CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT
Créer un site internet

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

céphalée

  • Céphalées de tension : Alimentation et posture en causes

    La plupart des gens définissent la posture comme étant la capacité de se tenir droit. Mais ce n’est qu’une partie de la définition. Je vais tenter de démystifier la question de la posture dans cet article.

    Quelles sont les différentes définitions de la posture?

    La posture statique: c’est la posture qu’une personne prend dans une position donnée. On peut parler de posture statique assise, couchée, debout, etc.

    La posture statique corrigée: pour les postures debout et assise, elle correspond à la position que nous adoptons en tentant de s’auto-agrandir le plus possible. Il faut savoir que nous n’avons pas tous la même forme corporelle. Certaines personnes ont des courbures plus ou moins prononcées. Cet aspect est largement génétique et ne semble pas corrélé à la présence ou l’absence de migraine.

    La posture statique idéale: elle correspond à la posture qui permet un auto-agrandissement maximal, mais avec le minimum d’effort possible.

    Certaines personnes ont une perte de la courbure cervicale normale, se manifestant par une tête projetée vers l’avant. Il y a controverse dans les différentes études à savoir s’il y a une relation entre cette posture et la présence de migraine. Toutefois, comme elle est connue pour contribuer à l’apparition de céphalées de tension, elle joue probablement un rôle chez certains migraineux.

    Enfin, la posture statique peut être appelée à changer dans le temps. Par exemple, si une fatigue s’installe et la tête va de plus en plus vers l’avant lors d’une position assise soutenue, il en résulte des tensions musculaires accrues. Cette antériorisation graduelle de la tête a été reliée à la présence de céphalées. La capacité à maintenir une posture adéquate dans le temps est donc un des facteurs importants.

    L’attitude posturale correspond à la volonté de maintenir une posture statique adéquate, mais qui parfois peut activer les mauvais muscles. Tout comme lorsque le port de tête qui s’antériorise avec le temps, une mauvaise attitude posturale amène la région cervicale hors de sa position statique idéale, favorisant des tensions musculaires excessives qui peuvent contribuer à des céphalées.

    La posture dynamique: elle correspond aux changements de la posture lors des mouvements du corps. Une personne peut avoir une posture cervicale adéquate mais des mouvements cervicaux inappropriés lors des mouvements des bras ou du tronc. L’évaluation de la posture dynamique est complexe et se fait en général par un professionnel de la santé.

    La posture peut influencer la migraine

    Oui, particulièrement lorsque la posture dévie de la posture statique idéale, qui se manifeste par une augmentation de la distance entre le menton et le sternum. Dans ces circonstances, les épaules vont également avoir tendance à être projetées vers l’avant. Ceci peut causer des douleurs qui vont contribuer aux migraines.

    Qu’est-ce qu’une céphalée de tension ?

    Lorsque l’on évoque le mal de tête, on se réfère typiquement au type de mal de tête le plus fréquemment ressenti, la céphalée de tension. Près de la moitié de la population Française est sujette aux maux de tête ; heureusement, pour la majorité d’entre vous, le mal de tête est léger, de courte durée et se classe probablement dans la catégorie des céphalées de tension.

    Les enfants et les adolescents peuvent éprouver des céphalées de tension ; Les femmes sont souvent diagnostiquées avec des céphalées de tension (plus souvent, environ deux fois plus souvent que les hommes).

    Céphalées de tension et douleurs à la tête

    La douleur des céphalées de tension chronique a tendance à s’estomper d’elle même. La douleur associée aux céphalées de tension a généralement un impact sur toute la tête, mais peut commencer à l’arrière de la tête ou au-dessus des sourcils. Certaines personnes ressentent une sensation en forme de chapeau ou de bandeau qui entoure leur crâne, tandis que d’autres décrivent leur douleur comme une tension musculaire dans la région du cou ou des épaules. La douleur est souvent décrite comme étant constante et ressemblant à une pression. La douleur a tendance à se manifester progressivement et même à intensité maximale, elle n’est pas incapacitante. La plupart des gens qui ont un mal de tête de tension sont capables de poursuivre leurs activités quotidiennes malgré la douleur.

