CYBERBOUTIQUE VOGOT

Des prix barrés TOUTE L'ANNEE

De nombreuses promotions vous attendent

SITE ENTIÈREMENT SÉCURISÉ

VOGOT VOGOT

VOGOT

Le réveil des sens

VOGOT

posture

  • Semelles de soutien ou orthopédiques

    Bien que ce genre de semelles deviennent dans le temps un pansement sur une jambe de bois, car elles ne devraient pas être utilisées sur le long terme, ce n'est pas forcément la panacée, je vais développer dans cet article les qualités momentanées d'un tel produit.

    Comme je l'ai déjà posté dans l'article « Céphalées de tension : Aliments et posture en cause », un rééquilibrage alimentaire et une dé-mémorisation posturale par des exercices de yoga, par exemple, sont absolument nécessaires afin d'éviter, sur le long terme, le port prolongé de semelles de soutien ou orthopédiques.

    Notre premier lien au sol

    Nos pieds nous permettent de nous déplacer et soutiennent tout le corps. Un bon positionnement des pieds (ou assise podale) agit sur le bon positionnement de l’ensemble du membre inférieur (hanches, genoux, pieds) et du dos.

    Ainsi, un mal de dos ou de genoux peut souvent être soulagé grâce à des semelles adaptées.

    Lorsque l’ergonomie de vos pieds s’améliore, un certain nombre de changements se produisent dans le corps qui peuvent vous être bénéfiques à long terme. C’est pourquoi les semelles de soutien sont souvent recommandées aux personnes ayant les pieds plats dans le cadre de programmes de traitement complets.

    Si vous avez récemment acheté une paire de semelles de soutien et que vous vous demandez à quoi vous attendre, voici quelques avantages que vos semelles apportent à vos pieds et à votre corps.

    Elles soutiennent la voûte plantaire

    C’est peut-être le plus grand avantage de l’utilisation des semelles pour le traitement des pieds plats. Les semelles de soutien aideront à soutenir votre voûte plantaire en rétablissant la courbure naturelle adéquate.

    Le soutien sur la voûte plantaire l’empêche de s’aplatir, ce qui signifie que vos pieds ne s’aplatiront plus sur le sol pendant la marche.

    Comme votre voûte plantaire joue un rôle important dans l’absorption des forces de choc qui sont produites lors du contact du pied avec le sol, vos pieds seront protégés de l’impact de ces forces. Cela peut être particulièrement bénéfique si vous marchez beaucoup durant la journée ou si vous pratiquez le footing et certains sports type athlétisme, course à pied, vélo…

    Vous obtiendrez également de meilleurs résultats si votre plan de réadaptation comprend aussi des exercices d’étirement des mollets et de renforcement de la voûte plantaire afin d’éviter que celle-ci ne s’affaisse pendant le mouvement.

    Elles réduisent les risques de développer des problèmes de pieds

    Vos semelles peuvent vous aider à réduire les risques de développer des affections douloureuses courantes du pied telles que la fasciite plantaire et les oignons. Ces affections sont souvent associées à des mouvements malsains des pieds, que l’on retrouve chez les personnes ayant les pieds plats.

    Afin de mieux comprendre le phénomène, regardons le cas de la fasciite plantaire. Lorsque la voûte plantaire s’aplatit complètement, le ligament du fascia plantaire est également contraint de s’étirer au-delà de sa capacité normale.

    Il s’enflamme avec le temps, ce qui finit par provoquer des douleurs au niveau du talon et de la voûte plantaire. Lorsque vous commencez à porter des semelles, l’étirement du fascia plantaire est limité, ce qui lui donne le temps de guérir et de se rétablir.

    Vos semelles peuvent ainsi être utilisées à la fois pour protéger et traiter les douleurs aux pieds ; le port de semelles réduira la probabilité de développer des douleurs après 50 ans.

    Elles soulagent les douleurs aux pieds

    Les douleurs aux pieds sont un problème très courant chez les personnes qui ont la voûte plantaire affaissée. Cela résulte du mouvement stressant de la voûte plantaire chaque fois qu’elle “s’effondre” sur le sol.

    Les muscles, les ligaments et les articulations du pied sont obligés de s’adapter à ce mouvement d’aplatissement qui finit par les user. C’est alors que vous commencez à ressentir des douleurs au niveau du talon, de la voûte plantaire ou des orteils.

