Anastore.com

VOGOT
  • Images 2 Twitter 01  Google logo Logo viadeo Linkedin logo recruiting 300x300 Images 3  Logo 8
  • VOGOT

    6 raisons qui expliquent votre manque de motivation

    Peut-être ne faites-vous pas un bon usage de votre volonté. Voici six raisons qui pourraient expliquer pourquoi vous avez du mal à mener une vie saine.

    L’autodiscipline: qu’est-ce qui se cache derrière?

    Voici de quoi faire réfléchir: dans 88% des cas, nous n’arrivons pas à tenir les résolutions que nous prenons le Jour de l’an. Il semble bien que nous souffrions d’un manque chronique de volonté. Il n’y a rien là de bien étonnant; après tout, les tentations nous entourent de toutes parts. La camelote alimentaire est omniprésente et, reconnaissons-le, il est difficile de résister à toutes ces saveurs. Et puis, qui aurait envie de troquer son fauteuil pour une séance au gym, alors que l’écran de télé géant, le poker en ligne ou Twitter requièrent notre attention?

    Ce n’est pas que nous manquions de volonté, mais plutôt que nous n’avons jamais eu à la mettre véritablement à l’épreuve. Heureusement, il suffit de savoir en quoi consiste l’autodiscipline pour comprendre ce qui ne va pas et apporter les correctifs nécessaires.

    Voici six raisons qui expliquent le déclin de votre volonté ainsi que des solutions pour remédier au problème.

    1. Vous en demandez trop à votre volonté

    On a montré dans un grand nombre d’études que la volonté avait des limites. Autrement dit, quand vous avez épuisé vos réserves, vous êtes sans moyens. Au cours de l’une de ces études, on avait donné à un premier groupe (A) la consigne de regarder une scène vidéo ennuyeuse, mais pas au second (B). Puis on a demandé aux deux groupes d’encercler, sur un long document, toutes les lettres «e». Le groupe A, qui avait déjà épuisé une partie de sa volonté à regarder la vidéo, a abandonné plus rapidement que le groupe B.

    En d’autres mots: Si vous avez pris la décision d’arrêter de fumer et de faire de l’exercice cinq fois par semaine, ne faites pas les deux choses en même temps. Échelonnez vos objectifs sur un an. Et si possible, n’attendez pas la fin de la journée, alors que vos réserves de volonté sont déjà à moitié épuisées, pour entreprendre quelque chose d’exigeant.

    2. Vous choisissez mal votre moment

    Des chercheurs ont révélé que la volonté était sous la responsabilité du cortex préfrontal, qui gère également la mémoire à court terme et l’aptitude à se concentrer sur un problème et à le résoudre. C’est beaucoup pour une si petite partie du cerveau. En quoi cette découverte est-elle importante? Eh bien, quand ces deux autres fonctions réclament l’attention du cortex préfrontal, ce dernier manque tout simplement d’énergie pour stimuler la volonté. Lors d’une étude menée à l’Université de Stanford, on a donné à deux groupes la consigne de mémoriser un nombre, qui comprenait deux chiffres, pour le premier et sept, pour le second. Les deux groupes devaient ensuite emprunter un couloir au bout duquel on leur offrait de choisir entre deux collations, soit un morceau de gâteau au chocolat ou une salade aux fruits. Les sujets du groupe auquel on avait demandé de mémoriser le nombre à sept chiffres ont choisi deux fois plus souvent le gâteau que les fruits.

    En d’autres mots: si votre journée s’est avérée exigeante pour votre cortex préfrontal, par exemple si vous avez dû vous concentrer intensément, résoudre des problèmes abstraits ou exercer votre mémoire à court terme, adaptez votre emploi du temps de manière à faire appel à votre volonté plus tôt dans la journée, avant que votre cerveau ne soit fatigué: entraînez-vous le matin et évitez de faire les courses le soir et, si vous le devez, tenez-vous loin du rayon des friandises.