    Quelles sont les causes des céphalées de tension ?

    La cause exacte des céphalées de tension n’est pas connue ; et de nombreux facteurs jouent probablement un rôle dans le développement des maux de tête. Ces facteurs peuvent inclure :

    • Le manque de sommeil

    • Sauter des repas

    • Une augmentation du stress (ce qui conduit à une description fréquente de ces maux de tête en tant que maux de tête dus au stress).

    Les maladies ou affections sous-jacentes peuvent fréquemment causer des maux de tête, par exemple : la fatigue oculaire, la tension musculaire causée par une mauvaise posture, le surmenage, ou l’anxiété.

    Chez les enfants, les maux de tête peuvent être perçus comme une réaction à des changements dans les situations scolaires ou familiales, par exemple : un nouveau frère ou une nouvelle sœur, un test à l’école, ou l’isolement social.

    Traitements naturels pour les céphalées de tension

    Pour vaincre les céphalées de tension pour de bon, il faut habituellement une combinaison de changements de style de vie, l’adoption de nouvelles habitudes saines et le lâcher prise face à la colère, diminuer ou mieux gérer le stress, éviter une mauvaise alimentation…Tous ces éléments peuvent déclencher la douleur. Bien que vous puissiez régler le problème avec des traitements chimiques, sachez qu’il existe de nombreux traitements totalement naturels, sans utilisation de médicaments qui peuvent réduire la fréquence et l’intensité de vos maux de tête.

    • Gérez votre stress

    Le stress provoque des changements hormonaux qui peuvent vous rendre plus sujet à la douleur et à l’inconfort. De plus, plus vous êtes stressé, plus il vous sera difficile de faire de l’exercice, de manger sainement et de bien dormir – ce qui est important pour prévenir les maux de tête. Le stress est le principal déclencheur des céphalées de tension – c’est pourquoi la céphalée de tension est aussi connue sous le nom de mal de tête de stress – il faut donc trouver divers moyens de réduire l’impact du stress sur notre vie afin que les symptômes s’améliorent.

    Faites tout ce que vous pouvez pour vous débarrasser du stress de la façon qui vous convient (Douze clés anti-stress). Essayez de lire quelque chose d’inspirant, d’utiliser des huiles essentielles apaisantes pour les maux de tête, de faire des exercices de respiration, de méditer, de prier ou de passer du temps à l’extérieur. Trouvez des moyens d’accorder plus de temps pour simplement vous détendre et faire des choses qui vous rendent heureux.

    Une façon efficace de réduire le stress tout en diminuant la douleur ?

    Essayez de prendre un bain chaud aux huiles essentielles pour les maux de tête (comme la lavande aspic, la rose ou la menthe poivrée) ou de vous allonger tout en appliquant des glaçons sur votre cou et vos épaules. Pour beaucoup de gens, il n’y a rien de mieux qu’une longue douche chaude pour soulager la tension de la journée avant le coucher.

    • Améliorez votre alimentation

    L’utilisation de pratiques de réduction du stress en combinaison avec un mode de vie plus sain est votre meilleur choix pour prévenir les maux de tête. Un facteur important à considérer est votre régime alimentaire. Mangez-vous beaucoup d’aliments anti-inflammatoires (qui soutiennent les niveaux d’énergie et votre capacité à faire face au stress), ou vous reposez vous l’explosion rapide d’énergie que le sucre, la caféine et les produits raffinés peuvent fournir temporairement ?

    Voici quelques-unes des façons de réduire les risques de développer des maux de tête :

    • En restant hydraté et en buvant suffisamment d’eau tout au long de la journée, mais en dehors des repas !

