CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

Les sels de Schüssler rééquilibrent les cellules

Les sels de Schüssler portent le nom de l’homme qui a mis au point cette biothérapie constituée de douze sels minéraux à dose homéopathique. Ils relancent le processus d’autoguérison.


Les sels minéraux de Schüssler sont au nombre de douze. Ils furent choisis par le médecin allemand Wilhelm Heinrich Schüssler dans les années 1870, à la suite d’analyses réalisées sur le métabolisme cellulaire. La théorie de ce médecin est que tout déficit quantitatif d’un de ces douze sels, dans les tissus vivants, est cause de désordre biochimique, responsable de maladie. Celui-ci peut être corrigé par administration de ce même sel en quantités infinitésimales.
Les traitements préconisés par le Dr Schüssler correspondent davantage à un traitement de terrain qu’à une médecine symptomatique. Car, comme il aimait à le dire : « La question de savoir s’il y a une maladie ou non, ou si la maladie dépend ou ne dépend pas de germes ou de bacilles, n’a aucune importance dans le traitement biochimique, parce que ce traitement va à la cause, base du dérangement, en apportant aux cellules les sels dont elles ont besoin, afin qu’une condition normale puisse exister et ainsi détruise le foyer de propagation des germes et des bacilles. »
Avec les sels de Schüssler, il s’agit donc de rétablir un équilibre au sein des cellules afin de relancer les processus d’auto­réparation et d’autoguérison.
D’autres sels ont été découverts après le décès du Dr Schüssler. Mais les douze sont toujours demeurés, car essentiels et simples d’emploi. Ils ont chacun de nombreux intérêts dans le traitement des troubles et des maladies en complément des traitements habituels.

Les 12 sels et leurs principales indications

  • Calcarea fluorica : tropisme pour les dents, les os et les tendons. Indiqué en cas d’adénome de la prostate, fibrome utérin, induration ganglionnaire, lumbago, varices.
  • Calcarea phosphorica : tropisme surtout osseux. Indiqué en cas de rhinite, rhinopharyngite, trachéite, amygdalite, troubles de la dentition, suppuration osseuse.
  • Calcarea sulfurica : tropisme pour la sphère ORL, la peau, le foie et la vessie. Indiqué en cas d’infection suppurée prolongée, sinusite, angines, ganglion lymphatique hypertrophié et purulent.
  • Ferrum phosphoricum : tropisme pour les inflammations et le sang (défense). Indiqué en cas de rhinite, inflammation, fièvre, rougeole, scarlatine, anémie, hémorragie, fatigue, constipation.
  • Kali muriaticum : tropisme anti-infectieux et antiseptique. Indiqué en cas d’angine, rhinite, eczéma, aphte, cystite, épilepsie, pleurésie, pneumonie, stomatite, zona, troubles du sommeil.
  • Kali phosphoricum : tropisme pour le cerveau et le sang. Indiqué en cas d’anxiété, dépression, troubles de la mémoire, crampes, fatigue intellectuelle, vertiges.
  • Kali sulfuricum : tropisme pour la peau, le sang et le cerveau. Indiqué en cas de peau sèche, asthme, transpiration froide, rhinite, psoriasis, polypes, eczéma, palpitation, pneumonie.
  • Magnesia phosphoricum : tropisme antispasmodique, musculaire et nerveux. Indiqué en cas de spasmes, crampes, névralgies, migraine, colite, douleurs.
  • Natrum muriaticum : tropisme général. Indiqué en cas d’anorexie, amaigrissement, alopécie, anémie, eczéma, rhinite, asthme, rhume des foins, insomnie, coup de soleil, psoriasis, céphalées.
  • Natrum phosphoricum : tropisme détoxiquant et éliminateur. Indiqué en cas de troubles hépatiques, aérophagie, constipation, brûlure d’estomac, digestion lente, calculs biliaires ou rénaux.
  • Natrum sulfuricum : tropisme éliminateur et détoxiquant. Il sera indiqué en cas d’asthme, bronchite, diarrhée, poussées fiévreuses, jaunisse, rétention urinaire, vomissements.
  • Silicea : tropisme pour la peau, les os et le tissu conjonctif. Indiqué en cas de fatigue, asthme, otite, angine, épuisement, herpès, suppuration, vers intestinaux.

 

Conseils d’utilisation

  • Les sels de Schüssler sont utilisés généralement sous forme de trituration (poudre dynamisée) ou sous forme de comprimés, en basse dilution : 6 DH ou 3 CH.
  • Ils peuvent être pris individuellement ou dans une préparation magistrale contenant plusieurs sels, ou même tous les sels ensemble. La dose est alors de 2 à 3 doses (fournies avec le flacon) à mettre dans un verre d’eau ou 2 à 3 comprimés à sucer, deux fois par jour avant les repas.
  • Il est conseillé de suivre une cure (flacon de 30 grammes préparés en pharmacie) des sels de Schüssler, une ou deux fois par an afin de rééquilibrer l’organisme et de maintenir sa bonne santé.

 

  • 3 votes. Moyenne 4 sur 5.

Commentaires

  • Mège Marie-Noëlle
    • 1. Mège Marie-Noëlle Le 19/12/2011
    J'aimerais connaître la posologie des sels de Schüssler en trituration pour un adulte et pour un enfant de 10 ans. Merci de votre réponse
      • Le 20/12/2011
      Bonjour, pourriez-vous me donner plus de détails. Bien à vous.

Ajouter un commentaire

 
Dates fermeture hivernale 2022 2023