    Vos semelles orthopédiques ne vont pas seulement vous aider à rétablir un mouvement correct du pied, mais elles vont aussi redistribuer la pression dans la partie inférieure du pied, et ce de manière à éviter tout excès de pression sur les régions douloureuses.

    Ainsi, vos semelles ont un effet thérapeutique sur vos pieds, surtout si vous souffrez de douleurs chroniques aux pieds.

    Elles rééquilibrent votre posture

    Vos pieds guident le mouvement de tout votre corps. Donc, si votre pied présente une mauvaise ergonomie, il est fréquent de rencontrer des problèmes dans le reste du corps par effet domino.

    Le bas de votre corps tente de compenser cette irrégularité dans le mouvement des pieds. Par exemple, vos tibias et vos cuisses sont obligés de se tordre vers l’intérieur chaque fois que votre voûte plantaire s’aplatit pendant la marche. En améliorant le mouvement des pieds, vos semelles de soutien contribueront à renforcer le mouvement correct du bas du corps.

    Vous pourrez alors observer des changements visuels dans votre façon de marcher dans les semaines qui suivent le port des semelles.

    Vous constaterez une diminution des douleurs aux pieds, vous préviendrez les blessures, vous adopterez une meilleure posture et vous observerez de meilleurs performances sportives…et oui, avec de simples semelles !

    Les semelles permettront d’améliorer l’alignement de la posture, nécessaire pour minimiser tout type d’inégalité sur les côtés gauche et droit du corps.

    Elles peuvent améliorer vos performances

    En tant qu’athlète, les problèmes de pieds, comme le pied plat, peuvent vous exposer à un risque plus élevé de développer des blessures. Ces blessures sont souvent causées par un stress répétitif produit par un mouvement malsain du pied.

    Par exemple, si vous êtes un coureur, vos pieds ne seront pas protégés contre les forces de choc qui sont alors absorbées par la voûte plantaire. Ainsi, chaque fois que votre pied touche le sol en courant, ces forces agiront directement sur le pied à la place.

    Outre les blessures, les changements de posture causés par les pieds plats peuvent également affecter votre course. Cela est dû à l’impact des pieds plats sur vos mouvements, des compensations qui vont se créer en répercussion et de l’alignement des tendons et des muscles.

    Dans le cadre des programmes d’entraînement, les semelles offrent une excellente solution pour minimiser les mouvements anormaux du bas du corps, ce qui peut vous aider à conserver votre énergie tout en réduisant le risque de blessure.

    Elles atténuent les douleurs du bas du corps

    Il est possible que la douleur lancinante dans le bas du dos ou les genoux soit le résultat de problèmes d’ergonomie de vos pieds. Cela est dû à la connexion entre les pieds et le bas du corps, notamment les chevilles, les genoux, les hanches et le bas du dos.

    Bien que ce lien ne semble pas apparent au départ, les pieds plats déclenchent progressivement un “effet domino” sur le reste de votre corps. Le mouvement incorrect des pieds entraîne une adaptation du corps.

    Si vous n’y faîtes pas attention, cet effet domino se manifestera à terme sous forme de douleurs dans d’autres parties de votre corps, notamment le bas du dos. C’est pourquoi les programmes de traitement de la lombalgie doivent également comporter une analyse détaillée des pieds.

    Cela permettra d’écarter les problèmes de posture et d’ergonomie des pieds comme cause possible de douleur dans le dos et de concevoir des plans de réadaptation appropriés.

    Elles sont très simples à utiliser et abordables financièrement

    Les semelles représentent la solution la plus simple pour soutenir des pieds plats tout au long de la journée, surtout si on les compare à d’autres options plus coûteuses. Vos voûtes plantaires peuvent être facilement soutenues avec des semelles de soutien dès les premiers stades.

    De plus, les semelles de soutien vous aideront à prévenir les pathologies douloureuses qui peuvent affecter votre capacité à marcher normalement. En plaçant simplement les semelles dans vos chaussures, vous vous évitez peut être de nombreux frais médicaux pour traiter des affections des pieds ou des douleurs du bas du corps. C’est certainement un investissement très rentable à terme et une bonne manière de prendre soin de vous.