    • En sautant les collations sucrées qui entraînent des fluctuations du taux de sucre dans le sang

    • En évitant de fumer ou de boire trop d’alcool

    • En limitant la quantité de caféine que vous buvez et en évitant de boire de la caféine trop près de l’heure du coucher, alors que cela peut vous empêcher de dormir (le sommeil est très important pour la gestion de la douleur !)

    • En adoptant un régime sain, avec la consommation d’aliments qui détendent naturellement les muscles et vous aident à faire face au stress

    Certains des meilleurs aliments pour prévenir les maux de tête comprennent :

    • Des sources propres de protéines pour stabiliser la glycémie – œufs bios, poisson sauvage, viande blanche nourrie à l’herbe (choisissez une viande non transformée de préférence biologique pour éviter les additifs qui peuvent déclencher des allergies ou des maux de tête).

    • Les aliments riches en fibres – (bios) les légumes, les fruits, les céréales anciennes, les noix et les graines contribuent tous à votre alimentation, ce qui réduit la constipation liée aux maux de tête.

    • Des graisses saines pour réduire l’inflammation et prévenir les baisses de sucre dans le sang – noix, graines, huile de coco ou d’olive, avocat et poisson sauvage vous aident à digérer les nutriments importants et sont importants pour le fonctionnement du cerveau et l’équilibre hormonal.

    • Les aliments riches en magnésium et en électrolytes – les légumes à feuilles vertes, les patates douces, le melon et les bananes sont de bonnes sources de magnésium, ce qui détend les muscles.

    Quels aliments contribuent à vos maux de tête ?

    Ces aliments et boissons déclenchent des maux de tête, alors limitez-les pour aider à prévenir les maux de tête:

    • Trop de sucre – peut causer des changements hormonaux et exercer une pression sur les glandes surrénales, ce qui vous stresse et vous donne l’impression d’être stressé et d’être ” branché mais fatigué “.

    • Allergies alimentaires courantes – les sensibilités et allergies comme les produits laitiers, les arachides, les œufs, le soja et les mollusques et crustacés peuvent déclencher la constipation, la raideur musculaire et les maux de tête.

    • Supprimer le gluten (gliadine, alpha gliadine, avenine), qui est un aliment pro-inflammatoire.

    • L’alcool – modifie la circulation sanguine dans le cerveau et la déshydratation, ce qui modifie les niveaux d’électrolytes.

    • Les aliments trop salés – une trop grande quantité de sodium, surtout dans les aliments industriels ou les repas au restaurant auxquels on a ajouté du glutamate monosodique et d’autres produits chimiques, peut causer la déshydratation et la constriction musculaire.

    Travailler à l’amélioration de votre posture

    Comme nous l'avons vu en début d'article, une mauvaise posture peut rendre les muscles des épaules et du cou tendus et pincer les nerfs, ce qui peut entraîner des maux de tête. C’est le cas en particulier si vous avez déjà subi des blessures dans le passé qui ont affecté les muscles le long de votre colonne vertébrale, de vos épaules ou de votre cou.

    Fixer un écran toute la journée peut contribuer aux maux de tête (stress, tension, effets de la lumière bleue émise par les appareils électroniques) mais n’oubliez pas que votre posture est aussi très importante.

    Vous vous demandez encore comment améliorer votre posture…. Travaillez à améliorer votre posture, que ce soit en position assise ou debout. Tenez vos épaules en arrière et votre tête à niveau, parallèlement au sol, au lieu de vous pencher vers l’avant. Si vous êtes assis pendant de longues heures à un bureau, utilisez un support.

    • Faites de l’exercice et bougez davantage

    Faire de l’exercice régulièrement est excellent pour réduire le stress, en plus d’avoir des effets positifs sur les niveaux de pression artérielle, le sommeil et votre santé en général. Les personnes qui font plus d’exercice sont moins susceptibles de faire face à des maladies stressantes (comme les problèmes cardiaques ou le diabète), l’obésité et la dépression. L’activité physique améliore également la circulation sanguine et peut aider à renforcer les muscles qui favorisent une bonne posture.

