de la flore intestinale pourront être associées au traitement du trouble proprement dit.

En conclusion

La perte de votre performance visuelle dépend de votre :

  • Génétique

  • Mode de vie

  • Alimentation (carences, déséquilibres, mauvaises associations, ...)

  • Activité physique  

  • Vision du monde extérieur

IMPORTANT

Se rappeler que les yeux sont les ouvertures sur le foie.

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
Dates fermeture hivernale 2022 2023