    Conclusion

    Je vous conseille de faire appel à un professionnel de santé holistique, naturopathe, par exemple, qui saura mieux vous conseiller. Dans le cadre d'un suivi, il saura vous expliquer comment réorganiser votre alimentation, pourra vous prodiguer, s'il est formé à cela, un massage holistique ou éventuellement de la réflexologie plantaire afin de décontracter naturellement votre corps et donc votre esprit. Il utilisera sûrement des huiles essentielles afin de mieux traiter les causes des pathologies.

    Il est important d'avoir un bon alignement postural. Du sacrum, en passant par le plexus, puis l'atlas, votre thérapeute utilisera l'alimentation afin de booster vos cellules, grâce à une détox. Il aura ainsi tout à loisir de rééduquer, par une alimentation riche en protéines, votre structure avec vos muscles, en réinjectant toutes les vitamines et sels minéraux nécessaires à votre corps.

    Je vous suggère de faire des pieds et des mains afin de prendre rendez-vous, au pied levé.

  • Céphalées de tension : Alimentation et posture en causes

    La plupart des gens définissent la posture comme étant la capacité de se tenir droit. Mais ce n’est qu’une partie de la définition. Je vais tenter de démystifier la question de la posture dans cet article.

    Quelles sont les différentes définitions de la posture?

    La posture statique: c’est la posture qu’une personne prend dans une position donnée. On peut parler de posture statique assise, couchée, debout, etc.

    La posture statique corrigée: pour les postures debout et assise, elle correspond à la position que nous adoptons en tentant de s’auto-agrandir le plus possible. Il faut savoir que nous n’avons pas tous la même forme corporelle. Certaines personnes ont des courbures plus ou moins prononcées. Cet aspect est largement génétique et ne semble pas corrélé à la présence ou l’absence de migraine.

    La posture statique idéale: elle correspond à la posture qui permet un auto-agrandissement maximal, mais avec le minimum d’effort possible.

    Certaines personnes ont une perte de la courbure cervicale normale, se manifestant par une tête projetée vers l’avant. Il y a controverse dans les différentes études à savoir s’il y a une relation entre cette posture et la présence de migraine. Toutefois, comme elle est connue pour contribuer à l’apparition de céphalées de tension, elle joue probablement un rôle chez certains migraineux.

    Enfin, la posture statique peut être appelée à changer dans le temps. Par exemple, si une fatigue s’installe et la tête va de plus en plus vers l’avant lors d’une position assise soutenue, il en résulte des tensions musculaires accrues. Cette antériorisation graduelle de la tête a été reliée à la présence de céphalées. La capacité à maintenir une posture adéquate dans le temps est donc un des facteurs importants.

    L’attitude posturale correspond à la volonté de maintenir une posture statique adéquate, mais qui parfois peut activer les mauvais muscles. Tout comme lorsque le port de tête qui s’antériorise avec le temps, une mauvaise attitude posturale amène la région cervicale hors de sa position statique idéale, favorisant des tensions musculaires excessives qui peuvent contribuer à des céphalées.

    La posture dynamique: elle correspond aux changements de la posture lors des mouvements du corps. Une personne peut avoir une posture cervicale adéquate mais des mouvements cervicaux inappropriés lors des mouvements des bras ou du tronc. L’évaluation de la posture dynamique est complexe et se fait en général par un professionnel de la santé.

    La posture peut influencer la migraine

    Oui, particulièrement lorsque la posture dévie de la posture statique idéale, qui se manifeste par une augmentation de la distance entre le menton et le sternum. Dans ces circonstances, les épaules vont également avoir tendance à être projetées vers l’avant. Ceci peut causer des douleurs qui vont contribuer aux migraines.

    Qu’est-ce qu’une céphalée de tension ?

    Lorsque l’on évoque le mal de tête, on se réfère typiquement au type de mal de tête le plus fréquemment ressenti, la céphalée de tension. Près de la moitié de la population Française est sujette aux maux de tête ; heureusement, pour la majorité d’entre vous, le mal de tête est léger, de courte durée et se classe probablement dans la catégorie des céphalées de tension.

    Les enfants et les adolescents peuvent éprouver des céphalées de tension ; Les femmes sont souvent diagnostiquées avec des céphalées de tension (plus souvent, environ deux fois plus souvent que les hommes).