    Des études révèlent que l’exercice modéré peut réduire la fréquence et la gravité des maux de tête – surtout lorsque l’exercice est associé à d’autres habitudes saines comme le fait d’adopter une alimentation riche en nutriments et de tout faire pour obtenir un sommeil réparateur. L’exercice améliore votre humeur en changeant les niveaux des substances chimiques naturelles du corps, appelées endorphines, qui sont des analgésiques et des antidépresseurs naturels.

    Alors, hop ! je monte sur mon vélo d'appartement... qui me suit ?

  • Lithium orotate: maux de tête, migraines et AVC, le traitement idéal

    Le lithium, un oligo-élément dont votre corps a besoin, est tout cela et bien plus encore. Le lithium est mieux connu pour son humeur tonique, son amélioration de la concentration et son aide pour faire face au stress. Vous savez peut-être moins que le lithium offre une foule d’autres bienfaits thérapeutiques, dont beaucoup vont bien au-delà de votre cerveau.

    Qu’est-ce que le lithium ?

    Le lithium est dans la même classe que les électrolytes minéraux dont le sodium et le potassium. De nombreux experts considèrent le lithium comme un nutriment essentiel avec une dose journalière recommandée (DJR) provisoire de 1 mg (milligrammes) par jour pour un adulte de 70 kg.

    Le lithium nécessite un liant ou une molécule de transport pour que le corps puisse l’absorber. Quatre types de lithium couramment utilisés pour la consommation humaine ont chacun un liant différent. Ceux-ci sont :

    • Carbonate de lithium : lithium avec carbone et oxygène (carbonate); disponible en tant que médicament sur ordonnance.

    • Citrate de lithium : lithium lié à une molécule de citrate; disponible en tant que médicament sur ordonnance.

    • Aspartate de lithium : lithium associé à l’acide aminé aspartate (acide aspartique). En vente libre.

    • Orotate de lithium : lithium avec orotate – composé de sel dérivé de l’acide orotique. Votre corps produit de l’acide orotique dans les intestins. L’orotate de lithium est en vente libre, vous pouvez le retrouver en CYBERBOUTIQUE VOGOT.

    Comme je l'écrivais dans cet article - Lithium - les formes médicamenteuses de lithium (citrate ou carbonate) sont tellement mal absorbées par l’organisme qu’elles doivent être apportées en quantités très importantes, à la limite de la toxicité, pour être efficaces.

    De plus, à doses élevées, ces lithium favorise la libération de dopamine et provoque un abaissement de l’humeur ; par contre, son usage à faible dose stimule la synthèse de la sérotonine et lui confère un effet antidépresseur, ce qui est précisément le cas de l’orotate de lithium.

    Les bienfaits du lithium sur la santé

    Vous trouverez ci-dessous une brève liste des dix bienfaits les moins connus du lithium orotate pour la santé. Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, elle fournit des informations sur la manière dont ce puissant nutriment peut améliorer votre bien-être général.

    1. Favorise la santé normale du cerveau

    Bien que la plupart des gens associent le lithium à la santé du cerveau, je vais tenter de vous faire comprendre les nombreuses façons dont cela aide. Le minéral peut stimuler la matière grise dans la région du cortex préfrontal du cerveau – la partie associée à l’émotion, la pensée et la personnalité – chez des individus par ailleurs en bonne santé, ainsi que la substance blanche. Des chercheurs ont suggéré que le lithium fait cela en stimulant le cerveau pour générer de nouvelles cellules souches, qui se développent ensuite en neurones.

    La recherche a montré que les propriétés de neuroprotection du lithium orotate peuvent révolutionner le domaine de la recherche sur le cerveau et les maladies neurodégénératives.

    Les recherches démontrent la capacité du lithium orotate à protéger le cerveau de l’usure normale (neuroprotection) et à décourager le rétrécissement normal du cerveau lié à l’âge.