    3. Vous êtes à court de glucose

    La volonté nécessite une source d’énergie, plus précisément du glucose. On a montré dans plusieurs études que le recours à la volonté épuisait les réserves de ce sucre. Si vous négligez de refaire ces réserves, vous aurez beaucoup plus de mal à tenir vos résolutions. En revanche, il suffit de prendre une source de glucose, par exemple du jus ou un fruit pour corriger le déséquilibre. Cependant, il est important de prendre du vrai sucre: Roy Baumeister, psychologue à l’université d’état de la Floride, a fait la preuve que les sujets qui buvaient de la limonade édulcorée au succédané de sucre n’arrivaient pas à s’auto-discipliner autant que ceux dont la limonade était édulcorée au sucre.

    En d’autres mots: avant de baisser les bras, prenez un aliment sucré; il vaut mieux que ce soit un fruit, mais si vous n’avez qu’une boisson sucrée ou une friandise à portée de main, allez-y. Limitez-vous toutefois à quelques gorgées ou petites bouchées.

    4. Vous usurpez de votre volonté

    Disons que vous avez décidé de renoncer à la camelote alimentaire: vous y parviendrez beaucoup plus difficilement si vous passez votre temps à imaginer un morceau de chocolat à la menthe, ou toute autre gâterie, en train de fondre dans votre bouche. Vous devez, au contraire, vous distraire l’esprit. Dans les années 1960, Walter Mischel, professeur à l’université Colombia, a voulu tester la volonté d’un groupe d’enfants de quatre ans en les faisant asseoir devant une guimauve. La consigne était la suivante: s’ils attendaient 20 minutes, ils auraient droit à 2 guimauves. Beaucoup ont craqué au bout de quelques minutes, mais ceux qui ont tenu le coup avaient eu recours à divers moyens pour détourner leur attention, par exemple en chantant ou en jouant avec leurs lacets. Même chose pour l’imagination: les enfants tenaient plus longtemps si Mischel leur suggérait d’imaginer que la guimauve était, en fait, autre chose, un nuage par exemple.

    En d’autres mots: si vous découvrez que vous êtes obsédée par la nourriture ou par la longue marche que vous devez faire pour vous rendre au gym, faites quelque chose pour vous changer les idées: donnez un coup de fil, faites jouer une pièce de musique ou préparez votre sac de gym. Ou encore, transformez mentalement l’objet de votre obsession en autre chose; par exemple imaginez que votre sachet de sucreries est, en fait, un sac de déchets toxiques.

    5. Vous n’exercez pas assez votre volonté

    Il est important de faire travailler sa volonté quotidiennement. La volonté est comme un muscle: plus on s’en sert, plus elle se renforce. Le truc consiste à ne pas en abuser, particulièrement les jours où l’on en a le plus besoin. On a montré dans des études qu’il suffisait d’un geste aussi simple que de se brosser les dents avec sa main non dominante pour la développer. On a également montré que les effets de ce genre d’exercices pouvaient se répercuter sur tous les autres aspects de l’existence: les gens rapportent regarder moins la télé, faire plus de ménage, prendre moins d’alcool, cesser de fumer et diminuer leur consommation de camelote alimentaire.

    En d’autres mots: en soirée, optez pour un exercice qui

    a) vous demande peu de volonté,

    b) n’a rien à voir avec le but que vous vous êtes fixé et

    c) peut se faire à la fin de la journée et n’interfère donc pas avec vos activités et objectifs quotidiens.

    Vous pouvez, par exemple, écrire quelques mots dans votre journal, lire cinq pages d’un roman avant d’aller au lit ou préparer votre boîte-repas du lendemain midi.

    6. Vous ne vous amusez pas assez

    Ça peut paraître rebattu, mais les froncements de sourcil ne font pas que causer des rides.  Vous aurez plus de détermination quand vous serez de bonne humeur.

    En d’autres mots: si vous comptez faire quelque chose qui nécessite de l’autodiscipline, par exemple préparer un repas sain, suivre un cours de Pilates ou faire du jogging, consacrez quelques minutes à un petit geste qui vous fera sourire: mettez en signet une vidéo YouTube amusante, relisez un courriel drôle ou faites jouer une pièce enlevée sur votre téléphone portable (ou tablette).

    Quels sont vos trucs pour stimuler votre volonté? Partagez-les dans la section Commentaires.

    Christophe CARABIN sur Google+

    amour individu mission maison potentiel travail talent reflexion vie courage

    5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.