Anastore.com

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    Thé, café, chocolat : excitant ou stimulant ?

    Thé, café, chocolat : excitant ou stimulant ?

    Amateurs de café, soyez enfin rassurés ! Les scientifiques attribuent de plus en plus de vertus à cette boisson stimulante. Plusieurs études montrent qu’elle protégerait de certains cancers, notamment ceux du sein, de la vessie, du foie et du côlon. On constate même que les gros buveurs de café, qui consomment plus de quatre tasses par jour, présentent un risque réduit de diabète de type 2 et de maladie de Parkinson. Des bienfaits probablement liés à une teneur en antioxydants très élevée mais aussi à la caféine qui ne doit plus être considérée comme l’ennemi public numéro un…

    Alors que le thé est reconnu comme aliment santé depuis plusieurs années, de nombreux risques ont été associés à une consommation même moyenne de café, c’est-à-dire trois à quatre tasses quotidiennes : arthrose, ostéoporose, incontinence chez la femme, fausse couche ou faible poids du nouveau-né, infarctus, etc. Ces risques se trouvent aujourd’hui controversés. En l’occurrence, s’il est admis que le café peut augmenter la pression artérielle, notamment chez les consommateurs occasionnels, le lien entre cette élévation temporaire et la survenue d’infarctus est contesté.

    Cependant, il reste toujours vrai qu’une surconsommation de café – plus de six à huit tasses par jour – peut entraîner des troubles tels qu’insomnie, nervosité, ou encore des problèmes gastro-intestinaux. Le principal responsable, la caféine pour ne pas la citer, se cache dans d’autres aliments très présents dans notre quotidien : les boissons gazeuses au cola, le thé et le chocolat.

    On peut ainsi facilement dépasser les 300 mg par jour, ce qui est déconseillé, sachant que 100 ml de café procurent entre 60 à 180 mg de caféine, et les mêmes quantités de thé, de chocolat et de boisson au cola en apportent respectivement entre 15 et 40 mg, entre 10 et 25 mg, et environ 15 mg. Relativisons ! Nous sommes inégaux face aux effets de la caféine, notamment en terme d’élimination. De récentes études l’ont confirmé : si l’effet d’une tasse de café dure environ trois à quatre heures, il est plus court chez un fumeur et plus long chez une femme enceinte ; et les effets sont plus marqués chez les consommateurs occasionnels.

    Des boissons protectrices

    Si on se focalise sur leurs effets les plus visibles, le café, le thé et le chocolat peuvent être considérés à juste titre comme des « boissons stimulantes ». Mais on dit rarement que ces breuvages protègent l’organisme : pourtant ils représentent chez les buveurs réguliers une source majeure d’antioxydants. Rappelons que ces substances agissent comme de véritables remparts contre plusieurs affections telles que les troubles cardiovasculaires, les cancers et les maladies neurodégénératives.

    Arrive en première ligne la poudre de cacao dont les polyphénols comptent pour 10 % des composants. Deux études parues récemment montrent que la consommation quotidienne de chocolat noir pourrait réduire les risques de maladies cardiovasculaires : la première a porté sur une prise de 7 g et l’autre sur 50 g, sachant qu’une tablette standard représente 100 g. Cette action serait due non seulement aux polyphénols mais aussi à l’acide stéarique, un acide gras saturé très abondant dans le beurre de cacao qui n’aurait pas d’effet négatif sur le bilan lipidique. Attention quand même aux calories ! Et il va sans dire que ces résultats sont obtenus avec des chocolats ayant un pourcentage de cacao élevé et certainement pas avec des friandises chocolatées…

    Les thés vert et blanc ont généralement une plus grande activité antioxydante que le thé noir (fermenté) et oolong (semi-fermenté), car une partie des polyphénols est oxydée durant la fermentation. Les études les plus récentes montrent que c’est à partir de trois tasses de thé par jour, noir ou vert, que l’on réduit les risques de maladie cardiovasculaire. En particulier, cette dose quotidienne améliore le taux de lipides sanguin et réduit la formation de plaques sur la paroi des artères.

    Selon une analyse menée auprès d’environ 195 000 personnes de plusieurs pays, boire plus de trois tasses de thé par jour réduirait de 21 % le risque d’accident vasculaire cérébral. Est-il nécessaire de rappeler l’action préventive du thé vert contre le cancer ? Ajoutons enfin qu’à l’instar du café, ce breuvage protège la mémoire et les capacités cognitives cependant que des recherches sont en cours pour ce qui est de la maladie d’Alzheimer. Bien qu’elles soient connues depuis des siècles, les boissons stimulantes continuent à soulever de nouvelles interrogations. En famille, entre amis ou au travail, leur usage ne fléchit pas et elles ne cessent de créer du lien social.

    Christophe CARABIN sur Google+

    1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.