    En utilisant de plus faibles quantités d’orotate de lithium vous maintenez les niveaux thérapeutiques de lithium dans le cerveau pendant de plus longues périodes et avec moins d’effets secondaires. Ces résultats pourraient révolutionner le domaine de la recherche sur le cerveau et des maladies neurodégénératives.

    2. Favorise la santé des os

    Les effets du calcium et du phosphore, deux minéraux essentiels à la formation osseuse, peuvent être renforcés par une supplémentation en lithium orotate. Certaines recherches indiquent que ce lithium peut renforcer la résistance des os.

    Le lithium orotate semble diminuer le risque de fracture osseuse. D’autres études ont montré que le sel de chlorure de lithium aidait les fractures osseuses à guérir en activant la “voie de signalisation WNT” – un moyen par lequel le corps communique pour réparer les tissus endommagés, y compris les os. La voie de signalisation WNT est cruciale dans la formation osseuse. L'orotate de lithium a également aidé à guérir le cartilage endommagé.

    Rappel: La voie de signalisation WNT est impliquée dans la différenciation des ostéoblastes et des chondrocytes, et permet le maintien de l'homéostasie de l'articulation.

    Au cours de l'arthrose, on observe une activation de cette voie dans l'os sous-chondral, le cartilage articulaire et la membrane synoviale.

    L'activation et l'inhibition de cette voie conduisent toutes deux à une aggravation des lésions arthrosiques, signant l'importance de la régulation de cette voie en physiologie.

    Des données précliniques indiquent qu'une inhibition locale de la voie WNT dans l'articulation permet de diminuer la sévérité des lésions arthrosiques induites.

    3. Améliore la concentration et l’attention

    Une étude randomisée en double aveugle a révélé que le lithium orotate agissait de manière comparable à un médicament populaire pour le traitement de la mémoire pour les symptômes les plus courants comme l’attention de courte durée et même des symptômes secondaires tels que le déséquilibre de l’humeur. L’étude a examiné spécifiquement comment le lithium orotate affecte l’irritabilité, les explosions agressives, le comportement antisocial, l’anxiété et la dépression chez les adultes. Il a également été testé la manière dont les adultes effectuaient des tests d’apprentissage verbal et une attention soutenue.

    4. Soutient la santé immunitaire

    Des recherches récentes ont montré que le lithium orotate pouvait avoir de puissants effets sur le renforcement immunitaire, exerçant simultanément des propriétés immunostimulantes et être une aide pour le corps à résister aux organismes nuisibles.

    Ce lithium semble normaliser les taux de prostaglandine – minuscules signaux de signalisation dans chaque cellule du corps qui modulent diverses actions métaboliques.

    Une activité excessive des prostaglandines peut affaiblir votre système immunitaire. Cependant, le lithium orotate peut jouer un rôle dans la prévention de ses effets immunosuppresseurs.

    5. Peut vous aider à vivre plus longtemps

    Des recherches passionnantes menées au Japon ont démontré une forte corrélation entre le lithium et votre durée de vie.

    L’étude a analysé 18 municipalités d’approvisionnement en eau comptant plus de 1,2 million d’habitants. Ils ont constaté des taux de mortalité plus faibles, toutes causes confondues, dans les groupes de population à taux de lithium plus élevé dans l’approvisionnement en eau.

    Des scientifiques ont découvert que lorsqu’ils ont donné à des vers ronds Caenorhabditis elegans (un organisme modèle souvent utilisé dans les études anti-vieillissement) des portions comparativement faibles de lithium, dont c'est le cas avec le lithium orotate, ils ont également prolongé leur vie.

    Ce lithium peut avoir des propriétés antioxydantes connues pour fournir des bienfaits anti-âge améliorant la longévité. Plus précisément, ce lithium réduit les dommages causés par les radicaux libres dans l’hippocampe du cerveau, bien que l’étude suggère que le minéral ne puisse pas contrer complètement les effets du stress chronique.

