CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

La Vibration

-       Définition

 

Une vibration est un mouvement d'oscillation autour d'une position d'équilibre stable ou d'une trajectoire moyenne.

 

-        Evaluation des risques pour le corps humain

 

Il existe sur le marché divers appareils permettant de calculer les répercutions des vibrations sur le corps humain.

 

-        Principes

LE CORPS HUMAIN UN ENSEMBLE PARCOURU DE FLUX ENERGETIQUES

Au-delà de l'apparence visible, la matière est espace, la matière est énergie, mouvement permanent. Comme les atomes qui la composent.

Le corps humain est, comme la matière qui le constitue, énergie, espace, mouvement.

 

 

Le corps humain est un ensemble constamment parcouru de flux énergétiques.

Dans cette vision énergétique de l'organisme, le corps humain se présente comme un formidable décodeur énergétique ou vibratoire.

Nos yeux permettent la transformation des ondes lumineuses pour créer une image sur notre rétine.
Autrement dit ce que nous voyons avec nos yeux est une interprétation de la vibration.

Nos oreilles assurent la transformation des ondes sonores pour nous permettre d'entendre toutes sortes de son.
Autrement dit ce que nous entendons grâce à nos oreilles est une interprétation de la vibration, etc.

Tous nos sens physiques, sans exception, sont des "traducteurs" vibratoires.

Toutes les fonctions concernant le maintien de l'intégrité physique du corps humain sont automatisées :
pH de l'estomac pour la digestion des aliments, humidité constante de l’œil, battement régulier du cœur, expiration-inspiration permanente, maintien constant de la température du corps à 37°, élimination des toxines, battements constant des paupières, transport permanent des globules rouges, protection constante contre les micro-organismes étrangers, synthèses des molécules chimiques, transmission permanente des informations pour l'autorégulation...

Des millions d'informations sous forme de flux énergétiques, d'opérations bio-physico-énergétiques auxquelles nous ne portons aucune attention. 

Ces principes scientifiques sont les fondements du fonctionnement du corps humain et de toutes les approches ou techniques médicales d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

-        Effets sur l’homme

 

Lorsque le système est amorti (cas général du corps humain), la transmission du mouvement est maximale pour une fréquence particulière appelée fréquence de résonance. La fréquence de résonance est inférieure à la fréquence propre, mais les deux fréquences sont le plus souvent assez proches, les organes du corps humain correspondant à des systèmes peu amortis.

 

Les fréquences de résonance pour un sujet soumis à des vibrations verticales sont les suivantes :

 

· tête : 20 à 30 Hz.

 

· globes oculaires : 60 à 90 Hz

 

· thorax : 3 à 7 Hz.

 

· cœur: 4 à 8 Hz.

 

· masse thoraco-abdominale : 4 à 9 Hz.

 

· bassin : 4 à 9 Hz

 

Ces niveaux de vibrations permettent de comprendre les pathologies qui peuvent apparaître : troubles visuels, troubles cardiaques, pulmonaires ou ostéo-articulaires.

Au dessous de 2 Hz, le corps réagit comme une masse unique. Chez l’homme assis, la première résonance apparaît entre 3 et 6 Hz; chez l’homme debout, on note deux valeurs maximales à 5 Hz et 12 Hz.

Le seuil de perception des vibrations est de 0,01 m/s² environ.

La perception des vibrations est fonction:

 

- de la zone de contact du corps avec la source d’excitation

 

- de sa surface de contact

 

- des caractéristiques physiques de la vibration (intensité, fréquence, direction

 

- de la posture du sujet

 

- de sa sensibilité aux vibrations, des propriétés des vêtements (épaisseur, propriétés physiques,)

 

- de l’environnement physique du sujet (bruit, température)

 

- de l’activité physique du sujet

 

- de l’activité mentale, psychologique et comportementale du sujet

 

-       séméiologie

 

L’importance des symptômes peut varier d’une façon très marquée selon les individus, la nature, la durée et l’amplitude du mouvement.

 

Classiquement, on distingue trois phases:

 

2-1 Début:

 

Le début s’annonce par un sentiment d’insécurité. Puis apparaissent :

 

     -   des signes subjectifs: malaise indéfinissable, anxiété

-         des signes objectifs: pâleur, sueurs froides, somnolence, sensation désagréable au niveau de l’épigastre, bâillements, troubles de l’équilibre, maladresse, salivation, bradycardie, hyperpnée avec hypocapnie.

 

 On peut noter également:

 

     -    inhibition du tonus et de la mobilité gastrique, chute des températures centrale et cutanée, froideur des extrémités.

 

2-2 Phase d’état:

 

La phase d’état se caractérise par des nausées, des vomissements. La pâleur est marquée, le nez est pincé, la TA basse. Une hyperglycémie peut être notée, ainsi qu’une oligurie.

