Anastore.com

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    Sensitive Gestalt Massage

    Le Sensitive Gestalt Massage est une technique de massothérapie incluant un échange verbal, qui vise la détente, l’augmentation de la conscience corporelle et l’énergétisation du corps.

    En anglais, Sensitive: sensitif, sensible dans l'intuition du moment.
    En allemand, Gestalt: forme, ensemble global, être complet.

    I69922897 szw565h2600

    Le SGM a été conçu à San Francisco, à la fin des années 60, par Margaret Elke, formée à l’institut d’Esalen, en Californie, dans lequel a enseigné Fritz Perls, le père de la gestalt-thérapie.
    Inspirée des massages suédois, japonais, amérindien, elle a introduit en Europe ce qu'on appelait à l'époque le "massage californien" à la fin des années 70. Le Sensitive Gestalt Massage (SGM) est aujourd’hui reconnu par l’Association internationale de somatothérapie.

    La séance de SGM commence d’abord par un entretien, puis éventuellement un moment de relaxation. Suit alors le massage à l'huile, passant de mouvements doux et enveloppants à des pressions glissées qui deviennent plus précises et plus profondes et qui peuvent insister sur des zones douloureuses. Ces pressions peuvent alterner avec un toucher plus superficiel : grattements, effleurements, chatouillements. Le massage comprend aussi des étirements, des balancements, des mobilisations, c’est-à-dire des rotations de la tête, des bras, des jambes. Enfin, la séance se termine par un nouveau contact verbal, pour exprimer le ressenti.

    Tout le monde ou presque peut bénéficier du SGM, à la fois source de détente, d’énergie et de bien-être. Parmi ses (rares) contre-indications, on dénombre les cas de fièvre, de cancer de la lymphe, d'affections de la peau ou bien les profils psychotiques lourds.

    Cette technique psychocorporelle est particulièrement préconisée pendant ou après des périodes difficiles (deuil, rupture…), pour lutter contre le stress, la fatigue, les somatisations diverses ou les états dépressifs.
    Pratiquée en hôpital, elle permet l’accompagnement des cancéreux ou des grands brûlés. Des infirmières l’utilisent aussi dans les services de gériatrie ou bien auprès des enfants prématurés. Un certain nombre de relaxologues l’incluent dans leur pratique.

    10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

    ×