    6. Renforce la santé cardiovasculaire

    Le lithium peut améliorer la santé cardiaque et cardiovasculaire de manière surprenante. Une étude a montré que les électrocardiogrammes des personnes prenant du lithium présentaient une “amplitude de l’onde T” inférieure – un indicateur d’attaque cardiaque – sans dégradation de la fonction cardiaque. Dans ce cas, malheureusement, il s’agissait d’une dose thérapeutique relativement élevée de carbonate de lithium, disponible uniquement sous forme de prescription.

    Mais, de premières recherches ont également montré que le lithium orotate stimule la production de VEGF (facteur de croissance vasculaire endothélial), une protéine qui aide votre corps à former de nouveaux vaisseaux sanguins.

    Le VEGF fait partie du système qui rétablit l’oxygène dans les tissus lorsqu’ils ne reçoivent pas d’oxygène. Les chercheurs suggèrent que le lithium orotate pourrait aider les victimes d’AVC à récupérer en augmentant la vitesse à laquelle les vaisseaux sanguins se régénèrent dans le cerveau, également appelé «remodelage neurovasculaire».

    7. Améliore la fonction cognitive

    Ce lithium encourage les neurones à former des synapses, qui sont les connexions entre les cellules nerveuses. Des scientifiques ont cultivé des neurones de l’hippocampe chez le rat – la partie du cerveau qui organise les pensées et les souvenirs – et ont découvert que, lorsque les neurones du rat étaient cultivés en culture (boîtes de Pétri) avec du lithium orotate, ils formaient significativement plus de synapses que sans lithium, en seulement quatre heures .

    En encourageant les neurones à former des synapses et à se développer, ce lithium améliore vos capacités cognitives, votre mémoire et même votre concentration !

    Lorsque de nouveaux neurones se développent, cela améliore votre concentration, votre mémoire et vos fonctions cognitives (“capacités de réflexion”). Les auteurs de cette recherche suggèrent que cela pourrait expliquer l’augmentation de la matière grise observée dans certaines études. Des études ont également montré un renforcement des cellules souches neurales, cellules indifférenciées qui finiront par se transformer en neurones.

    Outre l’hippocampe, les scientifiques ont constaté une croissance de la partie du cerveau située dans le cortex frontal, qui influe sur les capacités cognitives, soutient l’humeur et améliore la concentration ainsi que la mémoire. Les personnes prenant du lithium avaient une matière grise supérieure de 15% par rapport à celles qui n’en prenaient pas. Cependant, c’était chez les patients prenant des médicaments sur ordonnance à des doses plus élevées, style carbonate ou citrate, dont on connaît les effets secondaires délétères.

    8. Stabilise l’humeur

    Le lithium orotate, lui, est connu pour normaliser l’humeur. Ce que vous savez peut-être moins, c’est que ce lithium peut normaliser l’humeur dans les micro-portions pour les personnes en bonne santé. Au-delà des sautes d’humeur typiques, des études ont montré que le lithium orotate réduisait même le risque de suicide, même à de très faibles quantités, telles que 70 à 170 µg (microgrammes).

    Une étude menée aux États-Unis a révélé que les taux de suicide, de crimes d’agression et d’arrestations pour drogue étaient systématiquement plus bas chez les personnes vivant dans des zones où la concentration de lithium dans l’eau était élevée. Des conclusions similaires ont été trouvées dans une étude japonaise, car vous pouvez trouver des traces de lithium dans votre eau de consommation courante.

    Pour la mauvaise humeur moins graves comme le blues, une faible consommation de lithium, comme c'est le cas dans l'orotate de lithium, peut également équilibrer les émotions et améliorer votre réponse à l’anxiété temporaire ou au stress. Une étude a montré que les personnes ayant reçu des micro-portions de lithium pendant quatre semaines ont signalé une amélioration constante de leur humeur dans les domaines liés au bonheur, à la convivialité et à l’énergie.