Il existe toujours une prostration psychique marquée et souvent invalidante, avec altération importante de la performance, diminution de la spontanéité, des réflexes, inactivité totale, état de soumission, altération de la force et de la coordination musculaire

 

-        Effets sur l’activité musculaire

 

Chez un sujet soumis à ce type de vibrations, le déplacement des masses corporelles et le maintien de la posture (surtout pour des vibrations aléatoires de type secousses ( whipping et springing par exemple) vont se traduire par une stimulation de l’activité de la musculature pour compenser les effets vibratoires.

 

-        Action sur la colonne vertébrale

 

Les vibrations peuvent entraîner des microtraumatismes au niveau du rachis, surtout lombaire, microtraumatismes d’autant plus nuisibles que la colonne est en déséquilibre. A bord des navires, surtout de pêche, les vibrations sont un facteur aggravant, venant s’additionner aux contraintes de posture et de maintien de l’équilibre lié aux mouvements du navire. Il a été suggéré que ces troubles rachidiens seraient dus à des atteintes vasculaires.

 

-        Effets sur les performances

 

De nombreux auteurs ont essayé de quantifier les diminutions de la performance de l’homme soumis à des vibrations sinusoïdales ou aléatoires. Les vibrations rendent en effet la tâche plus difficile et plus pénible.

Les vibrations gênent les mouvements précis, la préhension correcte avec les mains et les doigts, l’écriture.

Elles entraînent une augmentation du temps de réaction, obligeant à une concentration plus importante sur la tâche principale aux dépens de l’attention portée aux tâches secondaires, donc aux dépens de la vigilance.

 

-        Effets sur la vision

 

La fréquence pour laquelle l’acuité visuelle est la plus diminuée se situe vers 5 Hz.

Le réflexe vestibulo-oculaire a pour fonction de maintenir l’image du monde extérieur stable sur la rétine pendant les mouvements du corps. Il a un rôle fondamental puisqu’il déplace les globes oculaires en sens inverse du mouvement de la tête.

Un sujet immobile peut suivre de l’œil une cible se déplaçant dans l’espace: c’est la poursuite visuelle. Lorsque la cible est animée d’un mouvement vibratoire supérieur à 2 Hz, cette poursuite devient difficile.

 

-       Effets sur la fonction respiratoire

 

Les vibrations de basse fréquence, surtout entre 4 et 12 Hz, ont tendance à augmenter les paramètres respiratoires:

fréquence respiratoire, ventilation pulmonaire et consommation d’oxygène.

Cette augmentation serait liée à la tension musculaire générale engendrée par les vibrations: à 10 Hz, il y a une tension

très importante des muscles des lombes, du thorax, de l’abdomen et du dos. Il n’est pas certain qu’à bord des navires, l’intensité des vibrations soit suffisamment forte pour engendrer cette pathologie. Aucune donnée n’est d’ailleurs collectée sur ce sujet dans le milieu maritime.

 

-        Effets cardio-vasculaires

 

Une augmentation de la fréquence cardiaque a été expérimentalement notée. Entre 4 et 11 Hz, lors d’intensités vibratoires importantes, des perturbations de l’activité cardiaque ont été enregistrées, avec extrasystoles et quelquefois tachycardie ou encore hypertension artérielle.

Quelques rares cas d’infarctus du myocarde chez des jeunes, sans antécédents d’artériosclérose ou d’insuffisance coronarienne, ont été reliés à une origine vibratoire, mais ceci est discuté. Mais la remarque concernant la fonction pulmonaire est ici la même.

Le nombre important d’artériopathies oblitérantes des membres inférieurs chez les marins, certes liées à l’importance du tabagisme dans ce milieu, est frappant.

 

-   Effets digestifs et urinaires

 

On observe des troubles du tractus digestif et du tractus urinaire, en partie dus à des modifications du péristaltisme des muscles lisses viscéraux

 

-   Bienfaits

 

Les Vibrations sont un moment de détente d’une rare profondeur.

Elles agissent comme un véritable nettoyage des fatigues et tensions accumulées dans notre quotidien.

La mise en mouvement progressive de chaque partie du corps, par les gestes de vibrations et d'étirements, permet d'agir à la fois au niveau musculaire, articulaire, organique, ... Comme une onde qui se propage dans tout le corps.

Les ressentis vont être variables suivant chacun de nous, et différents d'une séance à l'autre :

Sensations de détente, de bien-être, d'énergie qui circule, prise de conscience de chaque partie du corps, lâcher-prise...

 

Vous pouvez vous sentir très éveillé, ou au bord du sommeil : c'est un excellent moyen pour récupérer.

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

 

Cyberboutique VOGOT