    Céphalées de tension et douleurs à la tête

    La douleur des céphalées de tension chronique a tendance à s’estomper d’elle même. La douleur associée aux céphalées de tension a généralement un impact sur toute la tête, mais peut commencer à l’arrière de la tête ou au-dessus des sourcils. Certaines personnes ressentent une sensation en forme de chapeau ou de bandeau qui entoure leur crâne, tandis que d’autres décrivent leur douleur comme une tension musculaire dans la région du cou ou des épaules. La douleur est souvent décrite comme étant constante et ressemblant à une pression. La douleur a tendance à se manifester progressivement et même à intensité maximale, elle n’est pas incapacitante. La plupart des gens qui ont un mal de tête de tension sont capables de poursuivre leurs activités quotidiennes malgré la douleur.

    Quelles sont les causes des céphalées de tension ?

    La cause exacte des céphalées de tension n’est pas connue ; et de nombreux facteurs jouent probablement un rôle dans le développement des maux de tête. Ces facteurs peuvent inclure :

    • Le manque de sommeil

    • Sauter des repas

    • Une augmentation du stress (ce qui conduit à une description fréquente de ces maux de tête en tant que maux de tête dus au stress).

    Les maladies ou affections sous-jacentes peuvent fréquemment causer des maux de tête, par exemple : la fatigue oculaire, la tension musculaire causée par une mauvaise posture, le surmenage, ou l’anxiété.

    Chez les enfants, les maux de tête peuvent être perçus comme une réaction à des changements dans les situations scolaires ou familiales, par exemple : un nouveau frère ou une nouvelle sœur, un test à l’école, ou l’isolement social.

    Traitements naturels pour les céphalées de tension

    Pour vaincre les céphalées de tension pour de bon, il faut habituellement une combinaison de changements de style de vie, l’adoption de nouvelles habitudes saines et le lâcher prise face à la colère, diminuer ou mieux gérer le stress, éviter une mauvaise alimentation…Tous ces éléments peuvent déclencher la douleur. Bien que vous puissiez régler le problème avec des traitements chimiques, sachez qu’il existe de nombreux traitements totalement naturels, sans utilisation de médicaments qui peuvent réduire la fréquence et l’intensité de vos maux de tête.

    • Gérez votre stress

    Le stress provoque des changements hormonaux qui peuvent vous rendre plus sujet à la douleur et à l’inconfort. De plus, plus vous êtes stressé, plus il vous sera difficile de faire de l’exercice, de manger sainement et de bien dormir – ce qui est important pour prévenir les maux de tête. Le stress est le principal déclencheur des céphalées de tension – c’est pourquoi la céphalée de tension est aussi connue sous le nom de mal de tête de stress – il faut donc trouver divers moyens de réduire l’impact du stress sur notre vie afin que les symptômes s’améliorent.

    Faites tout ce que vous pouvez pour vous débarrasser du stress de la façon qui vous convient (Douze clés anti-stress). Essayez de lire quelque chose d’inspirant, d’utiliser des huiles essentielles apaisantes pour les maux de tête, de faire des exercices de respiration, de méditer, de prier ou de passer du temps à l’extérieur. Trouvez des moyens d’accorder plus de temps pour simplement vous détendre et faire des choses qui vous rendent heureux.

    Une façon efficace de réduire le stress tout en diminuant la douleur ?

    Essayez de prendre un bain chaud aux huiles essentielles pour les maux de tête (comme la lavande aspic, la rose ou la menthe poivrée) ou de vous allonger tout en appliquant des glaçons sur votre cou et vos épaules. Pour beaucoup de gens, il n’y a rien de mieux qu’une longue douche chaude pour soulager la tension de la journée avant le coucher.

    • Améliorez votre alimentation

    L’utilisation de pratiques de réduction du stress en combinaison avec un mode de vie plus sain est votre meilleur choix pour prévenir les maux de tête. Un facteur important à considérer est votre régime alimentaire. Mangez-vous beaucoup d’aliments anti-inflammatoires (qui soutiennent les niveaux d’énergie et votre capacité à faire face au stress), ou vous reposez vous l’explosion rapide d’énergie que le sucre, la caféine et les produits raffinés peuvent fournir temporairement ?

    Voici quelques-unes des façons de réduire les risques de développer des maux de tête :

    • En restant hydraté et en buvant suffisamment d’eau tout au long de la journée, mais en dehors des repas !

    • En sautant les collations sucrées qui entraînent des fluctuations du taux de sucre dans le sang

    • En évitant de fumer ou de boire trop d’alcool

    • En limitant la quantité de caféine que vous buvez et en évitant de boire de la caféine trop près de l’heure du coucher, alors que cela peut vous empêcher de dormir (le sommeil est très important pour la gestion de la douleur !)