    9. Contre les maux de tête

    De nouvelles recherches prometteuses montrent que l’orotate de lithium est un remède efficace contre les maux de tête. Une étude montre que des chercheurs ont donné à 64 patients de l’orotate de lithium et ont conclu de son efficacité contre les maux de tête occasionnels (migraines ou céphalées).

    Saviez-vous que le lithium orotate est utile pour divers types de maux de tête occasionnels ?

    Une autre étude a montré que le lithium orotate peut atténuer la gravité des maux de tête.

    Ce lithium est également connu pour soulager les maux de tête hypnic ou «réveil» qui touchent souvent les personnes âgées, les sortant du sommeil à la même heure chaque nuit. Ces maux de tête nocturnes occasionnels perturbent autrement les rythmes circadiens et empêchent un sommeil réparateur. Les auteurs de cette étude suggèrent que ce lithium pourrait avoir une influence positive sur la sérotonine dans le corps, ce qui favorise le sommeil

    10. Peut aider avec les envies d’alcool

    Beaucoup de gens sont assez malheureux pour se tourner vers des sources de réconfort malsaines telles que l’alcool. Pour ces personnes, le lithium orotate peut réduire les envies.

    Dans une étude, 42 patients d’un établissement de rééducation pour alcoolisme ont reçu des doses quotidiennes d’orotate de lithium pendant six mois. Selon l’étude, “10 des patients n’avaient pas rechuté depuis plus de trois ans et jusqu’à dix ans, 13 patients étaient restés sans rechute pendant 1 à 3 ans et les 12 restants avaient eu une rechute entre 6 et 12 mois”. Ces derniers patients n'avaient malheureusement pas continué leur prise de lithium orotate, pensant qu'il n'était pas assez efficace. Ce qui est dommageable, bien évidemment.

    Les chercheurs ont conclu que l’orotate de lithium était utile pour améliorer les situations dans lesquelles l’alcool est à l’origine de problèmes. D’autres études ont confirmé que le lithium peut aider à maintenir la sobriété.

    Ne vous y méprenez pas, demandez de l’aide si vous êtes alcoolique ou toxicomane. Cependant, le lithium peut aider à maintenir le cap.

    Sources de lithium

    Tout comme le calcium et le potassium, notre corps a besoin de lithium en tant que micronutriment. Cela fonctionne avec d’autres enzymes, minéraux et vitamines dans le corps. Vous pouvez obtenir du lithium grâce à un rééquilibrage alimentaire afin que cela soit efficace et en prenant des suppléments. Demandez conseil à votre conseiller en santé naturopathe.

    Aliments contenant du lithium

    Le lithium est naturellement présent dans les sols et les eaux souterraines du monde entier. Pour cette raison, les plantes absorbent le minéral en le prenant par les racines. Bien que la quantité de lithium trouvée dans les plantes dépend du sol dans lequel il a été cultivé, les options ci-dessous contiennent généralement des quantités plus importantes de cet élément nutritif.

    • Plantes de la famille des solanacées comme les tomates et les poivrons, mais attention, je déconseille fortement aux personnes à type arthrosique ou ayant des douleurs articulaires.

    • Aliments à base de céréales comme le riz brun, le sarrasin ou le millet

    • Légumineuses comme les lentilles et les pois chiches

    • Herbes

    • Graines et noix , en particulier les pistaches

    Suppléments

    Bien que votre nourriture et votre eau contiennent probablement moins de lithium, les suppléments sont le moyen le plus simple d’incorporer une portion adéquate de lithium orotate dans votre alimentation. L’orotate de lithium et l’aspartate de lithium sont disponibles sans ordonnance en tant que suppléments nutritifs.

    Beaucoup de gens préfèrent l’orotate de lithium à l’aspartate de lithium car la petite molécule d’orotate lui permet de traverser la membrane cellulaire, augmentant ainsi son pouvoir.

    Votre corps produit naturellement de l’acide orotique dans le corps, il est donc facile à transformer physiologiquement. En tant que tel, il vous suffit de prendre de faibles quantités d’orotate de lithium pour avoir un impact positif sur votre santé physique et mentale.

    Précautions et effets secondaires

    De faibles quantités de lithium ne provoquent généralement pas d’effets secondaires indésirables, bien que vous puissiez rencontrer des troubles gastro-intestinaux, notamment des nausées et de la diarrhée, mais ces effets secondaires s'estompent avec le temps. Je vous suggère malgré tout de continuer sa prise.

    Une toxicité au lithium peut survenir si prise en grande quantité. Les symptômes de toxicité au lithium légers à modérés comprennent les nausées, les tremblements, l’apathie, la fatigue, la faiblesse musculaire et les douleurs d’estomac. Des quantités plus importantes peuvent également avoir des effets indésirables sur les fonctions rénale et thyroïdienne. Je le rappelle, cela n'est pas le cas du lithium orotate.

    Par contre, le lithium ne doit pas être pris par des personnes souffrant de maladie rénale ou de maladies de la thyroïde nécessitant des médicaments, ni par les enfants, ni par les femmes enceintes ou qui allaitent, sauf indication contraire de leur thérapeute. De plus, les personnes souffrant de problèmes cardiaques nécessitant des inhibiteurs de la MAO doivent en discuter avec leur praticien de santé.

    Certaines preuves suggèrent que l’aspartate est une excitotoxine, qui peut se lier aux cellules nerveuses et causer des dommages si vous prenez de l’aspartate de lithium, en particulier en trop grande quantité. C'est pour cela que je préconise l'orotate de lithium.

    De plus, si vous prenez plusieurs suppléments d’orotate tels que l’orotate de magnésium, l’orotate de calcium ou l’orotate de zinc, ainsi que l’orotate de lithium, vous pouvez vous retrouver avec des niveaux trop élevés d’acide orotique dans votre corps, ce qui peut entraîner des problèmes de santé. Demandez conseil à votre conseiller en santé naturopathe, il saura vous orienter.

    Des études de sécurité suggèrent qu’entre 50 et 100 mg/kg (milligrammes par kilogramme) de poids corporel sont sans danger, ce qui équivaut à 2 250 à 4500 mg d’acide orotique pour 46kg de poids corporel.

    Points à retenir

    Bien que peu connu du grand public, de nombreux experts de la communauté scientifique comprennent que le lithium est un nutriment dont nous avons besoin pour une santé optimale.

    Les bienfaits neuroprotecteurs du lithium orotate découragent le rétrécissement du cerveau, réduisant ainsi le risque de maladies liées au vieillissement. Il est également connu pour améliorer les capacités de réflexion (“fonction cognitive”) et renforcer votre capacité à vous concentrer.

    Chez les personnes en convalescence pour alcoolisme, le lithium peut réduire les envies de boire.

    En plus d’être utile pour équilibrer l’humeur et améliorer la santé du cerveau, le lithium orotate offre de nombreux autres bienfaits pour la santé peu connus. Ce lithium contribue à la santé du cœur, des os et du système immunitaire.

    Ce lithium peut également réduire la fréquence à laquelle certaines personnes souffrent de certains types de maux de tête (c’est-à-dire les céphalées en grappes).

    Les formes courantes de lithium comprennent le carbonate de lithium, le citrate de lithium, l’aspartate de lithium et l'orotate de lithium. Bien entendu, je vous suggère cette dernière forme de lithium qui est moins toxique et mieux assimilée, traversant efficacement la barrière hémato-encéphalique.

    À mesure que les chercheurs étudieront les bienfaits et les effets secondaires du lithium orotate, nous en apprendrons davantage sur le potentiel considérable de cet oligo-élément pour améliorer la santé et le bien-être.

St valentin