    • En adoptant un régime sain, avec la consommation d’aliments qui détendent naturellement les muscles et vous aident à faire face au stress

    Certains des meilleurs aliments pour prévenir les maux de tête comprennent :

    • Des sources propres de protéines pour stabiliser la glycémie – œufs bios, poisson sauvage, viande blanche nourrie à l’herbe (choisissez une viande non transformée de préférence biologique pour éviter les additifs qui peuvent déclencher des allergies ou des maux de tête).

    • Les aliments riches en fibres – (bios) les légumes, les fruits, les céréales anciennes, les noix et les graines contribuent tous à votre alimentation, ce qui réduit la constipation liée aux maux de tête.

    • Des graisses saines pour réduire l’inflammation et prévenir les baisses de sucre dans le sang – noix, graines, huile de coco ou d’olive, avocat et poisson sauvage vous aident à digérer les nutriments importants et sont importants pour le fonctionnement du cerveau et l’équilibre hormonal.

    • Les aliments riches en magnésium et en électrolytes – les légumes à feuilles vertes, les patates douces, le melon et les bananes sont de bonnes sources de magnésium, ce qui détend les muscles.

    Quels aliments contribuent à vos maux de tête ?

    Ces aliments et boissons déclenchent des maux de tête, alors limitez-les pour aider à prévenir les maux de tête:

    • Trop de sucre – peut causer des changements hormonaux et exercer une pression sur les glandes surrénales, ce qui vous stresse et vous donne l’impression d’être stressé et d’être ” branché mais fatigué “.

    • Allergies alimentaires courantes – les sensibilités et allergies comme les produits laitiers, les arachides, les œufs, le soja et les mollusques et crustacés peuvent déclencher la constipation, la raideur musculaire et les maux de tête.

    • Supprimer le gluten (gliadine, alpha gliadine, avenine), qui est un aliment pro-inflammatoire.

    • L’alcool – modifie la circulation sanguine dans le cerveau et la déshydratation, ce qui modifie les niveaux d’électrolytes.

    • Les aliments trop salés – une trop grande quantité de sodium, surtout dans les aliments industriels ou les repas au restaurant auxquels on a ajouté du glutamate monosodique et d’autres produits chimiques, peut causer la déshydratation et la constriction musculaire.

    Travailler à l’amélioration de votre posture

    Comme nous l'avons vu en début d'article, une mauvaise posture peut rendre les muscles des épaules et du cou tendus et pincer les nerfs, ce qui peut entraîner des maux de tête. C’est le cas en particulier si vous avez déjà subi des blessures dans le passé qui ont affecté les muscles le long de votre colonne vertébrale, de vos épaules ou de votre cou.

    Fixer un écran toute la journée peut contribuer aux maux de tête (stress, tension, effets de la lumière bleue émise par les appareils électroniques) mais n’oubliez pas que votre posture est aussi très importante.

    Vous vous demandez encore comment améliorer votre posture…. Travaillez à améliorer votre posture, que ce soit en position assise ou debout. Tenez vos épaules en arrière et votre tête à niveau, parallèlement au sol, au lieu de vous pencher vers l’avant. Si vous êtes assis pendant de longues heures à un bureau, utilisez un support.

    • Faites de l’exercice et bougez davantage

    Faire de l’exercice régulièrement est excellent pour réduire le stress, en plus d’avoir des effets positifs sur les niveaux de pression artérielle, le sommeil et votre santé en général. Les personnes qui font plus d’exercice sont moins susceptibles de faire face à des maladies stressantes (comme les problèmes cardiaques ou le diabète), l’obésité et la dépression. L’activité physique améliore également la circulation sanguine et peut aider à renforcer les muscles qui favorisent une bonne posture.

    Des études révèlent que l’exercice modéré peut réduire la fréquence et la gravité des maux de tête – surtout lorsque l’exercice est associé à d’autres habitudes saines comme le fait d’adopter une alimentation riche en nutriments et de tout faire pour obtenir un sommeil réparateur. L’exercice améliore votre humeur en changeant les niveaux des substances chimiques naturelles du corps, appelées endorphines, qui sont des analgésiques et des antidépresseurs naturels.

    Alors, hop ! je monte sur mon vélo d'appartement... qui me suit ?

Dates fermeture hivernale 2022 2023